Les critères de sélection des médecins experts chez deuxiemeavis.fr : les consultations spécialisées

Par Marion Berthon le 10 juillet 2019
Critères de sélection des médecins experts chez deuxiemeavis.fr
Pour garantir aux personnes souffrant de maladies complexes de bénéficier de l’avis de spécialistes de très haut niveau, deuxiemeavis.fr sélectionne ses experts selon des critères bien précis. Dans un précédent article, nous avons vu comment deuxiemeavis.fr s’assure que les médecins référencés prennent part à des travaux de recherche et publient dans des revues spécialisées. Deuxiemeavis.fr garantit également que ses experts exercent au sein de consultations spécialisées présentant un volume d’activité significatif.

Pourquoi des consultations spécialisées ?


Avec l’évolution constante de la recherche, des pratiques médicales et des équipements, certains médecins spécialistes font le choix de se sur-spécialiser pour maintenir une connaissance exhaustive de leur domaine d’expertise : on appelle ces médecins des hyper-spécialistes. Ils tiennent des consultations spécialisées au sein de structures de référence dans lesquelles ils développent une expertise considérable. Cette expertise s’explique en grande partie par le nombre significatif de patients vus dans ces consultations spécialisées.

L’épineuse question des volumes d’activité 


Selon un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), la croissance de l’activité hospitalière n’est bénéfique qu’à condition « que la qualité de la délivrance des soins soit maintenue ou améliorée et que les soins soient pertinents ». En 2013, l’IGAS recommandait ainsi le suivi des volumes d’activité des hôpitaux et le repérage de soins non pertinents. Cette question du volume d’activité des établissements de santé, c’est-à-dire du nombre de patients vus en consultation, constitue un vaste sujet de polémiques notamment car il est fréquemment mis en avant pour justifier des fermetures de services (chirurgie, maternité…). A l’étranger, notamment aux Etats-Unis, les études semblent confirmer la corrélation entre volume d’activité et qualité des soins. Une étude de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) fournit des éléments quantitatifs sur la relation entre volume d’activité et résultat des soins en exploitant les données hospitalières françaises. Les résultats de l’enquête se montrent plus modérés et concluent que « le volume d’activité constituerait donc un levier d’action pour améliorer les résultats dans certains domaines, mais il y aurait peu de bénéfice à concentrer l’activité au-delà d’un certain point. […] Le degré de spécialisation de l’établissement et le poids de la chirurgie dans l’activité totale ont aussi un impact sur les résultats des soins. » En juillet 2018, l’Assurance maladie publiait pour sa part des chiffres extrêmement inquiétants montrant une très forte corrélation entre volume d’activité et sécurité des soins : selon l’étude, les femmes opérées d’un cancer du sein dans un établissement avec une activité de moins de 30 séjours ont un risque de décès supplémentaire de 84 % par rapport aux femmes subissant la même opération dans un centre dont le niveau d’activité est de plus de 150 séjours par an.

C’est pourquoi, deuxiemeavis.fr considère comme gage de qualité que ses médecins experts aient des consultations dédiées à leur domaine d’expertise justifiant d’un volume d’activité significatif. Si vous souhaitez connaitre le volume d’activité de l’établissement de santé dans lequel vous allez être suivi, le site Le Point propose un classement annuel des hôpitaux et cliniques.


Références :

- DUPAYS Stéphanie et NATALI Jean-Philippe, Inspection générale des affaires sociales (IGAS), Rapport sur l’évolution des volumes d’activité des établissements de sante : description, déterminants et prévisions, septembre 2013 

- OR Zeynep et RENAUD Thomas, Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES), Questions d’économie de la Santé : quel lien entre volume d’activité des hôpitaux et qualité des soins en France ?, décembre 2009 

- Assurance maladie, Améliorer la qualité du système de santé et maitriser les dépenses : propositions de l’Assurance maladie pour 2019, juillet 2018

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier