Découvrir les médecins référencés

icône de la maladie "Dépression"Dépression

1|

Qu'est ce que la dépression ?

La dépression est une maladie psychique, se caractérisant par des perturbations de l’humeur comme une perte de plaisir, ou des épisodes de tristesse. Les épisodes durent au minimum deux semaines, et ont un impact important sur la qualité de vie de la personne malade. 

Il s’agit d’une maladie les plus fréquente en psychiatrie, et peut survenir à tout âge. Néanmoins, elle touche plus fréquemment les femmes mais aussi les hommes (ratio 2 femmes touchées pour un homme). Des facteurs favorisant la survenue de la maladie peuvent être sociaux comme le chômage, personnels: comme la présence d’une maladie chronique, un handicap,la survenue d’un deuil, la vieillesse ou un terrain d’addiction. 

La dépression est associée à un risque majoré de tentative de suicide en France (trente à  cinquante pour cent plus), d’où l’importance de son diagnostic et de sa prise en charge. 

2|

Quels sont les symptômes de la dépression ?

Les symptômes de cette affection sont cliniques. La classification de référence est la CIM-11 de l’OMS ou  le DSM-5 

Les symptômes peuvent-être une humeur dépressive marquée, une diminution du plaisir, une variation significative de poids, un trouble du sommeil (hypersomnie ou insomnie), une agitation ou un ralentissement psychomoteur, une perte d’énergie, un sentiment de culpabilité ou/et de dévalorisation, une diminution de l’aptitude à penser ou à se concentrer, des pensées suicidaires. Il peut également se manifester par d’autres symptômes physiques ou psychiques non imputables à une autre maladie ou une prise de substance, comme des expressions somatiques (souffrances disproportionnées par rapport au ressenti de la population générale) ou des troubles de la sexualité. 

Les symptômes peuvent avoir une expression différente selon les cultures et les croyances.

3|

Comment diagnostiquer une dépression ?

Le diagnostic de la dépression résulte de symptômes cliniques précisés lors de l’interrogatoire. Pour affirmer qu’il s’agit d’un épisode dépressif, il faut que les symptômes soit présents au moins durant deux semaines et  qu’ils retentissent sur la qualité de vie du patient , ils peuvent être évalués (pouvoir les grader )selon une échelle de sévérité, reflétant ainsi et démontrer un changement significatif de la qualité de vie avant cet épisode. Lors du diagnostic d’un épisode dépressif, il faut chercher le contexte ou l’élément déclencheur ainsi que de possibles addictions.

4|

Quels sont les traitements pour une dépression ?

Après avoir posé le diagnostic du trouble dépressif, il faut s’assurer que la situation n’est pas une situation d’urgence. 

Le traitement des épisodes dépressifs repose sur la mise en place d’un suivi avec un médecin psychiatre ou un psychologue avec ou sans médication selon la sévérité du trouble. Pour une dépression d’intensité légère, une  psychothérapie de soutien est mise en place. Si elle n’est pas suffisante il faut réévaluer les symptômes et la pertinence de l’indication. 

Pour une dépression d’intensité moyenne, une psychothérapie de type analytique ou TCC doit être envisagée en priorité. En fonction de l’évolution des symptômes  la pertinence de la prescription d’un antidépresseur se discute.

Pour une dépression d’intensité sévère, en l’absence de critères d’hospitalisation, il est recommandé d’instaurer le traitement antidépresseur d’emblée et d’orienter le patient vers un psychiatre pour une prise en charge associant une psychothérapie et un antidépresseur.

Une hospitalisation urgente peut être décidée si la personne présente un risque suicidaire élevé. Elle peut aussi être décidée pour évaluer une situation complexe  en cas de changement de traitement ou de résistance au traitement. 

L’efficacité de la prise en charge, quelle qu’elle soit,  sera évaluée entre quatre et huit semaines après sa mise en place, et la consultation constitue un traitement à part entière dans cette affection. 

5|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une dépression ?

L'intérêt de ce deuxième avis est d’aider à s’accorder sur le diagnostic d’épisode dépressif caractérisé comme défini dans les classifications internationales, et de le différencier de simples  sautes d’humeurs ou des périodes tristes après un deuil par exemple (qui sont considérées comme normale). Il existe une prise en charge différente et graduelle selon l’intensité de la maladie, et sa répercussion sur la qualité de vie de la personne. Des personnes sont plus enclines à développer des épisodes dépressifs : les femmes, les personnes âgées. Une vigilance doit néanmoins être accordée à toutes les tranches d’âges, y compris les enfants et les adolescents. 

 

Quelles questions poser dans le cadre d'un deuxième avis ?

  • La dépression est-elle une maladie ? 
  • Comment diagnostiquer un épisode dépressif ? 
  • Peut-on avoir physiquement mal lors d’un épisode dépressif ? 
  • La dépression est-elle spécifique d’une tranche d’âge ? 
  • La dépression peut-elle mener à une hospitalisation ? 
  • Quels sont les symptômes d’un épisode dépressif ? 
  • Quelle est la prise en charge pour cette pathologie ? 
  • Qui aller consulter pour une prise en charge post-diagnostique ou un deuxième avis ? 
  • Quels sont les examens à transmettre aux examens ? 

 

Qui consulter pour un deuxième avis ? (les spécialistes de la pathologie)

Dans un premier temps il est possible de contacter son médecin généraliste, la psychothérapie peut être menée par le médecin traitant, un psychologue ou par un psychiatre. 

Dans tous les cas, la psychothérapie pourra avoir lieu soit en cabinet, soit dans un établissement de soin, soit dans un centre médico-psychologique (CMP). Ce dernier est un établissement public et regroupe des professionnels de santé comme des infirmières, des psychiatres, des assistantes sociales, des psychologues.

Quels sont les examens à transmettre ? (obligatoires et facultatifs)

Les examens à transmettre sont avant tout un bilan biologique complet avec un dosage de l’hormone thyroïdienne car on sait que le dérèglement de cette hormone peut donner des tableaux d’allure dépressive, et qu’il faut toujours exclure une origine organique avant de retenir un diagnostic psychiatrique. Une fois le bilan biologique réalisé  le diagnostic repose  avant tout sur l’interrogatoire du patient. Il peut s’agir de questionnaires pour aider au diagnostic comme le “Center for Epidemiologic Studies Depression Scale” (CES-D) ou le “Hamilton Depression Rating Scale”(HDRS), où l’on note le score du patient selon ses réponses ce qui permet d’objectiver la sévérité du tableau clinique.

Mise à jour le 23/10/2023 Revue par le Docteur Anne GUT-FAYAND

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Episode 2 - Avancer en prenant des décisions éclairées

Podcast

Episode 2 - Avancer en prenant des décisions éclairées

Par Capucine de la Brosse le 22/04/2024

Comment se déroule une infiltration pour un genou ?

Orthopédie

Comment se déroule une infiltration pour un genou ?

Par Marion Guérin le 19/04/2024

Que faire après l’annonce d’une maladie grave ?

Orientation, information, accompagnement

Que faire après l’annonce d’une maladie grave ?

Par Fanny Bernardon le 18/04/2024

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

Webinaire douleurs du genou deuxiemeavis.fr
Webinaire
Soulager les douleurs du genou : diagnostic & traitement
Mardi 12 mars de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires

Troubles psycho-affectifs de l’adulte :

  • Bipolarité
  • Schizophrénie
  • Trouble de stress post-traumatique
  • Troubles du déficit de l'attention
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris