endométriose traitements
Endométriose

Endométriose : quels traitements ?

Vous venez de recevoir un diagnostic d’endométriose, cette maladie chronique de l’endomètre qui touche une femme sur 10 ? C’est la première étape incontournable avant une prise en charge adaptée à votre situation individuelle. 

 

Dans cet article, découvrez les approches médicamenteuses, chirurgicales et non conventionnelles pour soulager une endométriose.

 

Peut-on guérir d’une endométriose ?

 

Il n’existe pas à ce jour de traitement pour guérir l’endométriose mais de nombreuses approches permettent d’atténuer les douleurs.

 

Le choix de la meilleure stratégie thérapeutique dépend de l’impact de la maladie en terme de douleur et de qualité de vie, des effets indésirables et des risques des traitements et du désir de grossesse de la patiente. C’est toujours une question de balance bénéfice/risque !

 

Il existe aussi des endométrioses asymptomatiques. Dans ce cas, aucune prise en charge n’est requise, sauf en cas d'infertilité.

 

Les traitements hormonaux pour l’endométriose

 

En première intention, un traitement hormonal peut être proposé : pilule contraceptive, Dispositif Intra-Utérin hormonal (DIU) ou implant. Vous trouverez aussi l'appellation SIU pour Système Intra Utérin ou encore stérilet pour désigner le DIU.

 

Les traitements hormonaux proposés aux adolescentes peuvent différer. 

 

La chirurgie de l’endométriose

 

Une opération peut être envisagée si les douleurs persistent. Elle dépend de la sévérité et de la localisation de l’endométriose, ainsi que du désir d’enfant de la patiente.

 

L’opération doit être la plus conservatrice possible. Elle vise à retirer les lésions, ce qui supprime complètement les symptômes dans 85 % des cas. Parfois, il faut retirer un kyste de l’ovaire (kystectomie), les ovaires (ovariectomie) et les trompes (annexectomie) ou l’utérus complet (hystérectomie). Le geste chirurgical peut aussi intervenir sur la vessie ou le système digestif.

 

Il existe plusieurs techniques opératoires : la voie coelioscopique est recommandée en première intention. L’opération est alors “mini invasive” et réalisée sans ouvrir le ventre, simplement en pratiquant de petites incisions.

 

Le traitement hormonal peut être associé à la chirurgie, afin d’éviter la récidive des douleurs après l’intervention, dans le cas où la patiente ne désire pas tomber enceinte.

 

Si la femme a un souhait de grossesse, la prise en charge de l’infertilité et l’impact de l’opération doivent évidement être discutés avec une diversité de professionnels : radiologue spécialisé en imagerie de la femme, gynécologue médical, chirurgien gynécologue, urologue et digestif, praticien spécialisé en AMP (Assistance Médicale à la Procréation), spécialiste de la douleur et psychologue.

 

Les approches non conventionnelles de l’endométriose

 

La qualité de vie des femmes atteintes d’endométriose peut être fortement dégradée à cause de la douleur, menant à un absentéisme à l’école ou au travail, un isolement… En complément des médicaments antalgiques habituels et du traitement hormonal, l’acupuncture, l'ostéopathie et le yoga ont montré une efficacité sur les douleurs. Les autres approches n’ont pas fait la preuve formelle de leur efficacité mais peuvent s’avérer utiles au cas par cas. (il existe de nombreuses autres techniques non conventionnelles pouvant fonctionner, chaque patiente est différente et peut trouver une technique qui la soulage même si ce n’est pas formellement demontré, par exemple l’auriculothérapie etc, l’essentiel étant que la patiente se sente mieux).

 

D’autres professionnels de santé peuvent accompagner les patientes souffrant de douleurs chroniques : gynécologue, algologue, sexologue, psychologue et assistante sociale. La gestion du stress causé par les douleurs, la perturbation de la vie sexuelle et sociale est aussi importante (psychothérapie, hypnose, sophrologie…).

 

La prise d’Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) trop fréquente sur le long terme n’est pas recommandée à cause des effets secondaires gastriques et rénaux.



SOURCES :

  • Haute Autorité de Santé (HAS)
    https://www.has-sante.fr/jcms/c_2819733/fr/prise-en-charge-de-l-endometriose
  • Réseau Ville Hôpital Endométriose (RESENDO)
    https://www.resendo.fr/
  • Association française de lutte contre l’endométriose https://www.endofrance.org/

Par Fanny Bernardon - Publication le 01/09/2021

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

webinaire cancer de la prostate
Webinaire
Adénome et cancer de la prostate :
Comment éviter l’opération ?
Jeudi 25 novembre 2021 de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Revoyez les en replay
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Endométriose
endométriose et ménopause

Une endométriose peut-elle persister ou apparaître après la ménopause ?

L’endométriose est une maladie chronique qui peut toucher les femmes entre la puberté et la ménopause. Rarement, il arrive que les symptômes perdurent ou se révèlent au moment où les règles...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 11/10/2021

endométriose et adénomyose

Endométriose et adénomyose : quelles différences ?

L’adénomyose est une maladie gynécologique fréquente et bénigne. Elle est semblable à l’endométriose : on parle même d’endométriose interne à l’utérus.   Dans cet article, découvrez la différence...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 06/10/2021

endométriose et vie sexuelle

Endométriose : que faire en cas de douleurs liées aux relations sexuelles ?

Maladie de plus en plus connue, l’endométriose touche 10% des femmes en âge de procréer. Les douleurs liées à la maladie, notamment lors des rapports sexuels, ont longtemps été tabous mais...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 29/09/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion