Médicaments : l’importance de bien suivre son traitement

Par Marion Berthon le 29 juin 2020
medicaments bien suivre traitement
Oubli, perte de motivation, méfiance, inquiétude quant au coût, il est parfois difficile de prendre ses médicaments en suivant à la lettre la prescription de son médecin. Pourquoi est-il important de s’en tenir aux recommandations des professionnels de santé ? En quoi est-ce la clé du succès thérapeutique ?


Médicaments : la juste dose

Ni trop, ni trop peu, à heure fixe, jusqu’à la fin, en suivant les règles d’hygiène associées. Qu’il s’agisse d’un virus ou d’une maladie chronique, il est primordial de s’en tenir à la juste prescription pour réussir à combattre une maladie ou à en atténuer les effets. S’en écarter peut être synonyme de stagnation de la maladie, d’aggravation des symptômes, et dans les cas les plus graves, de mort.
Pourtant, ces préceptes ne sont pas toujours respectés au quotidien par les personnes malades. 25 % des médicaments prescrits ne seraient pas consommés, selon les chiffres publiés par l’observatoire du cabinet de conseil Jalma. Plus inquiétant encore, l’étude révèle que 100 000 hospitalisations complètes et 12 000 décès seraient directement liés à la « non-observance » des malades.


Qu’est-ce que l’observance ?

Vous avez peut-être entendu certains professionnels de santé parler de l’importance de l’observance ou de la compliance. Il s’agit de la même chose, mais on préfèrera parler de bon suivi de la prescription, d’adhésion au traitement, qui dépeignent mieux la posture des personnes malades comme décisionnaires de leur santé.
Les résultats d’une étude publiée en 2016 par l’Agence régionale de Santé (ARS) Ile-de-France mettent en évidence que, dans le cas de maladies chroniques, les moments où les patients sont les moins « observants » sont le début du traitement et les changements de traitement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les patients qui prennent plusieurs médicaments et ceux qui souffrent de plusieurs pathologies sont ceux qui suivent leur prescription avec la plus grande rigueur. Toujours selon l’enquête, 41 % des patients concernés par un diabète type 2 en Ile-de-France n’adhéreraient pas à leur traitement.


Bien prendre ses médicaments sans culpabiliser

L’idée n’est pas de culpabiliser et de stigmatiser les personnes malades qui ne parviennent pas à suivre correctement leur prescription mais de les y aider. Oublier un médicament ou interrompre son traitement le temps des vacances n’est pas un manque de bonne volonté mais est souvent lié à des raisons plus profondes.

Difficultés d’acceptation de la maladie, perte de motivation, manque de conviction en l’intérêt médical de la prescription, interrogations autour des enjeux du traitement choisi, mauvaise compréhension du discours du médecin et crainte des effets secondaires − notamment de la douleur − seraient en grande partie responsables d’un faible suivi du traitement.

Pourquoi en effet prendre un cachet le matin et un cachet le soir alors que je pourrais prendre les deux au même moment et ne pas y penser toute la journée ? Pourquoi finir mon antibiotique alors que je n’ai plus aucun symptôme ? Quel est l’intérêt de modifier mon hygiène de vie ? Pourquoi poursuivre mes injections alors que je vais si bien au quotidien ? Tant de questions tout aussi valables qui méritent un effort pédagogique des soignants.

Renouer le dialogue avec son médecin et prendre un deuxième avis auprès d’un autre médecin pour se réassurer de l’intérêt de la stratégie thérapeutique, telles peuvent être les clés d’un traitement réussi.



SOURCES :
  • ARS Ile-de-France, IMS Health, Etude sur l’observance médicamenteuse des patients atteints de diabète de type II en Ile-de-France, 2016 https://www.iledefrance.ars.sante.fr/sites/default/files/2017-01/Presentation-etude-observance-diabete-II-III-IMS-Hea.pdf
  • Jalma, Les enjeux de l’observance en France, cinq propositions pour renforcer l’observances des produits de santé, 2014.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier