image Maladies des os, des articulations et des muscles

Luxation récidivante de l’épaule

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 10 juillet 2020

  • Qu'est-ce qu'une luxation récidivante de l’épaule ?

    L'épaule est l'articulation qui relie le bras au thorax. Elle est composée principalement de 3 os : l'humérus (l'os du bras), l'omoplate et la clavicule. La tête de l'humérus vient se placer dans une petite cavité de l'omoplate, nommée la glène. Celle-ci étant de forme quasiment plate, il existe une disproportion entre la taille de la tête de l’humérus et celle de la glène. Cette caractéristique rend l’articulation de l’épaule particulièrement vulnérable. Les différents os de l’épaule sont maintenus ensemble par les nombreux ligaments et muscles qui les entourent. Cet ensemble musculo-ligamentaire (appelé la capsule) permet de solidariser les os entre-eux. Malgré tout, l’épaule demeure une articulation fragile qui se luxe facilement. Il y a luxation lorsque la tête de l’humérus sort de la glène, notamment à la suite d’un choc violent ou d’un traumatisme. La luxation est dite « récidivante » lorsque l’épaule a tendance à se déboîter plusieurs fois dans l’année.

    Après une première luxation, il arrive en effet qu’un déficit de stabilité s’installe. D'autres épisodes de luxation de l'épaule peuvent se succéder ensuite. Parfois, le déboîtement est partiel et le patient peut remettre lui-même son épaule en place. On parle alors de subluxation.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une luxation récidivante de l’épaule ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une luxation récidivante de l’épaule ?

    Un deuxième avis est particulièrement indiqué dans le cadre d’une luxation récidivante de l’épaule, car si elle est bénigne au début, la pathologie peut se compliquer lorsque le traitement vient à tarder. En effet, plus le temps passe, plus les récidives s’accompagnent de lésions diverses dont la gravité augmente. Par ailleurs, le caractère invalidant de la luxation de l’épaule (le patient est incapable de se servir de son bras) impose de trouver rapidement un traitement efficace. Dans ce contexte, un second avis vous permettra de participer de manière éclairée aux choix thérapeutiques et d’y adhérer pleinement, afin d’obtenir le résultat le plus rapide et le plus efficace possible.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quelle est la nature de mes luxations récidivantes ?
    • La chirurgie de l’épaule comporte-t-elle des risques ?
    • Jusqu’à quel âge peut-on se faire opérer de l’épaule ?
    • Dans combien de temps vais-je récupérer la mobilité de mon bras ?
    • Après l’opération, vais-je retrouver la même amplitude de mouvement qu’avant mes luxations répétées?
    • Comment se passe l’intervention dite « de Latarjet »?
    • Comment se passe l’intervention dite « de Bankart »?
    • Laquelle des deux interventions est plus adaptée à mon cas ?
     Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quel est le spécialiste de la luxation récidivante de l’épaule ?

    Un chirurgien orthopédiste spécialiste de l’épaule. C’est le spécialiste des maladies, des traumatismes et des déformations de l’appareil locomoteur (os, muscles, tendons, articulations, ligaments).
  • Comment diagnostiquer une luxation récidivante de l’épaule ?

    Généralement, la luxation récidivante fait suite à un premier traumatisme, mais elle peut également survenir chez des patients qui présentent une hyper laxité ligamentaire (c’est-à-dire, une flexibilité anormalement élevée des ligaments). Ce sont majoritairement des patients jeunes et sportifs qui présentent cette pathologie. Plus le sujet est jeune au moment de sa première luxation, plus la fréquence des récidives est importante (80 % avant 20 ans).
  • Comment traiter une luxation récidivante de l’épaule ?

    Le traitement de la luxation récidivante de l’épaule doit se faire rapidement car la fréquence des luxations augmente avec le temps, de même que les lésions s’aggravent au fur et à mesure que les épisodes d’instabilité se répètent. En effet, à chaque luxation, la capsule articulaire se distend un peu plus. L’épaule va donc se déboîter de plus en plus souvent et de plus en plus facilement.

    Le choix du traitement dépend :
    • de l’âge du patient,
    • de la nature de ses activités sportives et professionnelles,
    • de la fréquence des luxations,
    • de la cause de ces luxations (font-elles suite à un premier traumatisme ou bien sont-elles dues à la nature hyperlaxe du patient ?),
    • de l’intensité de la gêne et de la douleur du patient,
    • de ses antécédents familiaux et médicaux.

     Les différents traitements

    En général, après une première luxation chez un jeune patient, le médecin propose un traitement conservateur (c’est-à-dire une immobilisation pendant plusieurs semaines, suivie de physiothérapie). Mais cette immobilisation n’empêche pas le risque de récidive qui est la complication majeure d'une luxation de l’épaule.

    A partir du moment où le patient s’est luxé plusieurs fois l’épaule, le médecin proposera un traitement chirurgical. Il existe deux techniques. La première méthode consiste à faire « une butée » (cette intervention est également connue sous le nom de Latarjet). Il s’agit d’une intervention à ciel ouvert, qui nécessite une incision d'environ 6 cm sur l'épaule. Un fragment osseux, sur lequel le médecin a attaché un tendon, est fixé par une vis à l'omoplate. Cette « greffe » doit ensuite se consolider, comme elle le ferait pour une fracture.

    L’autre technique consiste à retendre la capsule articulaire (autrement dit, retendre l’ensemble des ligaments qui entourent l’articulation de l’épaule). Cela se fait sous arthroscopie. Le médecin introduit un petit tube relié à une caméra dans l’articulation et peut ainsi effectuer ses actes chirurgicaux à l’aide d’un écran de contrôle. Cette intervention (connue sous le nom de Bankart) est techniquement complexe et fait appel aux compétences d’un chirurgien chevronné.

    Quelle que soit l’option choisie, le bras est ensuite immobilisé entre 15 jours et 3 semaines, puis une rééducation est mise en place pour permettre au patient de récupérer son amplitude de mouvements.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies de l'épaule

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 15/06/2020
Il n’est parfois pas facile de concilier la vie au travail avec ses problèmes de santé. Si certains éprouvent des difficultés à assurer leur emploi comme ils le faisaient avant la maladie, aménager et adapter les conditions de travail peut être une...
Lire la suite...
Actualité du 10/06/2020
Un scanner, une contraception, de la rééducation… Les prescriptions de votre médecin ne se limitent pas aux médicaments. Mais saviez-vous qu’il peut aussi vous prescrire du sport ? Et oui, dans le cadre d’une maladie chronique,...
Lire la suite...