image Tumeurs et Cancers

Cancer du corps de l'utérus

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 25 octobre 2016

  • Définition cancer du corps de l'utérus

    Le corps de lutérus, partie haute et large de l’utérus, renferme la cavité utérine dont la muqueuse interne s’appelle l’endomètre. Chaque mois, lorsqu’une femme est en âge de procréer, l’endomètre se modifie en vue d’une éventuelle grossesse. Si l’ovule est fécondé, l’endomètre recueille l’embryon et lui permet de s’implanter et de se développer dans l’utérus. Si l’ovule n’est pas fécondé, la surface de l’endomètre se détruit et provoque les règles.

     

    La majorité des cancers du corps de lutérus sont issus de lendomètre, c’est pourquoi le terme cancer de lendomètre est également utilisé comme synonyme. Il ne faut pas confondre ce cancer avec le cancer du col de l’utérus qui est très différent, notamment dans ses causes.

     

    Le plus souvent, les cancers du corps de l’utérus prennent leur source dans l’épithélium (première couche de cellules) de lendomètre, on parle alors de carcinomes. Les tumeurs qui prennent naissance dans le tissu conjonctif de l’endomètre (sarcomes) ou dans le myomètre c’est à dire dans la couche musculaire située en dessous de l’endomètre (léiomyosarcomes) sont beaucoup plus rares.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le deuxième avis est une démarche pertinente dans le cadre d’un cancer du corps de l’utérus car il permet de prendre part aux choix thérapeutiques de manière plus éclairée. Les traitements sont multiples (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie) et il est important de définir leur ordre et le bon moment pour leur mise en œuvre. Ceci est particulièrement vrai lorsqu’une récidive intervient. Dans le cadre de cancers rares, des approches spécifiques peuvent être mises en œuvre, notamment en lien avec les dernières connaissances scientifiques. Dans ces cas, une connaissance fine de ces types de cancer est importante.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Je dois subir une chirurgie, que faut-il retirer ? Quelle est la bonne technique opératoire ?
    • Quels sont les bénéfices / risques d’un curage ganglionnaire ?
    • Doit-on me proposer une radiothérapie en amont de la chirurgie ?
    • Je souhaite éviter une chirurgie avec retrait des deux ovaires car je désire être mère. Quelles sont les alternatives et leurs bénéfices / risques ?
    • Existe-t-il plusieurs médicaments de chimiothérapie ? Comment choisir ? Faut-il combiner ces médicaments ?
    • On me propose de combiner radiothérapie et chimiothérapie, quels en sont les bénéfices / risques ? Vais-je pouvoir supporter ?
    • Je fais une récidive, quels traitements privilégier désormais ? A quel moment commencer le traitement ?
    • Quels sont les essais cliniques existants ? Suis-je éligible ?
    • J’ai un cancer rare, quels traitements privilégier ?

     Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez

    Quels spécialistes consulter?

    Les médecins référents du cancer du corps utérin sont :

    • Les gynécologues médicaux : ce sont eux qui pratiquent l’interrogatoire et l’examen physique gynécologique à la recherche de facteurs de risque, symptômes ou signes évocateurs de cancer du corps de l’uté Ils peuvent aussi réaliser l’échographie génitale et biopsie de l’endomètre nécessaires à la confirmation diagnostique lors d’une consultation.
    • Les chirurgiens gynécologiques, spécialisés dans la chirurgie des organes génitaux fé Ils réalisent le traitement chirurgical lorsqu’il est indiqué.
    • Les oncologues médicaux, spécialistes des cancers. Ils exposent à la patiente les différentes possibilités thérapeutiques (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie…) en fonction du type de cancer du corps utérin ainsi qu’en fonction de son grade (agressivité) et de son stade (évolution).
    • Les radiologues spécialisés en échographie génitale peuvent relire l’échographie réalisée par le gynécologue médical en cas de doute. Les radiologues peuvent également réaliser les autres examens d’imagerie (comme l’IRM pelvienne) parfois nécessaires dans le bilan d’extension du cancer du corps uté
    • Les anatomopathologistes sont ceux qui lisent la biopsie de l’endomètre et confirment le diagnostic.
    image de docteur
    1
    médecin expert
    pour cancer du corps de l'utérus
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes cancer du corps de l'utérus

    Le symptôme principal devant faire évoquer en priorité un cancer du corps utérin est l’apparition de métrorragies (écoulement génital de sang en dehors des périodes des règles) survenant en période post-ménopausique.

    Les autres symptômes pouvant être évocateurs de cancer du corps utérin mais cependant plus rares sont : l’existence de ménorragies (règles anormalement longues ou anormalement abondantes), de pyorrhée ou d’hydrorrhée (écoulement génital anormal de pus ou d’eau respectivement) ou l’apparition de douleurs pelviennes (bas du ventre) prolongées, de troubles urinaires ou de troubles de l’émission des selles pouvant faire penser à une extension locale et régionale du cancer du corps utérin.

  • Diagnostic cancer du corps de l'utérus

    Le diagnostic de cancer du corps utérin se base tout d’abord sur l’interrogatoire du médecin à la recherche de symptômes et de facteurs de risque évocateurs de cancer du corps utérin. Parmi les facteurs de risque de cancer du corps utérin, on peut retrouver des facteurs génétiques (syndrome de Lynch), des facteurs environnementaux (comme l’obésité par exemple) ainsi que des facteurs hormonaux : apparition précoce des premières règles, ménopause tardive, absence de grossesses antérieures ou âge tardif de la première grossesse, prise prolongée de Tamoxifène après l’âge de 50 ans (médicament utilisé pour le cancer du sein)… d’autant plus s’ils sont associés.

     

    Pour faire le diagnostic de cancer du corps utérin, un examen physique gynécologique et général détaillé sera ensuite réalisé par un professionnel de santé.

    Une échographie génitale ainsi qu’une biopsie de l’endomètre sont nécessaires pour confirmer le diagnostic.

  • Traitement cancer du corps de l'utérus

    Le choix du traitement dépend :

    • Du type histologique de la tumeur (cellule à l’origine du développement du cancer)
    • De son stade (degré d’extension)
    • De son grade (degré d’agressivité)
    • Des caractéristiques propres à la patiente : son âge, ses antécédents médicaux et chirurgicaux, son état de santé global, ses choix de vie et éventuel désir de grossesse



    Le traitement du cancer du corps de lutérus peut inclure ou associer une chirurgie, une radiothérapie externe ou interne (curiethérapie), une chimiothérapie et une hormonothérapie.


    La chirurgie est le traitement principal des cancers du corps de l’utérus, notamment pour les tumeurs qui ne se sont pas propagées à la vessie, à l’intestin ou à des organes plus éloignés sous forme de métastases. Pour supprimer la tumeur et les risques de récidive, le chirurgien enlève le plus souvent l’utérus ainsi que les trompes et les ovaires (hystérectomie totale avec salpingo-ovariectomie bilatérale) ce qui entraîne une ménopause. D’autres éléments peuvent être retirés et un curage ganglionnaire peut être pratiqué en fonction de l’extension du cancer du corps utérin.

  • Association cancer du corps de l'utérus

    Imagyn

    IMAGYN (Initiative des Malades Atteintes de cancers GYNécologiques) est une association de loi 1901, créée en 2014 par une dizaine de patientes atteintes de cancers gynécologiques.

    L'association met régulièrement en place des cafés Imagyn à Paris, Bordeaux, Poitiers, Gradignan et Bandol qui consistent en un moment d'échange entre des patientes atteintes d'un cancer gynécologique d'échanger entre elles autour d'une collation. Elle organise de plus depuis 2015 à Paris la Marche Imagyn : une marche de sensibilisation et d'information sur le cancer de l'ovaire. Imagyn participe aussi à de nombreuses réunions médicales, tables rondes et forums à Paris et en Province et organise rencontres, réunions, cocktails et autres manifestations pour sensibiliser, soutenir, informer autour des cancers gynécologiques. L'association a de plus mis en place un service d'écoute téléphonique : Imagyn Ecoute. Des patientes se relaient du lundi au vendredi pour répondre au téléphone et échanger avec des patientes ou proches qui en ont besoin.
    Site internet : https://www.imagyn.org
    Localisation : Paris
    Agrément : National
    Autres maladies couvertes par l’association : Cancer de l'ovaire, Cancer du col de l'utérus

    La Ligue contre le Cancer

    Créée en 1918, la Ligue contre le cancer est une association loi 1901 reconnue d’utilité publiquereposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses bénévoles et salariés formés grâce à une école de formation agréée pour répondre aux besoins des personnes concernées par le cancer. Notre fédération, composée de 103 Comités départementaux présents sur tout le territoire national, est apolitique et indépendante financièrement. La Ligue contre le cancer est le 1er financeur non-gouvernemental de la recherche en cancérologie.
    Ses missions consistent en : 
    - l'amélioration de la qualité de vie des malades et de leurs proches avec sa plateforme téléphonique nationale d'aide, sa présence partout en France avec 300 espaces Ligue et 35 espaces de rencontre et 103 comités départementaux, la visite des malades sur 70% du territoire, des moyens financiers qui facilitent un accompagnement complet.
    - la mise en place d'une politique de recherche structurée avec la labellisation d'équipes de recherche, le programme "Carte d'identité des Tumeurs" permettant une meilleure connaissance des tumeurs pour une recherche plus efficace, la recherche épidémiologique et clinique et le soutien aux jeunes chercheurs.
    - l'information, la sensibilisation, et la prévention pour lutter efficacement contre le cancer : renforcement de la lutte contre l'alcool et le tabac, sensibilisation du public et renforcement de la participation au dépistage, éducation à la santé en milieu scolaire et en entreprise, soutien sur tout le territoire pour une baisse des inégalités et de la désinformation, mobilisation de l'opinion et de la société sur des enjeux de prévention.
    - le changement des mentalités face au cancer en répondant aux questions éthiques liées à la maladie cancéreuse grâce à son comité éthique et cancer, en se fiant à l'Observatoire sociétal des cancers pour fournir toutes les observations nécessaires concernant les aspects sociaux et sociétaux de la maladie cancéreuse, en représentant les usagers du système de santé et en promouvant les droits des personnes malades. 
    - l'engagement à l'échelle internationale avec la fondation de l'Union internationale contre le cancer (UICC) et de l'Alliance des Ligues Africaines et Méditerranéennes contre le cancer (ALIAM) et en étant membre de l'association des Ligues européennes contre le cancer (ECL).
    Contact : 01 53 55 24 00
    Localisation : 103 comités départementaux et plus de 300 espaces Ligue dans toute la France
    Agrément : National

    Tout le monde contre le cancer

    Créée en 2005, l'association Tout le Monde contre le Cancer accompagne les familles touchées par le cancer. Chaque année, l'association met en place 1000 actions dans ses 150 hôpitaux partenaires grâce à ses 350 bénévoles. L'association agit dans le but de transformer l'hôpital en un lieu de joie, de favoriser le bien-être et d'offrir des temps d'évasion en dehors de l'hôpital. L'association s'illustre à travers ses multiples actions : 
    - l'Echappée rose : 1er institut de bien-être mobile pour les femmes à l'hôpital proposant conseils beauté, soins et massages. Sur la route pendant 2 mois, l'institut itinérant a fait étape dans 31 villes en 2018. 
    - la Family Box : un petit coffret mis à disposition des familles à leur entrée à l'hôpital proposant un nécessaire de toilettes et quelques accessoires de confort pour les premiers moment à l'hôpital. Distribué dans 30 établissements depuis 2016, la Family Box met du baume au coeur des familles et tend à s'étendre à plus de villes en 2019.
    - Toques en Truck : le premier fast food à l'hôpital 
    - Rêves : la réalisation de rêves de patients après envoi de la demande de rêve du patient par les équipes soignantes des hôpitaux (rencontre de célébrités, adrénaline...)
    - les Escales au Château :  séjours de ressourcement pour les patients et leur famille animées par de multiples activités en plein air pour rassembler la famille et construire des souvenirs communs. 
    - les Opérations Vacances : séjours de vacances libres en famille grace à des mobil-homes mis gracieusement à disposition sur les côtes méditerrannéennes et atlantiques.
    - l'amélioration des équipements hospitaliers pour des ambiances plus chaleureuses
    - des opérations nationales réparties toute l'année en fonction des fêtes et moments forts où les patients bénéficient d'animations et de toutes sortes de cadeaux à travers la France.
    - ditribution de cadeaux personnalisés et adaptés à chaque enfant à l'occasion des fêtes de Noel.
    Contact : 05 65 45 41 12
    Localisation : VilleFranche, Paris
    Agrément : National
Télécharger la fiche

Les autres maladies pour tumeur gynécologique, cancer gynécologique

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 26/10/2018
Cette semaine nous vous partageons l'histoire de Marina, 38 ans atteinte d’un cancer du corps de l’utérus. Marina habite près de la frontière Suisse et s’interroge sur la suite du traitement qu’elle doit effectuer. En effet, après 4 diagnostics...
Lire la suite...
Actualité du 22/03/2019
Lucas a 15 ans et souffre d’un genu valgum bilatéral. Malgré des semelles qu’il porte tous les jours depuis plus d’un an, aucune amélioration de sa pathologie n’a pu être observée. La déviation de ses genoux se serait même...
Lire la suite...