Blog

Tout savoir sur le DMP, votre nouveau carnet de santé

Par Marion Berthon le 3 janvier 2019

Voilà près de 15 ans qu’on l’attendait. Le dossier médical partagé (DMP) a été officiellement lancé le 6 novembre 2018 par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Découvrez le nouveau carnet de santé dématérialisé.

Imaginé en 2004 et piloté depuis 2016 par l’Assurance maladie, le DMP est un carnet de santé électronique qui permet de compiler toutes vos données médicales en un même endroit et de les partager avec les professionnels de santé de votre choix, même à l’hôpital. Gratuit, confidentiel et sécurisé, il est le seul outil à offrir une vue d’ensemble de votre parcours de soins : maladies, traitements médicamenteux, résultats d’examens (analyses biologiques, radios…), antécédents médicaux (opérations, allergies…), comptes rendus d’hospitalisation, coordonnées des personnes à contacter en cas d’urgence, directives anticipées de fin de vie, toutes ces informations y sont centralisées. Ce dispositif permet ainsi de faciliter le suivi des pathologies complexes, la sollicitation d’un deuxième avis, ainsi que les prises en charge en urgence ou à l’étranger. Consultable et modifiable à tout moment et en tout lieu, vous pouvez y accéder sur Internet (www.dmp.fr) ou depuis l’application mobile disponible sur votre smartphone. Une version 2.0 du bon vieux carnet de santé papier qui a accompagné toute une enfance en somme.

Qui peut accéder au DMP ?

Avec le dossier médical partagé, vous êtes au centre du dispositif de soins. Seuls les professionnels de santé auxquels vous autorisez l’accès peuvent le consulter. Parmi eux, vous êtes invité à choisir un médecin traitant « DMP » ? qui sera généralement le même que celui que vous avez déclaré à l’Assurance maladie. Lui seul aura accès à l’intégralité des informations vous concernant. Pour les autres professionnels, vous pouvez si vous le souhaitez masquer un document contenu dans votre DMP. Par ailleurs, les professionnels de santé que vous aurez approuvés ne pourront consulter que les informations directement utiles à votre prise en charge, selon l’habilitation qui leur est délivrée en fonction de leur spécialisation. A l’hôpital en revanche, quand vous autorisez l’ouverture de votre DMP, vous ouvrez l’accès à l’ensemble de l’équipe soignante. Tous les accès à votre DMP sont tracés et conservés dans l’historique de votre DMP. En cas de prise en charge en urgence, les équipes médicales ont légitimité à accéder à votre DMP, sauf si vous vous y êtes opposé dans la rubrique « Gestion des autorisations ». Le DMP étant strictement personnel et confidentiel, vos informations médicales ne peuvent être consultées ni par l’Assurance maladie, ni par votre complémentaire santé, ni par la médecine du travail, ni par une banque, même avec votre accord.

Intertitre : Qui remplit le DMP ?

Votre médecin généraliste, les différents spécialistes, les radiologues, les pharmaciens, les infirmiers et les biologistes que vous consulterez et qui auront reçu votre accord ajouteront à votre DMP les comptes rendus médicaux, traitements, séjours et examens nécessaires à la coordination de vos soins. Votre dossier médical partagé détiendra ainsi votre historique médical. Les cabinets libéraux et les établissements de santé ont vocation à être tous équipés à terme de logiciels compatibles pour transférer ces informations. L’historique des remboursements des deux dernières années est quant à lui automatiquement alimenté par l’Assurance maladie, sans mention des montants remboursés. De votre côté, vous êtes invité à renseigner l’espace personnel du DMP et vous pouvez ajouter des documents médicaux de votre choix.

Intertitre : Comment ouvrir son DMP ?

Tous les bénéficiaires d’un régime de sécurité sociale peuvent ouvrir leur DMP. Vous pouvez le créer en ligne directement de chez vous ou vous pouvez choisir de l’ouvrir dans votre pharmacie, chez un professionnel de santé ou dans votre centre de sécurité sociale. L’ouverture de votre DMP ne prend que quelques minutes et vous n’avez besoin que de votre carte vitale pour l’effectuer. Pas d’obligation cependant, ce dispositif est facultatif et n’a pas d’incidence sur le remboursement de vos soins.


Alors, vous êtes prêts à vous lancer ? Rendez-vous sur le site www.dmp.fr.
Retour à la liste des articles
Catégories :
- A propos d'un deuxième avis (7)
- Associations de patients (3)
- Histoires de patients (32)
- Les coulisses de deuxiemeavis.fr (5)
- Maladie rare, maladie orpheline (13)
- Maladies et traitements (16)
- Spécialités (3)
- Télémédecine (6)