L’histoire de Guillaume, 42 ans, souffrant d’une fracture du pied

Par Olivia Derrien le 22 novembre 2019
témoignage fracture du pied
C’est lors d’une séance d'entraînement de course à pied que Guillaume a commencé à ressentir une gêne au pied. En rentrant chez lui, il décide de soulager la douleur avec de la glace puis d’utiliser une pommade anti-inflammatoire, pensant qu’il souffrait certainement d’une tendinite. Mais quelques jours plus tard, lors d’un marathon, la douleur est si forte que Guillaume peine à finir la course et parcourt le dernier kilomètre en marchant. 


Le diagnostic de fracture du pied

Le lendemain de son marathon, voyant son pied très gonflé, Guillaume décide de consulter le service des urgences. Une radiographie du pied permettra de poser rapidement le diagnostic de fracture du 2eme métatarse
L’avant-pied est composé des 5 os du tarse, des 5 os du métatarse et des 14 os des orteils, les phalanges

métatarse

Les métatarses sont souvent touchés par ce que l’on appelle des “fracture de fatigue” due à une activité physique intense, c’est pourquoi on les retrouve souvent chez les grands sportifs tels que Guillaume.

Le traitement préconisé par le médecin urgentiste est un traitement orthopédique ainsi que du repos. Il lui prescrit le port d’une chaussure de décharge. Cette chaussure permet de libérer l’avant-pied en ne faisant reposer que la partie arrière du pied sur le sol et ainsi de soulager les douleurs. Un radiographie sera effectuée 15 jours plus tard. 

Guillaume est assez inquiet, grand sportif pratiquant la compétition en marathon et semi-marathon, il souhaiterait reprendre au plus vite la pratique de la course à pied. Mais il craint d’avoir des séquelles si la fracture n’est pas bien consolidée. Il se demande si le simple port de la chaussure de décharge pendant 15 jours sera suffisant à sa guérison. Guillaume se questionne également sur la possibilité d’une rééducation pour accélérer la consolidation de sa fracture. 


Un deuxième avis nécessaire pour la reprise du sport à haut niveau

Pas le biais de son entreprise, Guillaume découvre deuxiemeavis.fr qui est un service pris en charge par sa complémentaire santé. Il décide donc de soumettre son dossier médical à un deuxième avis. En 24 heures, il reçoit le compte-rendu d’un chirurgien spécialisé en orthopédie et en traumatologie.

Le médecin expert confirme le diagnostic de fracture du deuxième métatarsien dans un contexte “d'engagement sportif conséquent”. Pour lui, le traitement proposé est classique : l’objectif est la réduction des douleurs afin de permettre une reprise d’appui au plus vite. 
Il recommande à Guillaume la prise d’anti-inflammatoires qui permet de soulager les douleurs et qui peut même dispenser du port de la chaussure de décharge si elle suffit à le soulager.
Le chirurgien met en garde le patient : le processus de consolidation d’une fracture est long et incertain et il ne peut certainement pas survenir en 15 jours seulement. En moyenne, pour cet os et cette localisation de fracture, il faut environ 3 mois pour espérer une consolidation. La reprise du sport ne pourra se faire sans certitude avant ce délai. En revanche il est nécessaire que Guillaume reprenne rapidement une activité normale de marche. Les 15 jours dont on lui a parlé aux urgences correspondent au délai moyen pour la réduction voire la disparition des douleurs à la marche. 

Pour le médecin expert, la rééducation a peu d’intérêt. Il lui conseille l’arrêt total de la course pendant 6 semaines minimum afin de permettre un début de consolidation sans contrainte. Après 6 semaines, la reprise devra être guidée par la douleur, elle devra être progressive et fractionnée. 

Guillaume est très satisfait de l’avis rendu par le médecin expert. Il comprend mieux le diagnostic et le temps nécessaire pour sa guérison. Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours ! 


Si vous vous retrouvez dans l’histoire de Guillaume, tout comme lui, demandez un deuxième avis sur votre maladie.

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier