image Maladies gynécologiques, Maladies urologiques

Oligo-asthéno-térato-spermie

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 30 décembre 2016

  • Définition oligo-asthéno-térato-spermie

    L’oligo-asthéno-tératospermie (ou OATS) désigne un ensemble d’anomalies détectées dans le sperme de l’homme. Les spermatozoïdes y sont à la fois insuffisamment nombreux pour féconder un ovocyte (c’est l’oligospermie), trop peu mobiles pour rejoindre l’ovocyte (l’asthénospermie) et présentent des anomalies de formes (la tératospermie). L’OATS est bien souvent à l’origine d’une infertilité masculine. Cette pathologie se présente sous des degrés divers, qui vont d’une forme modérée (quand les résultats du spermogramme sont proches de la normale) à très sévère (quand le spermogramme détecte moins d’1 million de spermatozoïdes par millilitre, qu’ils sont très peu mobiles et concentrent une forte proportion d’anomalies). Des formes intermédiaires de l’OATS existent également.

    Les causes qui expliquent la survenue d’une OATS sont très nombreuses. La maladie peut être provoquée par des infections génitales anciennes ou récentes, la présence d’une varicocèle (sorte de varice des testicules), le tabagisme et la toxicomanie, l’obésité, une trop forte exposition à la chaleur (notamment dans certaines professions), des radiations, la prise de certains médicaments, le stress… En fonction du degré de sévérité de l’OATS et d’éventuels facteurs d’infertilité féminine associés sera décidée la stratégie visant à aider le couple à concevoir.

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Un deuxième avis est particulièrement pertinent dans le cadre d’une OATS car le problème de l’infertilité masculine, et de l’infertilité en général, est source d’une très grande souffrance pour de nombreux couples. Avant de se lancer dans l’aventure de la procréation médicalement assistée, il est important pour le couple d’avoir une vision précise du parcours qui l’attend.

    L’investissement personnel demandé sera très important. Dans ce contexte, un second avis peut apporter l’éclairage supplémentaire nécessaire pour permettre au patient de prendre sa décision en connaissance de cause. De plus,  dans certains cas, quand la forme de la maladie est modérée, le médecin peut trouver une alternative à la PMA pour permettre au couple de procréer. Cela suppose pour cela, de bien connaitre les causes de sa maladie. Là encore, un deuxième avis peut aider : il permet de confirmer un diagnostic mais peut parfois apporter de nouvelles données nécessaires à l’exploration de toutes les pistes de traitement, en fonction de la situation personnelle du patient.
     

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quel est le degré de sévérité de l’OATS dont je souffre ?
    • Quelle est l’origine de ma maladie ?
    • Peut-on en traiter la cause ?
    • Dois-je faire appel à la PMA ?
    • Quelle technique utiliser dans mon cas ?
    • A quel parcours dois-je m’attendre ?
    • Quel peut-être le retentissement sur ma vie personnelle ?
    • Quelles sont les chances de réussites du traitement ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    L’andrologue est le spécialiste de l’appareil génital masculin. C’est donc lui qui prend en charge toutes les maladies liées à l’infertilité masculine.
    image de docteur
    2
    médecins experts
    pour oligo-asthéno-térato-spermie
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes oligo-asthéno-térato-spermie

    Le principal symptôme qui permet de détecter une OATS est l’incapacité d’un homme à procréer.

  • Diagnostic oligo-asthéno-térato-spermie

    Le spermogramme est l’examen qui permet d’analyser le sperme de l’homme. Il mesure le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité et leurs éventuelles anomalies morphologiques. Il permet donc de détecter si le patient présente une OATS. C’est un examen facile à réaliser, qui doit néanmoins être fait dans de bonnes conditions, dans des laboratoires spécialisés, pour être interprétable.

  • Traitement oligo-asthéno-térato-spermie

    Le choix du traitement dépend

    • Du degré de sévérité de l’OATS
    • Des causes de la maladie
    • Des antécédents familiaux et médicaux du patient
    • De son mode de vie
    • De ses choix
    Traitement
    Le choix du traitement dépend en grande partie de la cause de la maladie. Avant de se précipiter sur une technique de procréation assistée, qui implique un investissement psychologique important, il convient d’essayer de traiter la cause de l’OATS (infection, varicocèle, stress…), en particulier lorsqu’il s’agit d’une forme modérée de la maladie.

    Si le traitement de première instance n’apporte pas les résultats escomptés, une procréation médicalement assistée (PMA) peut être envisagée. La technique de PMA sera choisie en fonction du degré de sévérité de l’OATS. Selon les cas, le médecin proposera une insémination intra-utérine (IIU), une fécondation in vitro (FIV), ou une injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI).

    Dans le cas d’une IIU, le sperme prélevé et préparé au laboratoire est directement introduit dans l'utérus de la femme dont les ovaires ont été stimulés. La fécondation si elle a lieu, se fera de manière naturelle dans les trompes. Dans le cas d’une FIV, le sperme est prélevé avant d’être mis en contact avec un ou plusieurs ovocytes, en laboratoire. Enfin, dans le cas d’une ICSI, un spermatozoïde choisi pour son aspect « sain » est introduit directement dans un ovocyte, pour le féconder in vitro. Ces différentes techniques seront proposées en fonction du degré de sévérité de la maladie. Le succès de la FIV ou de l'ICSI avoisine les 25 à 30 %.
     

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour infertilité, stérilité

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 22/03/2019
Lucas a 15 ans et souffre d’un genu valgum bilatéral. Malgré des semelles qu’il porte tous les jours depuis plus d’un an, aucune amélioration de sa pathologie n’a pu être observée. La déviation de ses genoux se serait même accentuée récemment suite...
Lire la suite...
Actualité du 15/03/2019
Entraîneure de gymnastique dans le sud de Paris, Sophie a toujours beaucoup sollicité ses épaules. Suite à des douleurs récurrentes au niveau de son épaule gauche, elle passe une IRM en 2010 qui met en évidence une tendinite....
Lire la suite...