spécialistes SOPK
SOPK

Traitement du SOPK : quels spécialistes consulter ?

Le SOPK nécessite un suivi médical avec des médecins spécialistes. Pourquoi une telle prise en charge ? Qui consulter en cas d'ovaires polykystiques ?

 

Le syndrome SOPK et fertilité

 

Trouble qui touche 10 % de la gente féminine, le syndrome des ovaires polykystiques est la première cause d'infertilité chez la femme. Le SOPK est le résultat d'un dérèglement hormonal : l'hypophyse, une glande endocrine située sous l'hypothalamus, sécrète en trop grande quantité l'hormone hypophysaire LH (luteinizing hormone). Le taux de testostérone est alors trop élevé, entraînant des troubles de l'ovulation, une hyperpilosité et/ou de l'acné. Le SOPK peut aussi engendrer un syndrome métabolique qui prédispose au diabète, à l'hypertension artérielle et aux maladies cardiovasculaires.

Une femme atteinte de SOPK présente alors une inversion du rapport LH/FSH, à l'origine de troubles ovulatoires, la FSH ayant elle pour rôle principal la maturation des follicules ovariens. Pour mémoire, le follicule ovarien est un agglomérat de cellules de forme sphérique, qui contient l'ovocyte. Ce dernier est la cellule reproductrice femelle, qui, une fois fécondé par un spermatozoïde, deviendra un embryon.

En résumé, la testostérone produite en trop grande quantité altère les mécanismes ovulatoires et peut conduire à un cas de SOPK. L'excès hormonal bloque la maturation des follicules ovariens.

 

Le diagnostic : quel bilan hormonal pour le SOPK ?

 

En plus de ne pas être caractéristiques, il arrive que les symptômes du SOPK se manifestent peu ou qu'ils ne soient pas révélateurs de la maladie. En fonction de l'âge de la femme, le spécialiste sera objectif concernant les troubles du cycle menstruel qu'elle peut rencontrer grâce à un questionnement ciblé. Néanmoins, le diagnostic des ovaires polykystiques est établi uniquement par un professionnel de santé ainsi que par des examens médicaux :

  • un bilan biologique grâce à une prise de sang. L'objectif est de mesurer les taux de LH et de FSH et de constater une inversion du rapport des deux hormones ;
  • un dosage hormonal grâce à une prise de sang. Celle-ci doit être réalisée de préférence pendant les règles, qui pourront être déclenchées par un traitement progestatif si cela est nécessaire ;
  • un examen d'imagerie. Pour compléter le bilan biologique hormonal, une échographie pelvienne ou intra-vaginale est indispensable. Celle-ci permet de confirmer la présence de petits follicules en grand nombre au niveau des ovaires.

Préparer son rendez-vous pour une meilleure prise en charge

Avant la consultation chez le professionnel de santé, il est préférable de bien se préparer afin d'optimiser la prise en charge thérapeutique en cas de sopk. Il est conseillé de noter les symptômes ressentis, en donnant le maximum de précisions : douleurs, acné ou hirsutisme survenus après x mois de traitement, indiquer le type de douleurs par rapport au moment du cycle menstruel, etc.

D'autre part, il faut apporter les résultats des examens médicaux afin que le spécialiste du syndrome SOPK les analyse.

 

Ovaire polykystique : comment lutter contre le SOPK ?

 

Pour savoir comment se débarrasser des ovaires polykystiques, un suivi médical est essentiel. En cas de SOPK, les patientes doivent consulter des spécialistes afin d'assurer la meilleure prise en charge possible : l'endocrinologue ou le gynécologue.

  • L'endocrinologue : comment se débarrasser des ovaires polykystiques ?

Le premier professionnel de santé à consulter pour le syndrome SOPK, une fois le diagnostic confirmé, est l'endocrinologue. Ce médecin spécialisé dans les maladies endocriniennes est un allié indispensable. Même si des flous subsistent encore autour de la maladie, il est certain qu'elle est associée à l'hypophyse et à un déséquilibre des sécrétions hormonales.

La consultation démarre par un questionnement médical :

  • symptômes ;
  • antécédent familiaux ;
  • histoire médicale.

Dans un second temps, l'endocrinologue procède à un examen clinique des patientes. Le médecin pourra ensuite prescrire des examens complémentaires ou proposer un traitement médicamenteux pour soigner :

  • les symptômes liés aux menstruations ;
  • l'acné ;
  • l'hyperpilosité.

Il propose ensuite un autre rendez-vous afin de faire un premier bilan et d'ajuster le traitement si besoin. L'endocrinologue peut aussi délivrer des recommandations sur l'hygiène de vie.

  • Le gynécologue : est-ce que le SOPK peut disparaître ?

L'autre médecin référent pour les patientes souffrant d'un syndrome SOPK est le gynécologue. C'est aussi lui qu'il faut consulter en cas de sopk et de troubles de la fertilité. En effet, il pourra assister les femmes qui ont des difficultés à tomber enceinte.

Après avoir interrogé sa patiente, le gynécologue procède à un examen clinique. Son rôle est aussi le diagnostic du SOPK : c'est ce spécialiste des affections féminines qui pourra également réaliser l'échographie pelvienne ou intra-vaginale afin de déterminer si un ovaire est polykystique.

Ce médecin peut prescrire des traitements hormonaux, comme la pilule oestroprogestative afin d'apporter du confort aux patientes. Il est aussi en mesure de donner des conseils sur l'hygiène de vie et les façons d'éviter l'exposition aux perturbateurs endocriniens.

 

Sources :

  • Inserm
  • deuxiemeavis.fr
  • ameli.fr

Par Céline Desrumaux - Publication le 05/09/2022

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

sopk : symptômes, diagnostic & traitement
Webinaire
PARLONS DU SOPK : symptômes, diagnostic & traitement
Lundi 3 octobre de 17h à 18h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : SOPK
traitements du sopk

Traitement du SOPK : les différentes options

1 femme sur 10 en souffre, mais il n’existe pas à ce jour de traitement pour en guérir. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) se caractérise par des troubles du cycle menstruel et de...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 28/09/2022

symptômes SOPK

SOPK : quels sont les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques ?

Absence de règles, hyperpilosité, acné, peau des aisselles et de la nuque plus sombre… Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous êtes peut-être concernée par le syndrome des ovaires...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Marion Berthon le 26/09/2022

traitements naturels pour tomber enceinte

SOPK et grossesse : les traitements naturels pour tomber enceinte

10 à 20 % des femmes vivent avec le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Un quotidien altéré par des troubles hormonaux qui se révèlent encore plus douloureux quand vient un désir de grossesse....

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Berthon le 14/09/2022

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins experts Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion