témoignage fibrillation auriculaire
Témoignages

L’histoire de Pierre, 72 ans, atteint de fibrillation auriculaire

Il y a 8 ans, alors qu’il a récemment pris sa retraite, Pierre* a commencé à être réveillé toutes les nuits par des crises d’arythmie. Entre 2h et 4h du matin, il est réveillé par une accélération de son rythme cardiaque, une sensation du cœur rapide, irrégulier qui cogne contre sa cage thoracique. Et à chaque fois, cette sensation est accompagnée d'opression thoracique et déclenche des mictions mulptiples. Les crises duraient 4h à 5h environ avant qu’il puisse se recoucher et trouver le repos. Pierre a subi des premiers examens qui n'ont rien donné, il commence à devenir très fatigué à passer ses nuits à attendre que la crise passe. Jusqu’au jour où le diagnostic de fibrillation auriculaire a été posé. 


Le diagnostic de fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire est un trouble du rythme cardiaque qui provoque une accélération du cœur (tachycardie) et qui le fait battre de façon très irrégulière (arythmie) : tachyarythmie. Cela est dû à une activité électrique anarchique et très rapide du muscle des oreillettes (cavités supérieures du cœur). Cette activité électrique est transmise aux ventricules qui se contractent avec une fréquence rapide et de façon irrégulière, ce qui peut entraîner une baisse du débit cardiaque et la survenue d'une insuffisance cardiaque.




Les contractions sont chaotiques et inefficaces. Le sang stagne alors dans les oreillettes ce qui favorise la formation de caillots qui peuvent migrer (embol) dans une artère cérébrale. Si tel est le cas, cela peut entraîner un accident vasculaire cérébral (AVC). 

La fibrillation auriculaire affecte 1% de la population mais elle est surtout fréquente chez les personnes âgées. Une maladie, conséquence du vieillissement ou d’une pathologie telle que l’hypertension artérielle ou une maladie valvulaire. Le surpoids, le diabète, la forte consommation d’alcool ou de certaines drogues sont des facteurs qui peuvent également favoriser la fibrillation auriculaire. 

Aujourd’hui, Pierre suit un traitement assez lourd, qu’il ne supporte pas bien. Outre la grande fatigue qu’il ressent, les maux de tête et les essoufflements, il est sujet à divers troubles digestifs, des aigreurs d’estomac, des remontées gastriques et des crampes. Un inconfort permanent pour ce retraité très actif au sein de plusieurs associations. 

En effet, le traitement est manifestement mal toléré et semble insuffisamment efficace pour Pierre.

Suite à de nombreuses récidives d’arythmie, mal tolérées, Pierre a fait de nouveaux examens et son cardiologue lui a proposé l’ablation de cette fibrillation auriculaire. L’intervention va cibler les zones déclenchant la fibrillation et les détruire ou les isoler. Cette intervention inquiète beaucoup Pierre qui se demande si un autre traitement médicamenteux ne pourrait pas être essayé avant de prendre une décision. Il souhaiterait pouvoir parler de ses craintes à un autre médecin et grâce à sa mutuelle il prend connaissance de l’existence de deuxiemeavis.fr.


Un deuxième avis concordant et rassurant pour Pierre

Après avoir pris connaissance du dossier en 7 jours, le médecin expert de deuxiemeavis.fr, un Professeur en cardiologie et maladies vasculaires, confirme à Pierre qu’il présente effectivement des passages de fibrillation auriculaire qui ne sont pas contrôlés par son traitement et que celui-ci est mal toléré quelque soit l'anti-arythmique qui lui est proposé.  

Le Professeur indique à Pierre que les risques de la fibrillation auriculaire sont, d’une part, la formation d’un caillot intracardiaque avec un risque d’embolisation, ce qui semble déjà lui être arrivé en 2011 alors qu’il a présenté un bref trouble de la vue : accident ischémique transitoire (AIT) et d’autre part, le risque est que la tachycardie très rapide fatigue son coeur et déclenche une insuffisance cardiaque, ce qui semble être déjà le cas au vu des résultats récents de ses examens. 

Dans ces conditions, pour le Professeur, il y a deux solutions : le traitement médicamenteux ou l’ablation de la fibrillation auriculaire. Mais comme Pierre supporte très mal son traitement, le médecin expert préconise lui aussi l’ablation de la fibrillation auriculaire. Il rassure le patient, les taux de succès de ce type d’intervention sont aujourd’hui excellents. Cela permettrait l’arrêt des traitements anti-arythmiques qui le fatiguent énormément. 

Pour le Professeur, il n’y pas d’urgence à effectuer l’intervention, mais il n'y a plus de bénéfice à attendre du traitement antiarythmique. D'autre part Pierre supporte de moins en moins phsychologiquement ces crises de tachyarythmie et dans ce cas il ne faudra pas trop tarder.

Pierre a mieux compris la proposition thérapeutique de son médecin et se sent désormais plus serein à l’idée de subir l’intervention. 

Nous lui souhaitons un bon rétablissement ! 

Vous vous posez aussi des questions sur votre pathologie ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Par Olivia Derrien - Publication le 05/07/2019

Actualisé le 24/02/2021

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

webinaire cancer de la prostate
Webinaire
Adénome et cancer de la prostate :
Comment éviter l’opération ?
Jeudi 25 novembre 2021 de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Revoyez les en replay
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
témoignage hernie discale lombaire

L’histoire d’Elise, 47 ans, souffrant d’une hernie discale lombaire

Souffrant d’une hernie discale paralysante, Elise* a été opérée en urgence. Malheureusement, des complications ont suivi l’opération et la patiente n’a pas récupéré toute sa mobilité. Aujourd'hui,...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Olivia Derrien le 03/12/2021

témoignage trouble rénal

L’histoire de Rémy, 73 ans, ayant une suspicion de trouble rénal

Découvrant une anomalie au niveau des reins sur son dernier bilan sanguin, Remy* sollicite un deuxième avis médical pour mieux comprendre sa situation.    Un deuxième avis pour faire le point sur son...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 26/11/2021

témoignage angine de poitrine

L’histoire de Malika, 76 ans, souffrant d’une angine de poitrine

Enseignante à la retraite, Malika*, 76 ans, vit dans le sud-est de la France. Très suspicieuse vis-à-vis du monde médical et des effets secondaires des médicaments, elle vit depuis une dizaine...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Bonne le 19/11/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion