L'histoire de Lucas, 15 ans, souffrant d'un genu valgum

Par Olivia Derrien le 22 mars 2019
temoignage-genu-valgum
Lucas a 15 ans et souffre d’un genu valgum bilatéral. Malgré des semelles qu’il porte tous les jours depuis plus d’un an, aucune amélioration de sa pathologie n’a pu être observée. La déviation de ses genoux se serait même accentuée récemment suite à une forte poussée de croissance.  

En pleine adolescence, il est assez gêné par ses genoux, autant d’un point de vue esthétique que fonctionnel. L’adolescent, très sportif, pratique le rugby et le tennis et son genu valgum le dérange beaucoup pour courir.

Au delà de l’âge de 6-7 ans, le genu valgum est pathologique



Le genu valgum est une déviation d’un ou des deux genoux vers l’intérieur qui se produit pendant la croissance de l’enfant. Elle est physiologique jusqu’à 6-7 ans mais devient pathologique si elle se prolonge au delà de cet âge. Les chevilles se trouvent éloignées alors que les genoux se touchent, on parle parfois de « jambes en X ». Entrainant des difficultés à la marche, cette pathologie peut également être source de douleurs. Un genu valgum non traité peut entraîner une arthrose du genou à l’âge adulte.


Récemment, Lucas et ses parents ont consulté un chirurgien orthopédique qui a évoqué la possibilité de réaliser une épiphysiodèse fémorale distale médiale. Le principe de l’opération est de bloquer l’évolution de l’os vers l’intérieur du fémur à l’aide d’une agrafe ou d’une petite plaque. L’os qui continue de grandir viendra naturellement corriger sa position et se remettre dans l’axe.

Ce genre de traitement est proposé pour les formes graves et persistantes de genu valgum, lorsque l’écart entre les chevilles est supérieur à 8 cm et après 11 ans d’âge osseux chez les filles et 13 ans chez les garçons.

Un deuxième avis qui confirme le traitement proposé par le chirurgien


La maman de Lucas s’interroge sur le bien fondé de cette opération et s’inquiète des risques encourus. Elle découvre deuxièmeavis.fr grâce à sa mutuelle et demande l’avis d’un expert qu’elle choisit elle-même, un chirurgien orthopédique spécialisé dans la prise en charge des enfants. Le médecin-expert analyse les radios fournies par la famille ainsi que les comptes rendus médicaux et rend sous 7 jours un avis convergent avec les propositions du chirurgien de Lucas. En effet, il considère que le genu valgum est suffisamment important et inesthétique pour avoir recours à un traitement chirurgical et que la déformation pourrait encore s’aggraver avec le temps. Il confirme que l’âge osseux de l’adolescent est idéal pour que l’opération soit un succès.

Il rassure les parents de Lucas en précisant que les complications sont rares dans ce type de chirurgie.

Très satisfaite du service rendu par deuxièmeavis.fr car il a été « rapide, pratique et efficace » la maman de Lucas se sent pleinement rassurée et aborde l’intervention chirurgicale de son fils de façon plus sereine.

Si vous vous retrouvez dans l’histoire de Lucas et de sa maman, demandez un deuxième avis sur votre maladie.

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier