L’histoire de Valérie, 54 ans, atteinte d’une arthrose de la cheville

Par Olivia Derrien le 4 octobre 2019
Témoignage arthrose de la cheville
Cela fait des années que Valérie a connaissance de la fragilité de sa cheville droite. Elle a subit des entorses à répétition avant de porter des semelles qui ont réduit considérablement ses problèmes. Mais depuis quelques temps, sa cheville la fait à nouveau souffrir, c’est la raison pour laquelle elle a consulté un chirurgien orthopédiste

Une articulation de la cheville grandement fragilisée

Le diagnostic du chirurgien est très clair, Valérie souffre d’une arthrose de la cheville droite, c’est-à-dire une dégradation du cartilage des os de l’articulation
En outre, elle est atteinte d’un varus de l’arrière de son pied droit. C'est une malformation où le pied ne repose plus normalement sur ses points d’appui habituels mais par la pointe et le bord externe. Un varus peut avoir des répercussions ostéo-articulaires importantes sur le pied et c’est visiblement le cas de Valérie. 
Le chirurgien a pu également observer chez Valérie des problèmes ligamentaires et une fissure d’un tendon de la cheville
Tout cela fragilise de façon conséquente l’articulation de sa cheville et lui provoque des douleurs lancinantes lorsqu’elle reste debout trop longtemps. Parfois, Valérie a l’impression que sa cheville va céder, surtout lorsqu’elle monte ou descend les escaliers. Les douleurs altèrent réellement sa qualité de vie. En effet, Valérie, enseignante, se tient debout plusieurs heures dans la journée. 
Le chirurgien lui a prescrit alors le port d’une attelle qui a considérablement réduit ses douleurs et avec laquelle elle se sent enfin plus à l’aise pour marcher.

Une chirurgie proposée à Valérie

Malheureusement, cette attelle ne peut être une solution durable à la dégradation de la cheville de Valérie. Son chirurgien préconise donc une chirurgie conservatrice avec ostéotomie valgisante du calcanéum. En d’autres termes, une correction de la déformation de l’os de l’arrière du pied. Le chirurgien en profitera également pour réparer les ligaments et tendons atteints.
Cette solution inquiète Valérie qui préférerait ne pas avoir recours à la chirurgie si cela est possible. Elle craint malgré tout une aggravation de sa pathologie si elle ne se fait pas opérer à temps et de devoir arriver à l’ultime solution de la prothèse de cheville
Afin de ne pas se tromper et de pouvoir se décider en tout connaissance de cause, Valérie décide prendre un deuxième avis.

Un deuxième avis a permis à Valérie d’envisager un traitement alternatif 

C’est grâce à quelques recherches sur internet que Valérie a connu deuxiemeavis.fr. En 3 jours, elle a reçu l’avis d’un Professeur de médecine physique et de réadaptation. 
Le médecin expert de deuxiemeavis.fr confirme à Valérie le diagnostic posé, elle souffre d’une arthrose talo-crurale - articulation de la cheville - secondaire à une instabilité chronique par faillite ligamentaire. En effet, la malformation de son pied, le varus, a fragilisé les tendons de la cheville et a pu provoquer ses entorses à répétitions. Cette instabilité avec le temps a occasionné de l'arthrose
Le médecin expert lui conseille d’essayer dans un premier temps une infiltration de corticoïdes dans l’articulation avec une immobilisation de quelques semaines afin de calmer les douleurs liées à l’arthrose
Concernant l’instabilité de sa cheville, le Professeur explique à Valérie qu’elle est due à la faillite globale de ses ligaments stabilisateurs de cheville. Pour lui, il est donc nécessaire de tenter une rééducation axée sur le renforcement des muscles stabilisateurs de cheville
Enfin, ce n’est que si l’infiltration et la rééducation ne fonctionnent pas qu’il faudra envisager la chirurgie. D’autant plus que Valérie est jeune, il faut donc tout faire pour préserver son articulation.

Très satisfaite d’avoir obtenu des réponses claires à ses questions, Valérie se sent plus en confiance pour aborder la suite de sa prise en charge médicale
Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours ! 

Si vous vous retrouvez dans l’histoire de Valérie, tout comme elle, demandez un deuxième avis sur votre maladie.

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier