Blog

L'interview de Pauline, Cofondatrice et présidente de deuxiemeavis.fr

Par Nolwenn Degeselle le 25 août 2018
Dans cet article, découvrez Pauline, présidente de deuxiemeavis.fr. Deuxiemeavis.fr est riche d’une équipe soudée et très complémentaire. Pour vous permettre de nous connaître un peu plus, nous vous proposons des “interviews coulisses”.

  • Pauline, peux tu nous en dire plus sur toi ? 
En créant 1001listes, société de listes de mariage et de cadeaux, en 1999, j’ai fait partie de la première génération d’entrepreneurs internet ! J’ai eu envie en 2009 de capitaliser sur le succès de 1001listes et de mettre à disposition ma créativité et mon réseau au profit d’un projet d’intérêt général. La santé a été très vite un sujet de prédilection avec sa complexité et ses questions essentielles qui touchent à l’humain.

Sinon, je suis Bourguignonne et amatrice de bons vins, mariée et maman de 4 enfants, sportive mais pas trop, et engagée de longue date dans le monde associatif du handicap … L’accessibilité de tous à tout est un sujet de qui me tient à coeur.     

  • Qu’est-ce que tu fais dans l’équipe ?
Je suis plus particulièrement en charge de toute la communication externe et des partenariats stratégiques notamment avec le monde assurantiel qui prend en charge le service afin que les patients n’aient pas de reste à charge.

Et bien sûr, je continue (comme Prune et Catherine) de référencer des médecins experts pour ouvrir de nouvelles maladies sur le site.

  • Pourquoi avoir créé deuxiemeavis.fr ?
Pour faciliter l’accès à l’expertise médicale en cas de problème de santé sérieux ! Deuxiemeavis.fr a été une évidence pour moi lorsqu’il a été question d’opérer notre fils d’une scoliose. C’est son médecin qui nous a incités à prendre un deuxième avis en précisant que la médecine n'était pas une science exacte et que l'opération était risquée. Cette démarche nous est apparue sérieuse et moderne.

En revanche, même très « connectés » au monde médical, il nous a fallu 4 mois pour identifier un spécialiste de la scoliose infantile et obtenir un rendez-vous. Devant le spécialiste, notre fils, qui a un handicap mental, s’est montré très perturbé et ne s'est jamais laissé ausculter. L'avis s'est donc fait sur la base de son dossier détaillé. Nous avons alors pris conscience que cela était possible et qu’un avis en ligne nous aurait évité une longue attente, la crise d’angoisse de notre fils sur place, sans compter une demi-journée de travail à rattraper. L’importance d’un deuxième avis est encore mal connue en France mais à l’heure d’une médecine plus précise et donc plus complexe, il est parfois vital d’y avoir recours. De grands pays l’ont bien compris et l’ont inscrit comme un droit des patients dans leur loi de santé. Nous militons pour que la France fasse de même.

  • Ton bureau, il est comment ? 
Certaines mauvaises langues diront qu’il est mal rangé ! mais moi je m’y retrouve …. Petit conseil pour ceux qui collectionnent les cartes de visites comme moi, achetez une boite “fourre-tout” et votre bureau sera toujours parfait...ou presque !

  • Un rêve pour la médecine de demain ?
La grandeur d’une société se mesure à l’attention portée aux plus fragiles … je rêve que la santé soit effectivement accessible aux patients en situation de handicap et aux patients en grande précarité.



Pour en savoir plus sur le parcours de Pauline, rendez-vous sur ce lien
Retour à la liste des articles
Catégories :
- A propos d'un deuxième avis (7)
- Associations de patients (3)
- Histoires de patients (32)
- Les coulisses de deuxiemeavis.fr (5)
- Maladie rare, maladie orpheline (8)
- Maladies et traitements (14)
- Spécialités (3)
- Télémédecine (5)