Vous êtes malade ? Informez-vous !

Par Marion Berthon le 24 janvier 2019

Quand on est malade, l’information est un très bon remède. S’informer, oui mais comment ? Voici quelques pistes pour vous aider à y voir plus clair.


Votre première source d’information santé : le médecin  

Hippocrate, figure de la médecine antique, considéré comme le fondateur de la déontologie médicale, écrivait : « On fera toute chose avec calme, avec adresse, cachant au malade, pendant qu'on agit, la plupart des choses […] ne lui laissant rien apercevoir de ce qui arrivera ni de ce qui menace » (Livre IX De la bienséance, 16). Au fil des siècles, les mentalités des personnes malades et des professionnels de santé ont largement évolué. Aujourd’hui, l’information du patient sur son état de santé, sur les différentes options thérapeutiques qui s’offrent à lui, leur utilité, leur urgence et leurs risques est un droit inscrit dans les lois du 4 mars 2002 et du 22 avril 2005. Votre médecin se doit donc de partager avec vous (à moins que vous ne lui ayez signifié le contraire) toutes les informations dont il a connaissance et qui sont portées à votre dossier médical. Listez tous vos symptômes et posez-lui toutes les questions qui vous préoccupent sans vous inquiéter de leur pertinence. Et si le jargon médical vous paraît obscur, n’hésitez pas à demander à votre médecin de reformuler ses propos. Pas d’inquiétude, vous n’êtes pas le seul. Selon une étude publiée en 2011 dans The Journal of General Internal Medicine, 25 % des Américains ne comprennent pas ce que dit leur médecin ! En France, pas de chiffre, mais le problème est le même. En cas de situations médicales complexes, vous pouvez solliciter un deuxième avis pour éclairer vos décisions de santé. L’avis d’un expert vous aidera à identifier l’option thérapeutique la plus adaptée à votre situation.

 

Comment trouver des informations fiables sur Internet ?

L’information médicale sur Internet constitue aujourd’hui l’un des premiers recours des personnes malades. Facile d’accès, elle vous permettra de vous documenter avant de rencontrer votre médecin, mais aussi après, pour en savoir plus. Dans Libérez le médecin qui est en vous (ed. du Cherche-Midi), le Dr Sauveur Boukris explique : « Pour une grande part des internautes (61 %), ces données permettent de mieux prendre en charge leur santé ou celle de leurs proches. Et pour plus de 70 %, les informations trouvées en ligne sont claires et utiles. Cependant, il arrive aussi que vous soyez fragilisé par Internet. En effet, l’information reçue, voire l’excès d’informations, peut être source de confusion et d’anxiété. » Attention en effet, car tout n’est pas bon à prendre sur Internet. De manière générale, préférez les sites d’information des agences publiques (comme par exemple : www.ansm.sante.fr pour les médicaments, www.has-sante.fr pour les actes médicaux, www.inpes.sante.fr pour l’éducation thérapeutique…) et les sites labellisés HONcode c’est-à-dire certifiés par la Haute Autorité de santé (pour vérifier la labellisation d’un site Internet, cliquez sur le lien : https://www.hon.ch/HONsearch/Patients/index_f.html). Pour les autres sites Internet, vérifiez les noms des experts qui y participent, cela vous donnera une indication sur la fiabilité du contenu. Les forums quant à eux sont de qualité très inégale. Pour discuter avec des personnes concernées par la maladie, préférez les associations de patients qui pourront vous accompagner et vous conseiller.
 

S’informer pour mieux comprendre sa maladie c’est se donner les moyens de participer à la décision médicale et d’ainsi d'accroître ses chances de guérison. Plus une minute à perdre donc, informez-vous !

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier