L’infertilité après une première grossesse, c’est possible ?

Par Mathilde Franc le 27 mai 2020
infertilite apres premiere grossesse
Lorsqu’on parle d’infertilité, on pense le plus souvent au schéma classique d’un couple essayant sans succès à avoir un premier enfant. Pourtant, près de 20% des couples fréquentant les centres d’aide médicale à la procréation, souffrent d’infertilité secondaire



Qu’est-ce que l'infertilité secondaire ? 

L’infertilité secondaire désigne les cas d’infertilité d’un couple ou d’une femme célibataire ayant déjà eu un ou plusieurs enfants. Comme l’infertilité primaire, elle est constatée lorsque le couple n’arrive pas à avoir une grossesse après 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés



Les causes de l’infertilité secondaire 

Aujourd’hui, il est acquis que la fertilité dépend à 80% de l’âge de la femme : à partir de 35 ans, la fertilité féminine commence à diminuer assez rapidement. La plupart du temps, les cas d’infertilité secondaire touchent des femmes entre 35 et 40 ans qui sont justement concernées par cette diminution de la fertilité. En effet, les femmes retardent de plus en plus le moment où elles souhaitent avoir des enfants : dans les années 1970, les femmes avaient leur premier enfant avant leurs 25 ans tandis qu’aujourd’hui cela arrive plus souvent vers la trentaine. Cette baisse de la fertilité s’accompagne souvent d’une diminution de la qualité des ovocytes et d’une augmentation des risques de fausses-couches

Quant aux hommes, on constate une baisse de la qualité du sperme à partir de 40 ans

L’origine de l’infertilité secondaire au sein du couple est à 30% féminine, 30% masculine, 30% mixte et à 10% inconnue - soit les mêmes chiffres que pour l’infertilité primaire. Les causes de cette infertilité sont plus ou moins les mêmes qu’en cas d’infertilité primaire.

Pour l’infertilité masculine, on trouve parmi ces causes

- l’infection génitale ;
- l’anéjaculation (impossibilité d’éjaculer) ou éjaculation rétrograde (évacuation du sperme vers la vessie) ;
- les troubles de l’érection
- les anomalies au niveau du sperme et des spermatozoïdes (Oligo-asthéno-térato-spermie, azoospermie…) ;


Pour l’infertilité féminine, les causes les plus fréquentes sont les suivantes : 
- l’anomalie du profil hormonal ;
- l’anovulation (absence d’ovulation) ou dysovulation
- une anomalie au niveau du col de l’utérus ou une insuffisance de glaire cervicale ;
- un obstacle utérin ;
- un obstacle tubaire ;
- l’endométriose




Les traitements de l’infertilité secondaire 

L’infertilité secondaire se traite de la même manière qu’une infertilité primaire. Il existe des traitements adaptés au type d’infertilité constaté.

S’il s’agit d’une infertilité secondaire chez l’homme, des médicaments ou une thérapie comportementale peuvent soigner les troubles de l’éjaculation ou des hormones peuvent stimuler la production de spermatozoïdes. Parfois, une chirurgie peut venir corriger une varicocèle (dilatation des veines du cordon spermatique). 

S’il s’agit d’une infertilité secondaire chez la femme, il existe des traitements hormonaux adaptés en fonction de la cause spécifique d’infertilité. En cas d’obstruction des trompes de Fallope, il peut être nécessaire de se faire opérer

Enfin, si l’infertilité est mixte, d’origine inconnue ou si les traitements individuels ne fonctionnent pas, les techniques de procréation médicalement assistée restent ouverts au couple ou à la femme seule cherchant à avoir un enfant. 



Infertilité secondaire : l’utilité d’un deuxième avis 

Si les causes et traitements de l’infertilité secondaire sont proches de ceux d’une infertilité primaire, choisir le traitement adapté rapidement est d’autant plus important que l’infertilité croît avec l’âge. Pour cette raison, demander un deuxième avis afin d’identifier le meilleur traitement en fonction de la situation familiale et personnelle est un atout fondamental pour un couple ou une femme dans une telle situation.




SOURCES : 

Le site de l’Endocrinologie, Diabétologie et des Maladies Métaboliques
http://www.sfendocrino.org/article/382/item-29-ndash-infertilite-du-couple-conduite-de-la-premiere-consultation

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier