aider un proche atteint d'une maladie grave
Orientation, information, accompagnement

Un de mes proches est atteint d’une maladie grave, comment l’accompagner ?

Vous venez d’apprendre que l’un de vos proches a été diagnostiqué d’une maladie grave. Il vit un épisode bouleversant dans sa vie, autant sur le plan physique qu’émotionnel. Voici nos 6 conseils pour l’accompagner au mieux.

1- L’écouter

Une personne qui vient de découvrir qu’elle est atteinte d’une maladie grave a en tout premier lieu besoin d’être écoutée. Outre les épreuves physiques, elle peut ressentir des émotions très fortes comme la peur, la terreur, le désespoir, l’irritabilité, la frustration ou la tristesse. En créant un cadre d’écoute de qualité, sécurisant et bienveillant, vous permettez à cette personne de vivre ses émotions. Vous lui montrez qu’elle a le droit de les ressentir et que vous l’acceptez comme cela. C’est la première étape dans la gestion de ses émotions.

2- L’écouter, et juste l’écouter

Ecoutez votre proche sans prétendre que vous savez ce qu’il vit. Ne minimisez pas ses émotions, car il se sentirait nié et non respecté. A moins qu’il ne sollicite vos conseils, ne tentez pas de fournir des solutions à ses problèmes de manière directive. Faites confiance en sa capacité à trouver ses propres solutions, et encouragez-le par des mots simples comme « Je sais que tu as les ressources pour surmonter cette épreuve » ou « J’ai confiance en toi ».

3 - L’aider à reformuler

Votre proche peut éprouver des difficultés à mettre des mots sur ce qu’il vit. Vous pouvez l’aider à reformuler ses émotions à l’aide d’une liste des émotions. Cela lui permettra de comprendre les mécanismes de ses peurs, ce qui diminuera leur intensité. Il pourra également identifier ses besoins et tenter de mettre en place des solutions de manière active. Par exemple, s’il a peur de subir une anesthésie, il peut lister toutes les questions à poser à son chirurgien afin d’être en pleine connaissance des modalités de l’intervention.

4 - Lui témoigner votre présence

Rien ne sert de surprotéger votre proche, il pourrait se sentir envahi par votre présence. En revanche, lui faire savoir qu’il n’est pas seul dans cette épreuve peut être source d’un grand réconfort. Vous pouvez lui rappeler votre présence par des gestes et des paroles simples afin qu’il n’oublie pas qu’il peut compter sur des ressources extérieures.

5 - Partager vos émotions

Vous avez aussi le droit de ressentir des émotions. La situation n’est pas simple pour vous non plus. Verbaliser ce que vous ressentez peut lever un éventuel tabou, libérer la parole de votre  proche, et engendrer une communication plus transparente et spontanée entre vous. Parce que vous avez pris le droit de vous exprimer, l’autre s’autorisera à le faire. D’autre part, votre proche s’inquiète peut-être aussi de votre bien-être sans oser vous questionner à ce sujet et sera heureux que vous partagiez votre ressenti.

6 - Ne pas réduire votre proche à un malade

Il y a la maladie, mais rien ne justifie que votre relation ou votre comportement envers votre proche ne change. Il a plutôt besoin de stabilité, là où sa pathologie semble prendre le contrôle sur sa vie. Par exemple, se voir déresponsabilisé ou infantilisé peut être source d’incompréhension ou de colère. Votre proche est bien plus qu’un patient et il a besoin qu’on le considère comme tel.

         
 
                                                               Roue des émotions développée par le Pr. Robert Plutchik en 1980

Roue des émotions développée par le Pr. Robert Plutchik en 1980.
                                                       

Par Fanny Bernardon - Publication le 24/01/2019

Actualisé le 27/08/2020

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Orientation, information, accompagnement
troubles du langage enfant

Votre enfant souffre de troubles du langage, que faire ?

Ils ne semblent pas réagir quand on les appelle, communiquent très peu, prononcent mal certains sons, ont des difficultés à assembler des mots pour faire une phrase, ne parviennent pas à construire un...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 11/08/2021

enfants, personnes âgées, personnes en situation de handicap : la télémédecine pour tous

Enfants, personnes âgées, personnes en situation de handicap : la télémédecine pour tous !

Faciliter la prise en charge médicale des populations spécifiques, voici l’un des grands défis de la télémédecine. Enfants, seniors, personnes souffrant de maladies chroniques ou de handicap,...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 04/08/2021

toutes les aides parents d'enfants malades ou handicapés

Parents d'enfants malades ou handicapés : toutes les aides dont vous pouvez bénéficier

Être parent d’un enfant atteint d’une maladie grave ou chronique ou d’un enfant handicapé implique souvent des changements de mode de vie et des aménagements professionnels. Plusieurs dispositifs de...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 28/07/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion