Select...

orthopédie jambe cassée
Orthopédie

Comment soigner une jambe cassée avec l'orthopédie ?

Une chute, un choc… La fracture de la jambe, chez l'adulte comme chez l’enfant, résulte la plupart du temps d’un traumatisme. En général, l’os se brise lorsqu’il y a une torsion de la jambe alors que le pied reste bloqué (typiquement, un accident de ski ou de football). Dans des cas plus rares, notamment chez les sportifs, des fractures de fatigue peuvent survenir : l’os soumis à des efforts intenses et répétés ne parvient plus à résister aux contraintes mécaniques. La jambe cassée nécessite une prise en charge en urgence afin de déterminer la nature de la fracture et le traitement orthopédique ou chirurgical adapté.

 

Les os de la jambe et les différentes fractures

 

La jambe est composée de trois os : le fémur (os de la cuisse), le tibia et le péroné (aussi appelé fibula, os qui va du genou à la cheville en longeant la face externe du tibia). La fracture de la jambe est une cassure de l’un de ces trois os. Elle ne concerne pas les articulations (genou, cheville).

Il existe plusieurs types de fractures :

  • La fracture simple : l’os atteint ne présente qu’un seul trait de fracture
  • La fracture complexe : il existe au moins deux traits de fracture sur l’os atteint. Quand il y a plus de quatre traits de fracture, on parle de fracture comminutive.
  • La fracture non déplacée : les morceaux d’os restent dans l’axe, les deux os sont alignés.
  • La fracture déplacée : les morceaux d’os sont désaxés, les os ne sont plus alignés.

Ces fractures peuvent être ouvertes ou fermées :

  • La fracture ouverte : au niveau de la fracture, la peau est ouverte. C’est un facteur de gravité car des bactéries peuvent pénétrer dans la plaie (risque d'infection). 
  • La fracture fermée : la peau est indemne, il n’y a pas de risque d'infection.

 

Comment savoir si on a une fracture ? 

 

Lorsque le fémur, le tibia ou le péroné se fracture, des symptômes évocateurs apparaissent : une intense douleur dans la jambe, un craquement douloureux, un hématome, l’impossibilité de se tenir debout ou de prendre appui sur le membre touché, un raccourcissement de la jambe avec le pied tourné en dehors (en cas de fracture déplacée), une plaie avec saignements en cas de fracture de la jambe ouverte.

En général, c’est un médecin urgentiste qui réalise le diagnostic, à l’aide d’un examen clinique et d’une radiographie. Celle-ci permet de situer la fracture de la jambe et de déterminer sa nature.

 

Que faire en cas de jambe cassée ?

 

Si l’un des symptômes évoqués apparaît, il est nécessaire de se rendre aux urgences. Si une personne présente ces symptômes (sur un lieu d’accident, par exemple), plusieurs consignes sont de rigueur :

  • contacter les services médicaux d’urgence (le 15 ou le 112)
  • ne pas bouger la personne blessée, ne pas manipuler sa jambe
  • s’il y a une plaie, la couvrir d’un tissu propre
  • comprimer la plaie en cas d’hémorragie

 

Comment guérir une jambe cassée avec l'orthopédie ? 

 

Le traitement orthopédique permet à l’os de se reconsolider sans intervention chirurgicale. Il est réservé aux fractures simples, non déplacées et fermées. Un plâtre, ou une attelle (botte de marche par exemple) est posé pendant 6 à 12 semaines pour immobiliser l’os. Il recouvre la jambe. Il est remplacé au bout de quelques semaines par un plâtre moins long, en forme de botte (sauf pour les fractures du fémur).

Pour les fractures de jambe déplacées et /ou ouvertes, une chirurgie orthopédique est nécessaire. S’il s’agit d’une fracture ouverte, l’intervention est urgente et doit être réalisée dans un délai de 3 à 6 heures, si possible, afin de réduire les risques d'infection. L’opération consiste à remettre dans la continuité les fragments de l’os brisé, puis à fixer du matériel pour stabiliser l’ensemble (tige, plaque ou fixateur externe pour les fractures en plusieurs fragments et pour les plaies profondes). L’intervention a lieu sous anesthésie générale ou sous péridurale (rachianesthésie) dans le cadre d’une hospitalisation à durée variable selon la gravité de l’atteinte.

 

Quelle est la durée d'une fracture ?

 

La fracture de la jambe guérit le plus souvent sans séquelle, en quelques mois, après un traitement orthopédique ou chirurgical. Après la pose d’un plâtre, l’appui sur la jambe est interdit pendant 6 à 12 semaines. En postopératoire, la durée de cette interdiction varie (d’un mois et demi à trois mois selon l’intervention). Puis, le patient est autorisé à déambuler en béquilles. Des séances de kinésithérapie prennent relais. Elles permettent de rééduquer la jambe et de récupérer sa mobilité. Elles s’étalent sur une période de 3 à 6 mois en général.

 

Quel est le suivi après un traitement orthopédique ou chirurgical ?

 

Au cours de la période d’immobilisation, le patient prend un traitement anticoagulant (qui empêche la formation de caillot de sang), pour prévenir le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire - l’immobilité favorisant l’apparition de caillots. Il peut également prendre des antalgiques pour apaiser la douleur. Il est suivi par son chirurgien orthopédique qui vérifie l’absence de complications : infection cutanée, syndrome de loge (compression de vaisseaux sanguins par un hématome, qui empêche la circulation du sang et doit faire l’objet d’une intervention chirurgicale), retard de consolidation, déplacement de la fracture… Des radiographies régulières permettent de contrôler l’évolution de la fracture.  Après la phase d'immobilisation, la phase de rééducation peut démarrer progressivement. 

 

Sources :

Publication le 03/05/2024 par Marion Guérin

Relu par Yann Jeandet

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

webinaire maladies thyroide
Webinaire
Maladies de la thyroïde : comprendre et traiter les troubles
Mardi 28 mai de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Orthopédie
Qui consulter pour un problème d'articulation ?

Qui consulter pour un problème d'articulation ?

Un problème d’articulation peut faire suite à un traumatisme ou être la conséquence d’une maladie. Les douleurs articulaires doivent faire l’objet d’une consultation médicale afin de rechercher la...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Guérin le 31/05/2024

Chirurgie du rachis : quelles techniques sont utilisées ?

Chirurgie du rachis : quelles techniques sont utilisées ?

La chirurgie du rachis (ou chirurgie de la colonne vertébrale) porte sur les blessures et les  pathologies de la colonne vertébrale et de la moelle épinière. Cette spécialité fait la jonction entre la...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Guérin le 24/05/2024

Comment soigner une tendinite du bras ?

Comment soigner une tendinite du bras ?

La tendinite est un trouble musculo-squelettique fréquent, caractérisé par une douleur au niveau des tendons. Elle peut toucher le coude, la cheville, l’épaule, le genou, le poignet… Il est important...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Guérin le 17/05/2024

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris