L'histoire de Karim, 34 ans, souffrant de la Maladie de Crohn

Par Nolwenn Degeselle le 18 mai 2018
temoignage-maladie-de-crohn

Cette semaine nous allons vous parler de Karim*. Karim est âgé de 34 ans et habite à Orléans et il est atteint de la Maladie de Crohn qui lui a été diagnostiquée il y a bientôt 2 ans.
 
La Maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) pouvant atteindre l’ensemble du tube digestif (de la bouche jusqu’à l’anus). C’est une maladie qui évolue par poussées (également appelées crises) et des phases de rémission pendant lesquelles les symptômes se calment. Elle se caractérise principalement par des crises de douleurs abdominales et de diarrhées, qui peuvent durer plusieurs semaines ou plusieurs mois. A cela s’ajoute également la fatigue, la perte de poids et d’appétit peuvent survenir si aucun traitement n’est entrepris. 
 
Après plusieurs années de souffrance et de traitement par injection, le médecin qui suit Karim lui propose une opération au vu des résultats de ses analyses qui se dégradent. L’opération se déroule bien. Mais à la suite de cela, le médecin de Karim lui indique qu’il doit continuer à prendre des traitements pour éviter une récidive précoce de la maladie de Crohn malgré le succès de l’opération. Le traitement proposé comporte de nombreux effets secondaires, ce qui inquiète beaucoup Karim. C’est alors que Karim se tourne vers deuxiemeavis.fr afin d’obtenir rapidement l’avis d’un médecin expert de sa maladie pour savoir si c’est le traitement le plus adapté à sa situation, ou s’il y a des alternatives moins contraignantes.


Dans quelle mesure est-il important de suivre un traitement après une opération de la Maladie de Crohn ?

C’est en seulement 3 jours que Karim obtient l’avis d’un médecin expert des MICI, membre du GETAID (groupe d'Etude Thérapeutique des Affections Inflammatoires du Tube Digestif).
Le médecin expert répond à l’ensemble de ses préoccupations : ses atteintes intestinales et annales, sa qualité de vie, etc. Il lui explique que la prescription du traitement qui lui a été faite est tout à fait légitime dans son cas, et que la tolérance à ce traitement est bonne. Il lui conseille par ailleurs de faire des coloscopies de contrôle régulièrement afin de prévenir une récidive de la maladie (tous les 6 à 12 mois). Il lui indique surtout que ne pas poursuivre son traitement serait la pire des décisions à prendre car cela induirait des risques supplémentaires de récidive précoce de sa maladie.
 
Rassuré et mieux informé, Karim a désormais toutes les cartes en main pour décider de la poursuite de son traitement avec ses équipes traitantes. Nous lui souhaitons beaucoup de courage pour la suite.

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier