Blog

L'histoire de Laurence, souffrant de fibromes utérins

Par Nolwenn Degeselle le 28 septembre 2018
Cette semaine nous vous partageons l'histoire de Laurence, âgée de 51 ans, qui souffre de fibromes utérins. Laurence est une femme active passionnée par son travail et qui habite à Strasbourg. C’est lors d’un contrôle en 2015 que Laurence découvre qu’elle a des fibromes situés au niveau de l’utérus.


Les fibromes utérins, aussi appelés myomes sont des tumeurs bénignes qui grossissent sur la paroi de l’utérus. Il en existe 3 types différents selon leur localisation dans l’utérus : les intramuraux c’est-à-dire ceux qui poussent dans la paroi de l’utérus (ce sont les plus fréquents), les fibromes sous-séreux qui se développent sur la paroi de l’utérus et qui grandissent vers l’extérieur, et enfin les fibromes sous-muqueux (les plus rares) qui se développent dans la cavité de l’utérus.


La majorité des myomes utérins sont asymptomatiques pour les patientes, si bien que la plupart du temps il n’y a pas de traitement à envisager. Pourtant chez certaines femmes ces fibromes peuvent entraîner de nombreuses gênes : saignements abondants, douleurs, l’impression d’une pression dans l’utérus, etc. Dans ce cas, un traitement médicamenteux est souvent proposé pour traiter les symptômes ressentis : anti-inflammatoires, dispositif de contraception hormonal par exemple. Selon les symptômes ressentis, l’évolution des fibromes et leur taille, il est parfois conseillé de recourir à une intervention chirurgicale afin de les enlever : retrait des tumeurs (myomectomie) ou retrait de l’utérus (hystérectomie). L’embolisation peut aussi être proposée dans certains cas.


Laurence, quant à elle, s’est vue proposer une hystérectomie totale pour retirer les fibromes, compte tenu de son âge et de son absence de désir d’enfant supplémentaire. Très angoissée à l’idée de subir cette opération, Laurence a repoussé au maximum l’échéance : elle ne ressent aucun symptôme, et elle a peur d’une descente d’organe. Par ailleurs, dans la famille de Laurence, des cancers de l’utérus ont été recensés, elle a donc peur que ces fibromes tournent en cancer. C’est alors qu’un de ses médecins lui parle de deuxiemeavis.fr. L’idée la séduit : un avis rapide et à distance d’un médecin expert de sa maladie. Elle constitue son dossier rapidement et le transmet à un éminent gynécologue spécialiste des fibromes, qui lui répond sous 24h.


Le médecin expert la rassure immédiatement : selon lui, il n’y a aucune urgence à pratiquer cette intervention. Il base son avis sur plusieurs critères : Laurence ne ressent aucun symptôme, son fibrome évolue lentement - sa taille est inférieure à 10 cm et il n’a progressé que 2 cm en 4 ans -, il n’y a aucune suspicion de malignité de ses fibromes et elle est proche de la ménopause (en moyenne, la ménopause survient vers 52 ans). Il lui explique que le fibrome va vraisemblablement continuer à progresser lentement jusqu’à la survenue de la ménopause et qu’ensuite il commencera à se résorber de lui même. Selon lui, le rapport bénéfice / risque de l’intervention est défavorable à 1 ou 2 années de la ménopause : cela ne vaut pas le coup d’intervenir. Il précise également que le risque d’une descente d’organe crainte par Laurence si jamais elle se fait opérer n’a pas lieu d’être : il n’y a pas de lien prouvé entre les deux éléments. Toujours de manière bienveillante, il précise également que la présence de fibrome utérin n’augmente pas le risque d’un cancer de l’utérus, et qu’en aucun cas le fait d’attendre n’est un frein à une éventuelle future opération si jamais des symptômes apparaissent avant la survenue de la ménopause. En conclusion, selon le médecin expert, la situation est à surveiller jusqu’à la survenue de la ménopause, et en raison de l’absence de symptôme, il n’est pas, à date, nécessaire d’opérer.


Laurence est soulagée : elle ne court pas de risque supplémentaire si elle ne se fait pas opérer, et elle préfère cette solution. L’avis rapide et argumenté du médecin expert a levé toutes ses craintes. Nous souhaitons à Laurence une bonne continuation pour la suite…
Retour à la liste des articles
Catégories :
- A propos d'un deuxième avis (7)
- Associations de patients (3)
- Histoires de patients (30)
- Les coulisses de deuxiemeavis.fr (5)
- Maladies et traitements (14)
- Spécialités (3)
- Télémédecine (5)