Les urgences orthopédiques au fil des saisons

Par Fanny Bernardon le 11 novembre 2019
urgences orthopédique saison
Il existe en médecine des lois étranges. Celle de la saisonnalité aux urgences en est une. Particulièrement en orthopédie, les patients ne consultent pas pour les mêmes raisons en été, en automne, en hiver ou au printemps ! 
Dans cet article, découvrez le quotidien du chirurgien orthopédique, le spécialiste de l’appareil loco-moteur, au fil des saisons.

Eté : les traumatismes liés au sport

Qui dit été dit vacances et ces dernières viennent avec leur lot d’activités sportives pour les adultes et les enfants. Surf, voile, body-board, kitesurf ou encore planche à voile à l’océan ; canoë, ski nautique, canyoning ou encore rafting en eau vive. A la montagne, on pourra s’adonner à la randonnée, l’escalade, le VTT, le parapente et le deltaplane. Pour les enfants, il y a encore la balançoire, les toboggans… 
Par manque d’attention, d’expérience ou par prise de risque volontaire, des traumatismes voire des polytraumatismes peuvent survenir à l’occasion de la pratique de ces sports. Des plus anodins aux plus graves, ils doivent toujours être pris au sérieux, surtout lorsque la plaie est ouverte (fracture, luxation, entorse). 
Le traumatisme peut toucher le crâne, le rachis, les membres inférieurs ou supérieurs, les mains… Certains nécessitent une prise en charge immédiate aux urgences avec parfois une opération chirurgicale tandis que d’autres seront soignés sur le long terme (tendinopathie, lésions musculaires, élongations).
Enfin, l’été est aussi la saison privilégiée pour les longs trajets en moto ou en voiture, ce qui explique un nombre plus élevé d’accidents de la route par rapport au reste de l’année. 


Automne & Hiver : les soirées festives, causes de nombreux accidents

Avec l’arrivée du froid et des vacances, vient les sports de glisse (ski, snowboard), la randonnée (à pied ou en raquette) et les sports de grimpe (escalade, trekking, via ferrata). Ils nécessitent de savoir gérer la difficulté de l’itinéraire, c’est-à-dire d’être préparé physiquement, mais aussi de connaître les risques naturels (chutes de pierre ou de glace, coulée de neige, pluie, foudre) et la météo. Enfin, on ne pratique pas ces activités d’extérieur à n’importe quelle heure de la journée. 
Concernant les accidents de la voie publique, ils sont particulièrement meurtriers pour les piétons à ces saisons car les passants sont moins visibles la nuit.
Enfin, le 31 décembre est bien connu des services d’urgence pour ses plaies de la main suite à l’ouverture des huîtres ! Le mieux est toujours de demander à son écailler de les ouvrir.
De manière générale, les soirées festives (Réveillon, fête de la musique, Halloween…) causent davantage accidents de la route en raison d’une consommation excessive d’alcool ou de la prise de drogues.


Printemps : les risques liés au bricolage et jardinage

Au printemps, c’est le jardinage et le bricolage qui peuvent faire mal ! Attention avec les machines (tondeuse, sécateur, taille-haie…) et les outils (perceuse, marteau, scie, cutter…) dont les plaies peuvent relever de l’urgence si elles sont ouvertes ou si elles touchent un organe comme la main. Il est nécessaire de prendre toutes les précautions possibles pour éviter ces blessures : enlever ses bijoux, se protéger avec des gants et des chaussures renforcées, ou encore sécuriser les espaces de travail en rangeant les outils à leur place et en ne laissant rien traîner au sol. 

Pour éviter qu’une activité agréable ne se termine aux urgences et ne gâche la fête ou les vacances, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté : se préparer physiquement, se protéger avec du matériel et ne pas céder à une prise de risque inconsidérée. Mieux vaut prévenir que guérir !



Sources
  • Ministère de l’intérieur, La sécurité routière en chiffres 
    https://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere-en-chiffres-lobservatoire-national-interministeriel
  • Elsevier, Les différents sports de montagne et leur pathologie associée
    https://www.elsevier.com/fr-fr/connect/medecine/les-differents-sports-de-montagne-et-leur-pathologie-associee

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier