Select...

symptômes ménopause
Ménopause

La ménopause et ses symptômes

La ménopause n’est pas une maladie. Elle correspond à l’arrêt du fonctionnement de l’ovaire qui induit une baisse progressive de la production des hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone) et se traduit par l’arrêt des règles et la perte de la fonction de reproduction. Les carences en œstrogènes peuvent entraîner des symptômes variés et parfois gênants, qui peuvent affecter la qualité de vie, la santé physique et mentale, ainsi que la sexualité des femmes. 

 

Qu’est-ce que la ménopause ?

 

La ménopause est un processus qui s’étend sur plusieurs années. On distingue généralement trois phases :

  • La préménopause (ou périménopause) : c’est la période qui précède la ménopause. Elle commence lorsque les cycles menstruels deviennent irréguliers et que les premiers symptômes apparaissent. Elle dure en moyenne 4 ans, mais peut varier de 2 à 8 ans selon les femmes.

  • La ménopause : elle est confirmée après 12 mois consécutifs sans règles. Elle survient généralement entre 45 et 55 ans, avec une moyenne de 50 ans en France.

  • La postménopause : c’est la période qui suit la ménopause, qui se caractérise par une stabilisation des symptômes et une adaptation à la nouvelle situation hormonale. Elle dure jusqu’à la fin de la vie.

    On parle de ménopause précoce ou d’Insuffisance Ovarienne Prématurée (IOP) lorsque les femmes sont ménopausées avant 40 ans.

 

Quels sont les effets secondaires principaux de la ménopause ?

 

En plus de l’arrêt des règles, la ménopause s’accompagne parfois d’un syndrome climatérique caractérisé par une association de symptômes. Ces derniers peuvent être transitoires ou durables et marquent la périménopause puis la ménopause confirmée. La carence en œstrogènes qui lui est associée peut se manifester par des symptômes qui affectent parfois la qualité de vie des patientes. Une étude menée par l’INSERM note que plus de 80 % des femmes présentent au moins un autre symptôme que l’arrêt des règles. 

 

Des bouffées vasomotrices (BVM) 

Les bouffées de chaleur

Il s’agit d’une sensation soudaine et intense de chaleur qui envahit le haut du corps, le cou et le visage, accompagnée de rougeurs, de sueurs et parfois de palpitations ou de frissons. Elles sont dues à la diminution du taux d’œstrogènes, qui jouent un rôle important dans le système de thermorégulation. Elles peuvent survenir au cours de la journée ou de la nuit et durer de quelques secondes à plusieurs minutes. 

Des sueurs nocturnes

Elles se caractérisent par une transpiration excessive associée à une sensation de chaleur pendant le sommeil. Elles peuvent survenir de façon isolée sans bouffée de chaleur. Les sueurs nocturnes, comme les bouffées de chaleur, ont des conséquences négatives sur la qualité de vie d’environ 20 à 25 % des femmes. Des sudations nocturnes récidivantes perturbent le sommeil et peuvent contribuer à l’insomnie, la fatigue, l’irritabilité et aux difficultés de concentration. D’après une étude publiée par la National Library of Medicine, ces troubles vasomoteurs concernent 74 % des femmes.

 

Les troubles génito-urinaires

L’atrophie des tissus du vagin et de la vulve, qui deviennent plus fins, moins élastiques et moins lubrifiés, peut entraîner une sécheresse vulvo-vaginale. Cela peut provoquer des douleurs, des irritations ou des démangeaisons. Elle peut aussi rendre les rapports sexuels inconfortables ou douloureux, ce qui peut entraîner une diminution du plaisir et du désir. La femme peut également se plaindre de troubles urinaires : infections et irritations urinaires, pertes d’urine à l’effort ou des impériosités (besoins irrépressibles d’uriner). 

 

Troubles musculo-squelettiques

Une perte de masse osseuse (ostéoporose)

L’ostéoporose touche une femme sur 3 après la ménopause. Elle est favorisée par la baisse des œstrogènes, qui jouent un rôle protecteur sur le squelette. Elle se traduit par une diminution de la densité minérale osseuse (DMO), qui rend les os plus fragiles et plus exposés aux fractures. Elle peut limiter la mobilité, l’autonomie et l’activité physique. 

Une perte de masse musculaire (sarcopénie)

La diminution du taux d’œstrogènes et de progestérone a un impact négatif sur la synthèse protéique. Une réduction de l’apport en protéines et une baisse de l’activité physique peuvent également majorer la perte de masse musculaire. Elle se traduit par une diminution de la force, de l’endurance et du tonus musculaire. Elle peut affecter l’équilibre, la posture et la coordination.

 

Quels sont les autres signes moins spécifiques ?

 

Les fluctuations marquées des taux d’œstrogène peuvent générer d’autres symptômes comme :

  • Douleurs mammaires (mastodynie)
    Elles peuvent être unilatérales ou bilatérales et peuvent parfois s’étendre jusqu’à l’aisselle.
  • Une prise de poids
    Elle peut s’expliquer par une diminution du métabolisme basal (la dépense énergétique au repos), une réduction de la masse musculaire au profit de la masse grasse (surtout au niveau abdominal) associée parfois à une modification du comportement alimentaire.
  • Une sécheresse de la peau et des cheveux
    La diminution du taux d’œstrogènes engendre une diminution de la production du sébum et du collagène, qui assurent l’hydratation et l’élasticité de la peau et des cheveux. Ceci peut provoquer des rides, des taches, des rougeurs ou des démangeaisons au niveau cutané. Certaines femmes déplorent une perte de volume, de brillance ou de couleur au niveau capillaire.
  • Aggravation des migraines menstruelles

L’œstrogène augmente la production de sérotonine, qui est un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l’humeur, du sommeil, de l’appétit et de la douleur. Les variations d’œstrogène peuvent entraîner des déséquilibres de la sérotonine et favoriser l’anxiété, la dépression, ou les sautes d’humeur.

 

Combien de temps dure la ménopause ?

 

La durée de la ménopause dépend de chaque femme et de chaque phase du processus. La préménopause dure en moyenne 4 ans, mais peut aller de 2 à 8 ans. La ménopause est confirmée après 12 mois sans règles. La postménopause dure jusqu’à la fin de la vie.

La fréquence et l’intensité des symptômes varient aussi selon les femmes. Certains symptômes peuvent disparaître spontanément après quelques mois ou quelques années, tandis que d’autres peuvent persister ou apparaître plus tard. Aucun moyen fiable ne peut prédire la durée des symptômes chez une femme donnée.

Des traitements médicamenteux et non médicamenteux peuvent  soulager les symptômes et prévenir les complications potentielles. Il est important de faire établir le diagnostic de ménopause auprès d’un médecin et de s’assurer que les symptômes ne sont pas liés à une autre pathologie. La plateforme deuxiemeavis.fr permet de prendre un deuxième avis médical avec un spécialiste afin de confirmer le diagnostic et d’envisager la stratégie thérapeutique ad hoc. 

 

Sources : 

Publication le 07/06/2024 par Lénaig Le Guen

Relu par Ombeline de Dieuleveult

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

webinaire maladies thyroide
Webinaire
Maladies de la thyroïde : comprendre et traiter les troubles
Mardi 28 mai de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Ménopause
Quel taux de ferritine chez la femme ménopausée ?

Quel taux de ferritine chez la femme ménopausée ?

Le taux de ferritine, mesuré via une prise de sang, varie d'une femme à l'autre et a tendance à augmenter à la ménopause. Bien que cette augmentation puisse être considérée comme modérée et ne pas...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Sarah Bellemin le 16/04/2024

Êtes-vous ménopausée ? | Faites un test à la maison

Êtes-vous ménopausée ? | Faites un test à la maison

Irrégularité des cycles, bouffées de chaleur, prise de poids, sueurs nocturnes, irritabilité et fatigue… Et si c’était la ménopause ? Si l'examen du médecin fait le diagnostic, en cas de doute, il est...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Elise Chevillard le 05/04/2024

Ménopause : quel est l'âge en moyenne ?

Ménopause : quel est l'âge en moyenne ?

En 2023, la ménopause concerne plus de 10 millions de femmes en France. Si l'arrivée de la ménopause reste imprévisible, elle survient généralement entre 45 et 55 ans et s’accompagne souvent de divers...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Elise Chevillard le 19/03/2024

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris