image Maladies des os, des articulations et des muscles

Fracture de la main (et ses séquelles)

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 9 mai 2017

  • Définition fracture de la main (et ses séquelles)

    La main est un organe extrêmement sophistiqué. Son utilisation quasi constante l’expose à un risque important de fracture. Par définition, la fracture de la main survient sur l’un des os qui composent la main. Ils sont au nombre de 27 : il y a tout d’abord les 5 métatarses et les 8 os du carpe qui constituent le dos de la main. Parmi ceux-ci, le scaphoïde est celui dont la fracture est la plus compliquée à soigner. Puis viennent les 14 phalanges (3 par doigt, sauf pour le pouce qui n'en a que 2).

    Chacun de ces os est susceptible de faire l’objet d’une fracture. Ainsi, on distingue les fractures des phalanges, celles des métacarpiens et celle du scaphoïde. Les fractures des phalanges (dues à un coup de marteau sur le bout des doigts par exemple) ont pour complications principales une raideur des doigts et des difficultés à retrouver toutes leur mobilité. La fracture des métacarpiens (en particulier le 5ème métacarpien) est le plus souvent consécutive à des chutes sur la main, avec le poing fermé. Enfin, la fracture du scaphoïde est de loin la plus problématique. L’os du scaphoïde se situe côté pouce, entre l’avant-bras et la main. On se le casse par exemple en chutant et en se rattrapant sur la paume de la main.

    Ces fractures surviennent généralement après un traumatisme, un coup violent ou une chute. On les retrouve surtout chez les sportifs (skieurs, footballeurs, rugbymen, joueurs de basket ou de hand) ainsi que chez les travailleurs manuels. Mais parfois, elles font suite à une maladie qui fragiliserait l’os (les chondromes par exemple, qui sont fréquemment situé à la main). Toutes ces fractures présentent un large éventail de traitement. Leur principale complication est la pseudarthrose. Celle-ci peut être à l’origine de l’apparition d’arthrose et donc de douleurs articulaires dans la main, quelques années plus tard.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    La fracture de la main la plus courante, mais aussi la plus problématique dans son traitement, est la fracture de l’os scaphoïde. Une fracture de l’os scaphoïde mal soignée peut mal consolider et évoluer vers une pseudarthrose.  Celle-ci risque, une dizaine d’années plus tard, de causer de l’arthrose, génératrice de douleurs articulaires. Or, il n’est pas toujours aisé de diagnostiquer une fracture du scaphoïde. D’une part parce qu’il arrive qu’elle n’apparaisse pas immédiatement sur la radiographie, réalisée juste après l’accident. D’autre part, parce qu’elle n’est douloureuse que pendant quelques jours. Des complications, du type pseudarthrose, nécessitent de nouvelles interventions chirurgicales (avec greffe osseuse, ou ostéosynthèse).

    Dans ce contexte, un deuxième avis est pertinent, car il permet de confirmer un diagnostic pas toujours simple à poser et de déterminer le traitement adapté pour éviter les complications.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Comment se présente ma fracture de la main ?
    • Quel est le traitement le plus approprié ?
    • En quoi consiste le traitement conservateur ? Combien de temps vais-je garder ma main immobilisée ?
    • Vais-je devoir me faire opérer ?
    • En quoi consiste l’opération ? Comment va-t-elle se dérouler ?
    • Au bout de combien de temps vais-je retrouver l’usage et la mobilité de ma main ?
    • Vais-je garder des séquelles ?
    • Quel est le risque d’évoluer vers une pseudarthrose ? Comment éviter cette complication ?
    • En quoi consiste la rééducation et quel est son impact ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    Un chirurgien orthopédiste, spécialisé dans les traumatismes de la main, est le référent pour une fracture de la main.
    image de docteur
    1
    médecin expert
    pour fracture de la main (et ses séquelles)
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes fracture de la main (et ses séquelles)

    Les principaux symptômes d’une fracture de la main sont en premier lieu la douleur, puis la formation d’un hématome. La main fracturée peut également présenter une déformation, ou une position anormale.

  • Diagnostic fracture de la main (et ses séquelles)

    Après un premier bilan clinique, le médecin réalise une radiographie. C’est l’examen principal en cas de fracture de la main. Il permet de confirmer le diagnostic et de définir le type de traitement. Dans le cadre d’une fracture de la main, un scanner ou une IRM sont rarement nécessaires.

  • Traitement fracture de la main (et ses séquelles)

    Le choix du traitement dépend :

    • De la localisation et du type de la fracture.
    • Des circonstances de survenue de la fracture
    • Du type d’os atteint
    • De l’âge du patient
    • De ses antécédents familiaux et médicaux
    • De l’état de ses os
    Traitements. Le traitement d’une fracture de la main a pour but de récupérer une mobilité rapide et - si possible - totale. Il peut être orthopédique (c’est la formule qui est privilégiée chaque fois que cela est possible) ou chirurgical. Dans ce cas, l’intervention peut-être percutanée (on évite ainsi les incisions), ou pratiquée à ciel ouvert.

    Le traitement orthopédique. ?Dans la mesure du possible, lorsque la fracture n’est pas ou peu déplacée, le médecin privilégie le traitement conservateur. Il s’agit de réaligner les os fracturés puis de les immobiliser pour leur permettre de se consolider dans la bonne position. L’immobilisation peut être réalisée grâce à  un plâtre, une résine, ou une orthèse. La durée de l’immobilisation dépend du ou des os touchés. Généralement elle varie de quatre à six semaines. Le traitement orthopédique est la plupart du temps suivi de séances de rééducation.

    Le traitement chirurgical. Le médecin a recours à la chirurgie lorsque les fractures sont déplacées ou lorsque l’immobilisation seule ne permet pas de les stabiliser. Le traitement chirurgical fait appel à un matériel d’ostéosynthèse, type broches ou vis, pour fixer les os entre eux. Après l’intervention, des séances de rééducation sont essentielles pour optimiser la récupération de la mobilité.

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour fracture

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 01/12/2017
Cette semaine, nous avons décidé de vous parler d’Hugo, 35 ans, qui habite à Chambéry.Tout commence en 2013. Alors qu’il pratique le kick boxing. Hugo remarque un claquement sonore mais indolore au niveau du ménisque interne de son genou droit...
Lire la suite...
Actualité du 24/11/2017
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Jean, qui souffre d’un cancer de la prostate.Jean a 65 ans, il habite dans la région nantaise. Ancien expert comptable, il est aujourd’hui retraité et compte bien profiter de...
Lire la suite...