Select...

temoignage endometriose
Témoignages

L'histoire de Sandra, 42 ans, souffrant d'endométriose

Sandra est comptable dans la région de Bordeaux. Elle a 42 ans, elle vit en couple et n’a pas d’enfant.

L’histoire de son endométriose a débuté en mai 2014 avec la découverte d’un kyste endométriosique de l’ovaire droit qui a été retiré en juillet 2014. Les kystes endométriosiques sont fréquents (40% des lésions rencontrées) et un traitement médical est habituellement prescrit après l’intervention pour améliorer l’effet sur les symptômes et réduire le risque de récidive. Mais comme Sandra désirait devenir maman, ce traitement n’a pas été entrepris.

Pendant deux années, Sandra a essayé de tomber enceinte naturellement, sans succès.

Malheureusement, l’endométriose de Sandra a profité de ses cycles menstruels répétés pour se développer, avec l’apparition de lésions d’adénomyose associée (lésions dans la paroi même de l’utérus), ce qui est le cas chez plus de 25% des patientes.

Une nouvelle intervention a donc été pratiquée en juillet 2016, avec l’exérèse (c’est-à-dire le retrait) des lésions.
Toutefois, divers symptômes persistaient et l’endométriose poursuivait son développement. L’utérus devenait fibreux, les kystes se développaient et l’endométriose semblait s’être légèrement développée dans les intestins de Sandra. La progression de l’endométriose de Sandra était confirmée par l’IRM qu’elle a réalisée en juillet 2017.
On a alors proposé à Sandra une « coelioscopie », au cours de laquelle une salpingectomie (ablation des trompes) pourrait être pratiquée si nécessaire.

Avant de procéder à cette opération, Sandra s'interrogeait : devait-elle accepter cette opération ? Devait-elle donner son consentement pour une ablation des trompes ? Quel risque digestif encourait-elle ? Quel était l’impact sur sa fertilité ?

Elle a décidé d’interroger un gynécologue spécialiste de l’endométriose sur le site deuxiemeavis.fr. Pour faire sa demande, Sandra a répondu à un questionnaire médical personnalisé et a téléchargé son dossier médical (échographie pelvienne, hystérographie, IRM). En quelques jours seulement, l’expert a délivré son compte-rendu médical.

 

Quels sont les risques d'une coelioscopie et d'une salpingectomie ?

 

Ce dernier a confirmé la prise en charge proposée par ses confrères, et a répondu dans le détail à chaque question posée par Sandra :

  • A propos de l’intervention prévue : le médecin expert de deuxiemeavis.fr a confirmé qu’elle était incontournable compte tenu des lésions identifiées par la dernière IRM.
  • A la question « Faut-il enlever la trompe ? », le médecin a rappelé que la cœlioscopie était l’examen de référence pour évaluer la trompe, son environnement (adhérences) et sa valeur fonctionnelle probable. Si les deux trompes sont convenables, leur exérèse n’est pas nécessaire. Si l’une des deux trompes est très altérée, le chirurgien peut décider de pratiquer son ablation (geste habituellement simple). Le spécialiste de deuxiemeavis.fr a néanmoins confirmé que le chirurgien devait avoir le consentement préalable de Sandra.
  • A propos du risque digestif évoqué par Sandra : le médecin a confirmé l’atteinte superficielle du sigmoïde. A court terme, il a précisé que cela ne justifiait pas de crainte particulière, mais que l’évolution au plan individuel était par contre imprévisible. Pour Sandra, le terrain suspecté favorable à l’endométriose devait être pris en considération et induire une grande prudence. Il a précisé qu’un bilan plus précis serait effectué lors de la cœlioscopie et dicterait la conduite à tenir. Il a également confirmé que lorsque Sandra n’aurait plus de désir de grossesse, un traitement médical serait indispensable jusqu’à la ménopause, avec une surveillance radiologique régulière.
  • A propos du désir de grossesse de Sandra qui restait le problème le plus épineux, l’expert a indiqué que la stratégie serait dictée par :
    - la valeur fonctionnelle des trompes évaluée lors de la cœlioscopie.
    - une évaluation de la réserve ovarienne (dosage d’estradiol, de FSH et AMH)

Sans présumer de ces deux évaluations, qui pourraient conduire à tenter une grossesse spontanée, compte tenu de l’âge et des symptômes douloureux de Sandra, il paraissait souhaitable pour le médecin expert de recourir à une méthode de procréation assistée, éventuellement à l’étranger (étant donné l’âge de Sandra). Le spécialiste de deuxiemeavis.fr a évoqué en particulier une étude sur un traitement à suivre avant la tentative de FIV qui pourrait neutraliser les effets négatifs de l’adénomyose.

Forte de cette réponse du spécialiste, Sandra est retournée voir son équipe médicale traitante et a subi la coelioscopie. L’opération s’est très bien passée et la salpingectomie n’a pas été nécessaire.
Sandra a décidé de se lancer dans une procréation médicalement assistée et a partagé son deuxième avis avec les médecins du centre de PMA qu’elle a choisi.


Souhaitons de tout cœur à Sandra d’aboutir dans son projet d’avoir un enfant.

Vous vous posez aussi des questions sur votre pathologie ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Publication le 04/03/2024 par Hortense Fisset

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

Webinaire douleurs du genou deuxiemeavis.fr
Webinaire
Soulager les douleurs du genou : diagnostic & traitement
Mardi 12 mars de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
L'histoire de Lakshmi, 67 ans, souffrant d'un mélanome

L'histoire de Lakshmi, 67 ans, souffrant d'un mélanome

Lakshmi* vit à la Réunion depuis de nombreuses années. Retraitée depuis peu, cette adepte de méditation et de marche vit avec la maladie depuis plusieurs années. En effet, elle souffre d’un cancer de...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Bonne le 08/04/2024

L'histoire de Joëlle, 52 ans, atteinte d'un rétrécissement aortique 

L'histoire de Joëlle, 52 ans, atteinte d'un rétrécissement aortique 

Joëlle a 52 ans, 2 enfants, et elle habite à l’étranger.Elle est sportive, ne décrit aucun symptôme en particulier à l'effort, mais à l'occasion d'un bilan cardiaque systématique, avec test d'effort,...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Nathalie Torloting le 01/04/2024

L’histoire de Léa, 41 ans, souffrant d’endométriose sévère

L’histoire de Léa, 41 ans, souffrant d’endométriose sévère

Enseignante en Bretagne, Léa* avait des difficultés à concevoir un enfant avec son conjoint. C’est en réalisant un bilan d’infertilité qu’elle a découvert qu’elle était atteinte d’endométriose....

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Mathilde Lamolinerie le 25/03/2024

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris