Select...

bloquage psychologique infertilité
Infertilité

Infertilité et blocage psychologique

Les blocages psychologiques peuvent être à l'origine de l'infertilité chez les couples. Lorsqu'un couple ne parvient pas à concevoir un enfant, il est important d'examiner les facteurs émotionnels et psychologiques qui pourraient être à l'origine du problème. Les blocages inconscients peuvent être un obstacle à la conception. Ces blocages peuvent être liés à des troubles anxieux, à des peurs ou à des croyances qui limitent la capacité des individus à concevoir.

 

Quelles sont les conséquences psychologiques de l'infertilité inexpliquée ?

 

Lorsqu'un couple ne parvient pas à concevoir un bébé après 12 à 24 mois de rapports sexuels réguliers, complets et sans contraception, la notion d'infertilité est évoquée. Un bilan de fertilité est alors proposé au couple, à l'homme comme à la femme, afin d'en identifier les causes (génétique, médicales, environnementales (consommation de tabac, d'alcool). Dans certains cas, un parcours de PMA  (Procréation Médicalement Assistée) est envisagé. Néanmoins, il arrive qu'aucune cause ne soit décelée, nous parlons alors d'infertilité inexpliquée ou idiopathique. D’'après l'Inserm, jusqu'à 25 % des cas d'infertilité sont inexpliqués.

Au premier abord, l'homme ou la femme peut se sentir soulagé de ne présenter aucun trouble d'ordre médical. Mais au fil du temps, l'incompréhension et les questionnements qui subsistent autour de cette incapacité à concevoir un enfant génèrent un stress psychologique et une anxiété supplémentaires. Or, le stress peut avoir  un impact néfaste :

  • sur le corps de la femme : troubles au niveau des cycles menstruels (absence de règles) ;
  • sur le corps de l'homme : altération de la qualité/quantité des spermatozoïdes.

Dans certains cas, les patientes ayant des problèmes de fertilité, sans avoir reçu de diagnostic, peuvent même déclencher un processus de deuil, nommé le deuil maternel. Renoncer à l'idée d'avoir un enfant biologique est très douloureux, ce qui peut participer à des blocages inconscients. L'alimentation, le sommeil, la libido sont autant d'éléments pouvant contribuer à une infertilité psychologique.

 

Comment vivre avec l'infertilité ?

 

Une femme peut également être stressée avant même d'essayer de tomber enceinte, car elle a peur d'être infertile. En plus de subir, bien souvent, une pression (inconsciemment) émanant de l'entourage, le couple ressent souvent de la culpabilité, de la tristesse et un profond sentiment de solitude. La femme, quant à elle, est souvent fatiguée et submergée par le nombre de rendez-vous médicaux. Elle doit être soutenue, autant par son conjoint que par le corps thérapeutique (psychologue, sophrologie, cohérence cardiaque, etc.).

L'infertilité est une épreuve pour le couple. Il leur est alors conseillé, s’ils en ressentent le besoin d'entamer une thérapie afin de conserver ou de retrouver l'estime de soi. D’autres disciplines paramédicales peuvent être utiles : la sophrologie, l’ostéopathie. Le conjoint a également toute sa place lors du projet bébé : il ne doit pas simplement accompagner sa partenaire, il est préférable qu'il s'investisse et qu'il participe pleinement aux étapes du projet. L'amour, la complicité et la tendresse sont les éléments d'un couple désireux d'avoir un bébé. Ils doivent être prioritairement conservés, surtout en cas d'infertilité psychologique. 

 

Blocages psychologiques et grossesse : pourquoi je ne tombe pas enceinte ?

 

Psychologie et ovulation

L'ovulation est l'expulsion d'un ovocyte par le follicule dominant situé dans l’ovaire. C'est une étape indispensable de la reproduction : l'ovocyte est capté par la trompe de Fallope, au sein de laquelle il peut être, fécondé par un spermatozoïde et former un embryon. Le stress pourrait impacter le processus d'ovulation, de manière inconsciente, chez certaines patientes, par la mise au repos de l’axe hypothalamo-hypophysaire (glandes au sein du cerveau qui contrôlent les ovaires). Dans certains cas, un stress chronique pourrait même stopper l'ovulation, générant à son tour des problèmes d'infertilité. Les hauts niveaux de cortisol (hormone du stress) pourraient interférer avec la progestérone, hormone qui participe à la qualité de l'ovulation.

 

Comment lâcher prise pour tomber enceinte ?

En cas d'infertilité et lors d'un parcours de PMA, le stress et l'anxiété jouent un rôle important. Pour se défaire des blocages psychologiques, il est conseillé d'en parler afin de lâcher-prise. En pratique, l'idée est d'éviter de se focaliser sur les causes psychologiques, mais plutôt de faire des activités de loisirs, des sorties permettant de se libérer l'esprit. Par exemple, en quelques rendez-vous, la méditation et la sophrologie aident les patientes, ayant entamé un parcours de PMA ou non, à mieux gérer leur stress de manière autonome au quotidien, mais aussi à réduire la charge mentale. Il est aussi important de ne pas se laisser envahir par les pressions sociales, mais d'avancer à son rythme. Les blocages inconscients peuvent diminuer l'estime de soi au sein d'un couple : communiquer est primordial, tout comme garder des instants de complicité, sans que le désir d'enfant soit toujours en cœur du sujet. Les facteurs psychologiques, comme l'histoire personnelle, le mode de vie, une enfance malheureuse, peuvent parfois créer des blocages inconscients. Selon chaque situation, un suivi psychologique et/ou des traitements de l'infertilité peuvent augmenter les chances de tomber enceinte.

 

L'infertilité psychologique chez l'homme

 

L'infertilité entraîne également du stress et de l'anxiété chez l'homme (infertilité psychogène). Or, les facteurs psychologiques inconscients de chacun des conjoints retentissent sur la fertilité du couple. Chez l'homme, ces facteurs sont moins connus, car ils sont mal étudiés. Cependant, le stress peut être à l’origine de troubles sexuels par exemple, à type de dysfonction érectile. Tout comme chez la femme, il est essentiel d'adopter une bonne hygiène de vie (absence d'alcool, de tabac, de drogues, maintient d'un poids de forme, etc.) : tous ces éléments sont néfastes pour la qualité du sperme. Il ne faut pas hésiter à entamer une prise en charge thérapeutique pour se libérer de la charge émotionnelle.

 

Vous avez besoin d'aide à la prise de décision thérapeutique ? Vous souhaitez avoir un deuxième avis médical concernant votre désir d'être futur parent ? Recevez les conseils, sur le plan psychologique ou médical, de notre équipe d'experts. Certaines mutuelles prennent en charge gratuitement votre consultation médicale chez deuxiemeavis.fr.

 

Sources :

Publication le 26/12/2023 par Marion Berthon relu par Noemi Amsellem

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

Webinaire douleurs du genou deuxiemeavis.fr
Webinaire
Soulager les douleurs du genou : diagnostic & traitement
Mardi 12 mars de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Infertilité
La salpingite peut-elle rendre infertile ?

La salpingite peut-elle rendre infertile ?

La salpingite est une infection des trompes de Fallope qui peut avoir des conséquences graves sur la fertilité féminine. Découvrez dans cet article les causes, symptômes et traitements de la...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 26/03/2024

Les causes de l'infertilité chez la femme

Les causes de l'infertilité chez la femme

L'infertilité chez la femme est un problème qui peut avoir une variété de causes. Certaines sont d'ordre physiologique, tandis que d'autres peuvent être dues à des facteurs environnementaux ou...

Lire la suite, 5 min de lecture

Par Marion Berthon relu par Noemi Amsellem le 08/12/2023

Fausse couche : peut-elle entrainer une infertilité ?

Fausse couche : peut-elle entrainer une infertilité ?

Une fausse couche peut-elle entrainer une infertilité ? La réponse à cette question est complexe et dépend de divers facteurs. Bien qu'il existe des risques d'infertilité liés à des fausses-couches...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon relu par Noemi Amsellem le 24/11/2023

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris