endométriose et SOPK
SOPK

Douleurs féminines : SOPK ou endométriose ? Est-ce les deux ?

Environ 40 % des femmes souffrent de douleurs pelviennes chroniques. Parfois, elles sont associées au syndrome de l'ovaire polykystique (Sopk) ou à l'endométriose. Quelles sont les différences ?

 

Douleur pelvienne, c'est quoi ?

 

Où se situent les douleurs pelviennes ?

Les douleurs pelviennes sont des maux ressentis dans le bassin, appelé aussi pelvis. Cette région correspond à la zone interne du bas-ventre ainsi que du haut des organes génitaux. Les maux du pelvis ne touchent pas la sphère génitale externe comme la vulve. Ces douleurs concernent majoritairement les femmes, en particulier les plus jeunes, en âge de concevoir un enfant. Selon les patientes, ces souffrances sont d'intensité modérée à intense.

L'apparition de douleurs pelviennes chez la femme peut avoir plusieurs raisons. Parfois, elles peuvent être témoins d'une maladie chronique : c'est le cas lorsqu'elles durent plus de 4 ou 6 mois. Il ne s'agit pas toujours d'un symptôme d'une pathologie gynécologique comme les ovaires polykystiques ou l'endométriose. Néanmoins, même si les douleurs pelviennes sont fréquentes et souvent bénignes, toute sensation physique désagréable doit mener à une consultation chez un médecin traitant ou chez un gynécologue.

Quels sont les symptômes ?

Les maux du bas-ventre sont plutôt typiques : ils se caractérisent par un ressenti physique et émotionnel désagréable et sont causés par de vraies lésions ou anomalies tissulaires. Ces douleurs sont parfois décrites comme des crampes ou semblables à celles des règles. Parfois, elles sont soudaines et traversantes. Il arrive aussi qu'elles soient lancinantes et plutôt sourdes. Elles sont tantôt progressives en intensité, tantôt elles surviennent par vague. Les douleurs pelviennes peuvent intervenir avant, en même temps, juste après les règles ou lors de l'ovulation.

Dans certains cas, elles s'accompagnent de saignements ou de pertes vaginales.

 

Quelles sont les différences entre le SOPK et l'endométriose ?

 

Même si ces deux maladies touchent la sphère gynécologique, elles se diffèrent par leurs symptômes. Toutefois, dans les deux cas, elles peuvent engendrer des douleurs pelviennes et des perturbations pour libérer les ovules.

Comment reconnaître une crise d'endométriose ?

L'Association française de lutte contre l'endométriose, EndoFrance, caractérise cette pathologie féminine comme complexe et récidiviste. En effet, elle reste encore mal comprise, car invisible et longtemps ignorée. Lors des règles, la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus, l'endomètre, se détache s'il n'y a pas de fécondation. Ces résidus de revêtements s'écoulent par le vagin, c'est pourquoi une femme saigne chaque mois.

Dans le cas de l'endométriose, des cellules qui ressemblent à celles de l'endomètre se modifient et se développent en dehors de la cavité utérine. Elles peuvent proliférer sur les ovaires, les trompes de Fallope ou encore le péritoine (abdomen) : on parle alors d'endométriose sur le péritoine. Au lieu d'être éliminés par voie vaginale, le sang et les cellules de l'endomètre modifiées sont "régurgités" dans les trompes pour atteindre la cavité abdominale.

Cette anomalie entraîne des symptômes plutôt difficiles à repérer pour diagnostiquer l'endométriose :

  • Douleurs pelviennes ou lombaires en dehors des menstruations ;
  • Menstruations irrégulières, douloureuses, abondantes ;
  • Troubles de la fertilité : infertilité, difficultés à mener une grossesse à terme, etc. ;
  • Symptômes urinaires fréquents : douleur à la miction, difficultés à uriner (dysurie), cystites parfois
  • Dyspareunie : douleurs lors des rapports sexuels ;
  • Apathie.

En France, une femme sur dix souffrirait d'endométriose.

Ovaire polykystique : comment se déclenche le SOPK ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ne sont pas des kystes qui sont présents sur les ovaires : ce sont des follicules ovariens. Ils s'agit de cellules de la reproduction normales, dont la croissance s'est arrêtée. Leur accumulation donne alors un aspect "micro-polykystique" aux ovaires. Les follicules ont longtemps été confondus avec des kystes, c'est pourquoi on nomme cette maladie le syndrome des ovaires polykystiques. Les causes sont encore mal connues, mais nous savons aujourd'hui que cette pathologie typiquement féminine a un lien avec les hormones.

A cause d'un excès de testostérone, les symptômes de l'Opk (ovaire polykystique) sont plus caractéristiques que pour l'endométriose :

  • Cycles menstruels irréguliers, longs (>45 jours) voire absents (aménorrhée)
  • Règles abondantes et/ou douloureuses
  • Hyperpilosité sur les zones normalement glabres chez les femmes (visage, torse, poitrine) ;
  • Acné ;
  • Chute de cheveux ;
  • Troubles de l'ovulation ;
  • Prédisposition au diabète, l'hypertension et aux maladies cardiovasculaires

Le diagnostic du Sopk est aussi moins difficile à poser, grâce à la réalisation d'une prise de sang et d'une échographie permettant d'évaluer le volume ovarien et le nombre de follicules en présence.

Par ailleurs, l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) indique que 10 % des femmes sont touchées par le syndrome Opk. Aussi, c'est la maladie hormonale la plus fréquente chez est la femme en âge de procréer, faisant d'elle la première cause d'infertilité féminine.

 

Un double diagnostic de SOPK et d'endométriose : est-ce possible ?

 

Il est possible qu'une femme souffre du SOPK et d'endométriose. Néanmoins, cela reste rare. Dans tous les cas, un suivi avec un médecin gynécologue est indispensable afin de recevoir un traitement symptomatique. En cas de désir de grossesse, une prise en charge adaptée est également à envisager avec différents professionnels de santé. 

Par Céline Desrumaux - Publication le 12/09/2022

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

sopk : symptômes, diagnostic & traitement
Webinaire
PARLONS DU SOPK : symptômes, diagnostic & traitement
Lundi 3 octobre de 17h à 18h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : SOPK
traitements du sopk

Traitement du SOPK : les différentes options

1 femme sur 10 en souffre, mais il n’existe pas à ce jour de traitement pour en guérir. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) se caractérise par des troubles du cycle menstruel et de...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 28/09/2022

symptômes SOPK

SOPK : quels sont les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques ?

Absence de règles, hyperpilosité, acné, peau des aisselles et de la nuque plus sombre… Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous êtes peut-être concernée par le syndrome des ovaires...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 26/09/2022

traitements naturels pour tomber enceinte

SOPK et grossesse : les traitements naturels pour tomber enceinte

10 à 20 % des femmes vivent avec le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Un quotidien altéré par des troubles hormonaux qui se révèlent encore plus douloureux quand vient un désir de grossesse....

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Berthon le 14/09/2022

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins experts Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion