échographie qu'est ce que c'est
Traitements et examens

Tout savoir sur l'échographie

Échographie : comment cela fonctionne ?

 

L’échographie tire son nom du grec êchô, qui signifie « son » et graphie, ou graphein en grec, qui veut dire « écrire ».

L’échographie est une des techniques d’imagerie les plus connues. Elle se base sur les propriétés des ultrasons, ou ondes sonores, qui s’apparentent à des vibrations, non audibles par l’oreille humaine.

Ces ultrasons sont émis en faisceau par une sonde et ils se déploient en ligne droite. Mais leur trajectoire peut être déviée lorsqu’ils atteignent un milieu plus dense ou plus rigide. La rencontre avec ces « obstacles » crée des échos qui réfléchissent les parois des organes ou les tissus. Par le concours d’un ordinateur, les échos sont convertis en une image en coupe et en mouvement de la région examinée. La morphologie de la zone ainsi observable, peut alors être analysée.

Cette technique peut aussi être associée à l’utilisation d’un « radar » qui permet l’étude des vaisseaux (doppler), comme c’est le cas pour l’écho-doppler cardiaque, par exemple.

 

Dans quels cas réalise-t-on une échographie ?

 

L’échographie est avant tout utilisée pour visualiser la morphologie (taille, forme…) des organes, connaître leur évolution ou bon développement, leur emplacement…

Cela permet donc de réaliser des diagnostics de maladie, d’assurer la surveillance de certaines pathologies (évolution de cancers, endométriose…) ou de guider le médecin dans le cadre de certaines opérations chirurgicales. Nous ne traiterons pas de ce dernier volet, plus interventionnel, dans cet article.

 

L’échographie abdomino-pelvienne

 

L’échographie abdomino-pelvienne (ou prostatique si elle ne concerne que la prostate) permet d’observer les organes de l’abdomen et du pelvis (utérus, ovaires, prostate et vésicules séminales ou encore foie, vésicule biliaire, reins et vessie).

Elle est utile pour diagnostiquer les pathologies qui peuvent affecter ces organes, comme la présence de kyste ovarien ou d’endométriose au sein de l’appareil reproductif féminin, ou encore de calculs dans les reins, ou enfin détecter des infections de la vésicule (cholécystite) ou des reins par exemple (pyélonéphrite).

Et elle est aussi connue pour permettre de suivre la grossesse des femmes enceintes et s’assurer que le fœtus se développe bien et qu’il n’y pas de complications (fausse couche, grossesse extra utérine…).

Deux techniques sont utilisées. Les organes peuvent être observées par le biais d’une sonde placée sur la peau du ventre. L’échographie est qualifiée de transcutanée. En cas de difficultés à bénéficier d’images suffisamment nettes et analysables, l’échographie est réalisée par voie endocavitaire ou endorectale (par exemple pour l’échographie prostatique). La sonde est alors introduite à l’intérieur du corps (par le vagin, ou le rectum) pour être au plus près des organes à observer.

 

 L’écho-doppler cardiaque

 

L’écho-doppler cardiaque est utile s’il y a une suspicion de maladie cardiovasculaire, elle rend possible l’observation en mouvement de plusieurs parties. Tout d’abord du cœur (cavités, valves…), mais aussi des vaisseaux en charge du transport du sang vers le cœur et vers les autres organes du corps (c’est le cas de l’aorte et des artères pulmonaires) et enfin des flux sanguins, pour savoir à quelle vitesse et dans quelle direction le sang circule dans les vaisseaux. Elle sert donc à diagnostiquer les maladies, malformations, insuffisances cardiaques, l’hypertension artérielle… On y a aussi recours pour assurer un suivi après la prise de médicaments dits « cardiotoxiques ». 

Elle est réalisée en faisant circuler une sonde posée sur le thorax et dite  « transthoracique » (ETT).

 

L’échographie rénale et vésicale

 

Pour explorer les reins et la vessie, c’est à l’échographie rénale et vésicale qu’il faut s’en remettre. Elle peut être prescrite si le patient souffre de maux abdominaux ou encore s’il est sujet à des troubles urinaires (présence de sang, douleur). Elle permet de détecter des kystes, repérer l’obstruction dans les reins ou de calculs par exemple.

 

L’échographie en cas de tumeur

 

Enfin dans le cas de tumeur, l’échographie a pour fonction d’aider à faire la différence entre un kyste constitué de liquide et une tumeur solide, ou encore de savoir dans quelles autres zones ou organes le cancer s’est développé. Par exemple, le cancer thyroïdien est asymptomatique avant de déboucher sur de potentielles grosseurs, difficultés de respiration ou de déglutition. L’échographie de la thyroïde, rendant possible l’analyse de sa structure, de la taille de la glande, et de l’existence de nodules, est incontournable en cas de doute.

 

Comment se déroule une échographie ?

 

Elle peut être pratiquée dans de nombreux lieux (hôpital, cabinet de radiologie, cabinet du médecin…), tant que la pièce est suffisamment plongée dans la pénombre, pour une bonne visibilité des images. Elle ne dure pas longtemps, en moyenne, 15 à 30 minutes et est ambulatoire (nul besoin de rester une nuit). Elle peut être réalisée par un médecin spécialiste de l’organe à analyser (cardiologue, gynécologue…), un radiologue ou dans certains cas par d’autres professionnels de santé.

En amont de l’échographie, des actes peuvent être requis, pour que l’organe soit le plus facile à examiner. Dans certains cas, un laxatif devra être pris avant. Il sera parfois nécessaire de venir à jeun, sans boire et sans manger, ou au contraire de boire des quantités importantes d’eau.

Un bilan, relatif aux antécédents médicaux, maladies actuelles et prise de médicaments, est effectué en amont de l’échographie. Pour l’échographie elle-même, le patient est assis ou allongé et il pourra lui être demandé de bloquer sa respiration. Une sonde, préalablement recouverte d’un gel conducteur d’ultrasons, est positionnée sur la zone à analyser (peau ou par insertion dans un orifice pour être directement au contact de l’organe). Reliée à l’ordinateur, elle permet de retranscrire par les ultrasons des images en mouvement de la zone observée. Certaines images sont enregistrées pour que le médecin puisse mieux analyser la morphologie des organes et notamment prendre des mesures. Les résultats sont généralement communiqués et expliqués après l’examen, et formalisés dans un compte-rendu, remis au patient et parfois au médecin prescripteur.

S’il le juge nécessaire, le médecin peut recommander des analyses complémentaires.

 

L’échographie, est-ce douloureux ?

 

Les ultrasons ne sont pas des rayons X. L’examen ne présente ni douleurs, ni danger, ni complications pour le patient.

Toutefois, la pression de la sonde peut être désagréable si la zone est fragilisée ou souffrante.  

 

Quels documents apporter pour une échographie ?

 

Si vous êtes amenés à passer une échographie, n’hésitez pas à demander au secrétariat de votre médecin les éléments qu’il faudra fournir le jour J.

Pensez notamment à apporter votre ordonnance, votre carte vitale, votre carte mutuelle, et tout autre élément important de votre dossier médical (courriers du médecin, résultats d’examens, compte-rendu, anciennes radiologies, échographies…).

 

Et si vous bénéficiez d’un deuxième avis ? 

 

Vous avez reçu des résultats d’échographie, en avez parlé avec votre médecin mais avez encore des questions sur le diagnostic posé et la marche à suivre ? Un deuxième avis auprès d’un médecin spécialiste de votre maladie peut vous être utile afin de vous rassurer. 

 

SOURCES :

  • Ameli, Comment se déroule une échographie abdomino-pelvienne ?, https://www.ameli.fr/assure/sante/examen/imagerie-medicale/deroulement-echographie-abdomino-pelvienne
  • Ameli, Comment se déroule un écho-doppler cardiaque ?, https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/examen/imagerie-medicale/deroulement-echo-doppler-cardiaque
  • Ameli, Diagnostic et évolution du cancer de la thyroïde, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-thyroide/diagnostic-evolution
  • Société Canadienne du Cancer, Échographie, https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/diagnosis-and-treatment/tests-and-procedures/ultrasound/?region=qc
  • Institut National Du Cancer, https://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/E/echographie 
  • Le Figaro Santé, Echographie prostatique par voie endorectale, https://sante.lefigaro.fr/sante/examen/echographie-prostatique-par-voie-endorectale/quest-ce-que-cest
  • Hôpital Foch, Échographie rénale et vésicale, https://www.hopital-foch.com/infos_medicales/echographie-renale-et-vesicale/

Par Mathilde Lamolinerie - Publication le 08/03/2021

Catégories
Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Traitements et examens
chirurgie mini invasive

La chirurgie mini-invasive

Contrairement à la chirurgie traditionnelle, la technique chirurgicale mini-invasive permet au chirurgien d'atteindre sa cible par des incisions de l'ordre du centimètre grâce à l'utilisation...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Philippine Picault le 23/12/2020

chirurgie ambulatoire qu est ce que c est

La chirurgie ambulatoire : de quoi s'agit-il ?

Alternative à l’hospitalisation traditionnelle, la chirurgie ambulatoire se développe au fur et à mesure des progrès techniques.    Qu’est-ce que la chirurgie ambulatoire ?    Le principe de la...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Mathilde Franc le 09/12/2020

radiographie 4 questions

La radiographie en 4 questions

La radiographie est une technique d’imagerie utilisant des rayons X qui permet d’explorer une région anatomique précise. Les rayons X traversent le corps et sont arrêtés partiellement selon les...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Philippine Picault le 21/09/2020

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Deuxiemeavis.fr - Paris Biotech Santé - 29 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris

Rejoignez-nous !

Marion