Blog

Une nouvelle prise en charge de l’endométriose ?

Par Maïlys Gloria le 21 juin 2017
L’endométriose touche une femme sur dix en France alors qu’il faut en moyenne 7 ans pour la diagnostiquer. Ceci s’explique par un manque d’informations et une méconnaissance de la pathologie.
L’endométriose dite avec atteinte digestive est une maladie « chronique » qui se traduit par la présence de tissus endométrial hors de la cavité utérine. Elle se caractérise par des douleurs pendant les menstruations, lors de rapports sexuels, ainsi qu’une hypofertilité.

En quoi consiste HIFU ?


Cette technique implique l’utilisation de Focal One, des ultrasons prescrits dans le traitement du cancer de la prostate. Cela permet ainsi aux patientes d'éviter une intervention chirurgicale plus lourde. Les ultrasons sont focalisés à une température comprise entre 85 et 95° sur la zone concernée. Les lésions endométriosiques sont alors dévitalisées. Cette intervention dure moins de 5 min et s’opère sous anesthésie locorégionale.
 

Quelles sont les conditions d’accès à cette étude clinique ?


Le procédé a pour l’instant été testé sur 5 femmes en France souffrant d'endométriose avec atteinte digestive et aucune complication n’a été constatée plusieurs mois après et les symptômes douloureux sont en nette amélioration.
Les patientes concernées pour cette opération doivent être à un stade avancé d’endométriose, ne doivent pas avoir pour projet une grossesse dans les 3 mois suivant la procédure et doivent avoir subi un échec médicamenteux.
Elle implique une hospitalisation la veille de l’intervention ainsi que de rester 2h en salle de réanimation.
 
Cette technique semble donc très positive pour l’avenir des femmes atteintes d’endométriose en France.
 

Un enjeu de santé publique pour les générations à venir


Cette pathologie peut être diagnostiquée par 3 examens radiologiques ou chirurgicaux :
  • Échographie pelvienne
  • IRM
  • Coelioscopie
La pathologie a des conséquences non négligeables quant à la qualité de vie des femmes : douleurs, arrêts de travail, hospitalisations … Le ministère de la santé s’est beaucoup intéressé au sujet et soutient de nombreuses expérimentations en vue d’améliorer le diagnostic et la prise en charge de la pathologie. Les résultats devraient paraître au cours de l’année 2017.
La présence d’associations de patientes qui mettent en place divers événements de prévention et d’informations a engendré une réelle prise de conscience de la part des français.

Retour à la liste des articles
Catégories :
- Associations de patients (2)
- Cancer (6)
- Histoires de patients (9)
- Partenariats (1)
- Spécialités (2)
- Télémédecine (4)
- Traitements (9)