Blog

Zoom sur … l’immunothérapie

Par Nolwenn Degeselle le 20 avril 2017
Nouvelle technique attendue dans la lutte contre le cancer, l'immunothérapie est un traitement dont la recherche progresse rapidement. 

L’immunothérapie… Qu’est-ce que c’est ?

Le principe de l’immunothérapie est assez simple : utiliser le système de défense du corps humain – c’est-à-dire le système immunitaire – pour traiter le cancer. Depuis 2013, les progrès de la médecine sont nombreux concernant le traitement contre le cancer, notamment dans le cadre des recherches autour de l’immunothérapie. La grosse difficulté dans le traitement des cancers est que dans la plupart des cas, la tumeur n’est pas considérée comme dangereuse par le corps humain et ce dernier ne lance pas la production d’anticorps nécessaires à sa destruction.

L’immunothérapie réside ainsi sur deux hypothèses variables au cas par cas :
  • Si l’organisme ne réagit pas du tout à l’apparition d’une tumeur, il va falloir que le traitement indique au système de défense que cette tumeur n’est pas un élément normal du corps, que c’est un corps étranger afin de trouver la solution pour la détruire (lancer la production d’anticorps adaptés etc.)
  • Si l’organisme a déjà repéré cet élément étranger mais n’est pas capable de le détruire en totalité, le traitement devra alors stimuler les défenses immunitaires de l’organisme de façon à se défendre de manière plus vigoureuse contre les tumeurs.

Quels résultats pour l’immunothérapie ?

Comme le précise l’immunologiste Sebastian Amigorena sur le site de l’Institut Curie, l’immunothérapie permet de faire des progrès dans le traitement des cancers surtout pour ceux dont le stade est avancé : les résultats sont efficaces mais le traitement reste encore au stade expérimental notamment du fait du nombre important d’effets secondaires.
 
L’immunothérapie n’est à l’heure actuelle pas le traitement dominant, mais peut en revanche aider à éradiquer la tumeur.

Quelles sont les différentes méthodes d’immunothérapie ? 

Comme tout traitement, il existe plusieurs niveaux d’applications :
  • L’immunothérapie locale : consiste en une stimulation locale de l’organe par des injections, afin qu’il détecte la tumeur et qu’il la détruise
  • L’immunothérapie générale consiste en l’introduction de globule blancs artificiels dans l’organisme. Produits par génie génétique, ils permettent à l’organisme de se défendre contre l’agressivité du cancer, les deux principales variétés aujourd’hui utilisées sont l’interféron et l’interleukine 2.
Retour à la liste des articles
Catégories :
- A propos d'un deuxième avis (3)
- Associations de patients (2)
- Cancer (6)
- Partenariats (1)
- Spécialités (1)
- Télémedécine (3)
- Traitements (7)