Select...

causes infertilité femme
Infertilité

Les causes de l'infertilité chez la femme

L'infertilité chez la femme est un problème qui peut avoir une variété de causes. Certaines sont d'ordre physiologique, tandis que d'autres peuvent être dues à des facteurs environnementaux ou psychologiques. Découvrez les principales causes de l’infertilité chez la femme ainsi que les facteurs environnementaux impactant la fertilité.

 

Que veut dire fertilité et stérilité ?

 

La fertilité

La fertilité est la capacité d'un homme ou d'une femme à concevoir naturellement un enfant. La femme en bonne santé possède deux ovaires : chacun contient de petits sacs, les follicules ovariens. Chaque follicule contient un ovule immature : l'ovocyte. Chaque mois, au début du cycle menstruel, des follicules mûrissent sous l'influence hormonale. Un seul d'entre eux atteint la maturité nécessaire pour donner un ovule mature, libéré vers le 14e jour du cycle (soit 14 jours après le debut des règles). Ainsi, le gamète femelle (ovule) peut être fécondé par un gamète mâle (spermatozoïde). La fusion de ces deux gamètes donne naissance à un zygote (œuf fécondé).

La femme possède un stock de follicules ovariens avant la naissance (5 à 7 millions de follicules à 5 mois de gestation). Ce stock décroît dès la naissance (1 à 2 millions) et d'année en année (400 000 à la puberté, 25 000 à 37,5 ans, 10 000 à 40 ans et 1 000 à la ménopause). Contrairement aux spermatozoïdes qui se renouvellent constamment à partir de la puberté chez l'homme, le stock de follicules ovariens s'épuise, sans se renouveler : il s'agit de la réserve ovarienne.

Chez les deux sexes, la fertilité baisse progressivement avec l'âge, mais elle diminue significativement chez la femme, en moyenne à partir de 35 ans,  en lien avec cette baisse de réserve folliculaire.

 

La stérilité

La stérilité est l'incapacité d'une personne à concevoir un enfant naturellement. C’est un état définitif, ce qui la distingue de l’infertilité. La stérilité est liée à des troubles fonctionnels, à des lésions des organes génitaux ou à une stérilisation volontaire (vasectomie, ligature des trompes, etc.). Aujourd'hui, le terme d'infertilité est plutôt employé (excepté pour la stérilisation volontaire), puisque des solutions thérapeutiques existent pour aider un couple à concevoir un bébé. 

 

Qu'est-ce qui rend une femme fertile ?

 

Lors du cycle féminin, il existe une période de quelques jours pendant laquelle il est possible de tomber enceinte, c'est la fenêtre de fertilité. Elle se situe autour du moment de l'ovulation. Si nous prenons un cycle moyen de 28 jours, la fenêtre de fertilité se situe autour de l’ovulation vers  le 14e jour (libération de l'ovule), entre  3 jours avant et 1 jour après l’ovulation. Les spermatozoïdes, quant à eux, vivent en moyenne 3-5 2 jours dans les voies génitales. C'est pourquoi avoir des rapports sexuels non protégés pendant cette période augmente les chances de tomber enceinte.

 

Définition de l'infertilité : qu'est-ce que l'infertilité féminine ou masculine ?

L'infertilité se caractérise par une absence de grossesse après au moins 12 mois de rapports sexuels non protégés, complets et sans contraception. En France, l'Inserm nous informe qu'un couple sur huit consulte pour des difficultés à concevoir un enfant. L'infertilité peut être d'origine féminine, masculine (cryptorchidie, anomalies au niveau des testicules, qualité et/ou quantité de spermatozoïdes insuffisante, etc.) ou provenir des deux sexes. Jusqu'à 25 % des cas d'infertilité restent inexpliqués (infertilité idiopathique).

La fertilité chez la femme dépend : 

  • Du stock de follicules ovariens ;
  • De la qualité des ovocytes ;
  • Des sécrétions hormonales permettant l’ovulation ;
  • De la perméabilité des trompes utérines ;
  • De la normalité de l'utérus.

 

Quelles sont les principales causes de l'infertilité féminine ?

 

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Première cause d'infertilité chez la jeune femme, le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une maladie hormonale très fréquente. Elle se caractérise par  un dérèglement hormonal, pouvant entraîner des troubles  de l’ovulation. Chez certaines patientes, il existe une augmentation du taux de testostérone, normalement produit en petite quantité chez la femme, à l’origine de symptômes d’hyperandrogénie (pilosité anormale, alopécie, acné). Autrefois confondus avec des kystes sur les ovaires, d'où son appellation, il s'agit en réalité d'une multitude de follicules ovariens dont le développement est inachevée. Cette maladie entraîne une rareté, voire une absence d'ovulation. Le SOPK est responsable de l'infertilité chez la moitié des patientes atteintes par cette maladie. 

 

L'insuffisance ovarienne ou l'insuffisance ovarienne prématurée

L'insuffisance ovarienne ou baisse de réserve ovarienne peut être une cause d’infertilité chez la femme. Une baisse de la qualité des ovocytes, une augmentation du sur-risque de fausse couches à répétition et d'anomalies chromosomiques fœtales sont souvent associées à l'insuffisance ovarienne. Comme dit précédemment, le stock de follicule diminue avec l'âge, surtout à partir de 40 ans, âge auquel 50 % des femmes ne peuvent plus tomber enceinte. Après 35 ans, l'insuffisance ovarienne est la première cause de l'infertilité chez la femme. Toutefois, une assistance médicale à la procréation (AMP) ou un don d'ovocytes peuvent être envisagés pour augmenter les chances de grossesse. 

L'insuffisance ovarienne prématurée concerne 2 à 4 % des femmes en âge de procréer. 

Il s’agit d’une perte d’activité ovarienne avant 40 ans, définie par des critères spécifiques (absence de règles ou raréfaction des cycles, associée à  une élévation de la FSH > 25 UI/L, et une baisse de l’oestradiol au bilan sanguin). Elle peut faire suite à un traitement par chimiothérapie, radiothérapie ou avoir une cause génétique.

 

L'endométriose

L'endométriose est l'une des causes d'infertilité chez la femme. Des fragments de tissus similaires à l'endomètre (muqueuse utérine) s'implantent sur les ovaires et dans la cavité péritonéale. Il n'est pas rare que les patientes découvrent la pathologie lors d'un bilan de fertilité. L'endométriose peut affecter chaque étape de la reproduction, à cause de l'adhérence des tissus cicatriciels, d'où les difficultés de grossesse. Toutefois, une femme touchée par l'endométriose ne présente pas systématiquement des troubles de la fertilité.

 

Les anomalies utérines

Les anomalies de l'utérus ou du col de l'utérus représentent certains cas d'infertilité féminine. Il peut s'agir de malformation congénitale, de polypes de l'endomètre ou de certains types de fibromes utérins. Ces anomalies peuvent impacter le passage des spermatozoïdes ou l’implantation de l’embryon. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être envisagée par décision collégiale des médecins.

 

La sténose tubaire bilatérale

La sténose tubaire bilatérale est l'une des origines de l'infertilité chez la femme. Elle se traduit par une diminution de la perméabilité des trompes utérines, empêchant les spermatozoïdes de rejoindre l'ovule. Dans la plupart des cas, une infection sexuellement transmissible (causée par la bactérie Chlamydia) est responsable de cette pathologie. L’endométriose peut aussi être à l’origine d’une sténose tubaire. La sténose tubaire bilatérale est la principale cause de l'infertilité dans les pays d'Afrique.

 

Comment augmenter naturellement la fertilité chez une femme en bonne santé ?

 

Certains cas d'infertilité sont influencés par un bon nombre de problèmes environnementaux, qui ont un impact sur les capacités reproductives des deux sexes. Pour citer quelques chiffres, un stress élevé chez la femme, au moment de la fécondation, pourrait diminuer les chances de fécondation de près de 40 %. Le risque d'infertilité après un an de tentative est augmenté de 27 % chez la femme en surpoids et de 78 % en cas d'obésité.

D'autres facteurs ont un impact sur la fertilité, comme le tabagisme (altération des étapes de reproduction chez la femme et de la qualité du sperme au niveau des testicules chez l'homme). L'exposition quotidienne à une chaleur importante (four, poste de soudure, etc.), à des pesticides ou à des polluants organiques persistants peut également perturber le cycle reproducteur.

 

Trouver l'origine de l'infertilité féminine est une étape clé pour choisir la meilleure prise en charge, et mettre en place un traitement pour soigner une éventuelle pathologie sous-jacente. Le bilan de fertilité est également proposé au partenaire pour vérifier l'absence d'altération de la qualité du sperme. Ainsi, les médecins exposent les meilleures thérapeutiques possibles au couple afin d'augmenter les chances de grossesse.

 

Sources :

Publication le 08/12/2023 par Marion Berthon relu par Noemi Amsellem

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

Webinaire douleurs du genou deuxiemeavis.fr
Webinaire
Soulager les douleurs du genou : diagnostic & traitement
Mardi 12 mars de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Infertilité
La salpingite peut-elle rendre infertile ?

La salpingite peut-elle rendre infertile ?

La salpingite est une infection des trompes de Fallope qui peut avoir des conséquences graves sur la fertilité féminine. Découvrez dans cet article les causes, symptômes et traitements de la...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 26/03/2024

Infertilité et blocage psychologique

Infertilité et blocage psychologique

Les blocages psychologiques peuvent être à l'origine de l'infertilité chez les couples. Lorsqu'un couple ne parvient pas à concevoir un enfant, il est important d'examiner les facteurs émotionnels et...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon relu par Noemi Amsellem le 26/12/2023

Fausse couche : peut-elle entrainer une infertilité ?

Fausse couche : peut-elle entrainer une infertilité ?

Une fausse couche peut-elle entrainer une infertilité ? La réponse à cette question est complexe et dépend de divers facteurs. Bien qu'il existe des risques d'infertilité liés à des fausses-couches...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon relu par Noemi Amsellem le 24/11/2023

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris