image Tumeurs et Cancers

Sarcome d’Ewing

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 30 octobre 2018

  • Définition sarcome d’ewing

    Le sarcome d’Ewing est une tumeur osseuse rare qui fait partie de la famille des tumeurs neuroectodermiques faites de petites cellules rondes. Elle touche l’enfant et l’adulte jeune et affecte le plus souvent les os plats ( bassin, omoplate ) et le squelette axial ( colonne vertébrale ), mais peut aussi atteindre les os longs.
    On retrouve chez 85 % des patients atteints une translocation entre les chromosomes 11 et 22, ce qui correspond à un échange de matériel génétique ( ADN ) entre les 2 chromosomes. Cela aboutit à la formation d’une protéine anormale, qui va être responsable du développement et de la prolifération des cellules malignes, à l'origine de la tumeur. 

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Le Sarcome d’Ewing est une tumeur rare, qui nécessite une prise en charge spécifique avec un très haut niveau d’expertise médicale, avec un traitement lourd. Il est donc important de consulter un deuxième avis pour que les parents et l’enfant soient bien informés de toutes les stratégies thérapeutiques possible à adopter. Il doit s’instaurer une relation de confiance entre les parents, l’enfant et le médecin, afin que l’enfant puissent bénéficier du meilleur suivi dans ce parcours.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    •      Quel est le type de chirurgie à effectuer ?

    •      Quelles sont les effets indésirables de la chimiothérapie ?

    •      Mon enfant pourra-t-il continuer à aller à l’école?

    •      La croissance de mon enfant sera-t-elle altérée ?

    •      Quels sont les risques et les bénéfices de l’opération ?

    •      Quelles sont les suites opératoires ?

    •      Mon enfant pourra-t-il reprendre une activité physique ? Au bout de combien de temps après l’opération ?

    •      Quel est le risque de récidive ? Ya -t-il un risque de récidives dans d’autres parties du corps ?

    •      Y-a-t-il un risque de transmission à mes enfants ou d’autres membres de ma famille peuvent être atteints ?

     

    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous voulez poser.

    Quels spécialistes consulter?

    La prise en charge dès la suspicion doit se faire dans un centre spécialisé pour l’imagerie, la biopsie chirurgicale et l’opération.  

    Pour une prise en charge adaptée, il est recommandé d’avoir une prise en charge pluridisciplinaire, réunissant un chirurgien orthopédique, un cancérologue, mais aussi l’avis des pédiatres, radiologues et anatomopathologiste.
    image de docteur
    1
    médecin expert
    pour sarcome d’ewing
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes sarcome d’ewing

    La douleur est le symptôme principal du sarcome d’Ewing. Elle est d’apparition progressive, s’intensifie en général avec temps, persiste, menant le patient à consulter son médecin. La tumeur peut également être découverte à cause de la présence d’une masse ou dans certains cas, par une fracture de l’os atteint, plus fragile, à cause de la tumeur. Chez certains patients, on retrouve une fièvre persistante, ainsi qu’une perte de poids significative.

    Lors d’une atteinte au rachis, il est possible d’observer des signes neurologiques (fourmillements, faiblesse musculaire, paralysie), dû à une compression par la tumeur d’un nerf.

  • Diagnostic sarcome d’ewing

    Le diagnostic du sarcome d’Ewing doit être évoqué devant les signes cliniques retrouvés à l’interrogatoire ( douleur persistante, présence de fièvre, perte de poids..), à l’examen clinique ( palpation possible d’une masse) chez un patient jeune.

    La réalisation d’examens complémentaires comprendra des analyses sanguines, une radiographie en premier lieu.

    A la biologie, sera révélé un syndrome inflammatoire biologique ( augmentation de la vitesse de sédimentation des hématies ou élévation de la CRP).

    La radiographie standard ( face et profil de la zone atteinte )  pourra mettre en évidence la tumeur et son caractère malin.

    Cependant pour confirmer le diagnostic, on doit effecteur une biopsie chirurgicale de la masse pour l’étude histologique et de biologie moléculaire ( et ainsi mettre en évidence la translocation chromosomique t ( 11;22) ) des cellules malignes. Il est recommandé que ce soit le chirurgien en charge de la suite du traitement, qui effectue la biopsie.

    Suite à la pose du diagnostic, d’autres examens plus poussés seront demandés pour caractériser plus précisément la lésion et son envahissement loco-régionale (Scanner et IRM) ainsi que pour chercher des éventuelles métastases osseuses (Scintigraphie osseuse).

  • Traitement sarcome d’ewing

    Le traitement d’un sarcome d’Ewing comporte plusieurs phases :

    -    une chimiothérapie initiale avant l’opération : elle permet de détruire d’éventuelles métastases, mais aussi de réduire la taille de la tumeur initiale.

    -    une chirurgie d’exérèse de la tumeur : il s’agit d’une chirurgie qui consiste à retirer la tumeur en elle même. On retire donc de l’os atteint , ce qui nous laisse un trou, que l’on peut combler soit par soit une greffe osseuse, soit par une prothèse. 

    -    dans certains cas, on peut avoir recours à une radiothérapie ou une chimiothérapie post-opératoire, si des lésions sont toujours présentes et pour éviter le risque de récidive.

    Il s’agit d’un traitement long, qui dure de 9 à 12 mois, en fonction de la réponse au traitement.

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour autres tumeurs ou cancers