L’histoire de Michel, 77 ans, atteint d’un cancer de la prostate

Par Philippine Picault le 17 avril 2020
témoignage cancer de la prostate
Michel* a récemment eu un cancer du poumon soigné par une lobectomie, chimiothérapie et radiothérapie. Il a un coeur un peu fatigué. Récemment, il lui a été diagnostiqué un cancer de la prostate. Michel s’est tourné vers deuxiemeavis.fr, pour obtenir une confirmation du traitement qui lui a été proposé.


Une hormonothérapie et une radiothérapie proposées

Une fois que le cancer de Michel a été diagnostiqué, il a dû effectuer une série d’examens complémentaires afin de déterminer si ce cancer est localisé à la glande prostatique ou s’il en avait franchi les limites. 

Le bilan d’extension de Michel est négatif. Par conséquent, son médecin lui a proposé un traitement par hormonoradiothérapie. Il s’agit d’un traitement hormonal associé à une radiothérapie externe
  • L’hormonothérapie consiste à empêcher l’action stimulante de la testostérone sur les cellules cancéreuses pour stopper le développement du cancer car le cancer de la prostate est dit hormonosensible, c’est-à-dire que son développement est stimulé par des hormones masculines.
  • La radiothérapie consiste à délivrer localement des rayons, ou radiations ionisantes, pour détruire les cellules cancéreuses. Pour faciliter la radiothérapie, son urologue a posé des grains d’or au niveau de la prostate de Michel. Ils permettront au radiothérapeute de mieux visualiser l’organe et de le cibler précisément avec le faisceau.
Il est proposé à Michel de débuter l’hormonothérapie avant la radiothérapie. Néanmoins, avant de démarrer le traitement, il fait une demande de deuxième avis.


Un deuxième avis éclairant pour Michel  

Michel a connu le site deuxiemeavis.fr par sa mutuelle qui le prend en charge à 100%. Cinq jours après avoir envoyé une demande de deuxième avis, Michel a reçu le compte-rendu d’un médecin expert de sa maladie sur le traitement qui lui a été proposé.

Le Professeur qui a analysé son dossier est rassurant : le traitement par hormonoradiothérapie proposé est cohérent au regard de l’âge et des antécédents de Michel. Néanmoins, il insiste sur l’importance qu’il soit clairement informé des bénéfices et des risques de ces deux traitements.

Le Professeur invite à limiter la durée du traitement d’hormonothérapie. L’hormonothérapie est habituellement débutée avant la radiothérapie et peut être poursuivie après la radiothérapie jusqu’à 3 ans. Toutefois, au regard des antécédents cardiaques de Michel, il limiterait la durée de 6 mois à 1 an.

Par ailleurs, il existe plusieurs types d’hormonothérapie. Le Professeur conseille à Michel un traitement au Firmagon seul et non le mélange agoniste et anti androgène qui lui est prescrit.

Très satisfait de l’avis rendu par le médecin expert, Michel dispose désormais de tous les éléments pour discuter avec son médecin.

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours. 

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !

 

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier