Cancer : qu’est-ce qu’une RCP ?

Par Fanny Bernardon le 27 mai 2019
Qu'est ce que la RCP ?
Si vous êtes ou avez été atteint de cancer, votre dossier a probablement fait l’objet d’une ou de plusieurs RCP : Réunions de Concertation Pluridisciplinaire. Leur but : vous assurer le meilleur traitement possible au vu de votre situation médicale.

Décrites dans l’article D. 6124-131 du Code de la santé publique, les RCP sont obligatoires pour tous les patients en oncologie, comme le préconise le plan cancer de 2003.


Qu’est-ce qu’une RCP ?

Une RCP est une réunion régulière entre professionnels de santé de différentes disciplines au cours de laquelle les dossiers des patients sont discutés de façon collégiale. Elle vise à choisir le traitement le plus adapté pour le patient en prenant en compte les dernières recommandations sur la pathologie, mais aussi les bénéfices, les risques et les conséquences sur la qualité de vie du patient.

La RCP est également une méthode d’évaluation et de progression de la médecine.


Pourquoi une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) est-elle importante en cancérologie ?

La prise en charge d’un cancer relève de différentes spécialités médicales (oncologue, chirurgien, radiothérapeuthe…). Le choix d’un protocole de soin de qualité est garanti par le travail conjoint de ces différents médecins spécialistes. Il arrive que la situation médicale d’un patient entre dans un protocole de soin formalisé, mais aussi que plusieurs traitements soient envisageables. La décision doit alors faire l’objet d’une analyse entre les bénéfices et les risques. Par ailleurs, si le médecin en charge du patient décide de ne pas suivre les recommandations de la RCP, il doit le justifier dans le dossier médical.


Qui est présent à une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) ?

Au moins 3 spécialistes différents doivent être présents en RCP : cancérologue, spécialiste d'organe, chirurgien, radiologue, anatomopathologiste, radiothérapeute… Sont aussi conviés les médecins traitants des patients dont les dossiers vont être examinés, mais leur présence n’est pas absolument requise. Une fois la stratégie thérapeutique élaborée à l’issue d’une RCP, celle-ci est exposée au patient qui peut alors y prendre une part active. On parle de décision partagée entre soignant et soigné qui s’accordent tous deux sur le projet thérapeutique.

Quand ont lieu les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) ?

Une RCP est requise pour tout nouveau patient atteint de cancer, dans le but de lui proposer une stratégie thérapeutique dans le cadre de son Programme Personnalisé de Soins (PPS). Une modification importante du traitement nécessite également une RCP. Tout médecin peut demander à examiner le dossier d’un patient à l’occasion d’une RCP si cela lui est nécessaire.

Certaines situations justifient-elles de se passer de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) ?

La RCP est obligatoire, à l’exception de 2 cas :

- si la prise en charge du patient a un caractère urgent
- si la situation médicale du patient entre dans un protocole standard d’une validité incontestable
Le traitement peut alors débuter sans RCP.

Ces 2 exceptions ne s’appliquent pas chez les patients en oncopédiatrie : leur dossier doit nécessairement être examiné en RCP.

Par ailleurs, d’autres pathologies font l’objet de RCP comme la sclérose en plaques ou l’insuffisance respiratoire chronique grave.


Références :

> Haute Autorité de Santé (HAS)

> Institut National du Cancer (INCa)

> Legifrance

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier