Avec la télémédecine, prenez le temps de parler de votre maladie

Par Marion Berthon le 13 novembre 2019
télémédecine temps parler maladie
23 secondes, c’est le temps dont disposeraient les patients pour exposer leurs symptômes avant d’être interrompus par leur médecin. Des chiffres inquiétants, symptomatiques du manque de temps avec lequel certains médecins doivent composer pour mener leurs consultations. En quoi est-ce différent avec la télémédecine ?

23 secondes de parole, c’est trop peu

Les médecins seraient-ils trop occupés, trop pressés, trop directifs, trop peu à l’écoute de leurs patients ? Ces 23 secondes de parole accordées aux personnes malades en début de consultation avant que le médecin ne reprenne la direction de la conversation sont dévoilées dans une étude américaine menée sur 264 consultations et publiée en 1999 dans la revue JAMA. Une première étude américaine publiée dans les années 1980 suggérait même que les patients à qui l’on demandait de décrire leurs symptômes étaient le plus souvent interrompus par leur médecin au bout de 18 secondes. Selon l’étude la plus récente, ces descriptions initiales incomplètes auraient pour conséquence de faire rater au médecin des données médicales potentiellement importantes sur la santé de ses patients.

La télémédecine, un autre rapport au temps

La télémédecine est définie par le Code de la Santé publique (Article L6316-1) comme « une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication ». Il en existe plusieurs types, notamment la téléconsultation, où les patients consultent un médecin en temps réel par vidéo, et la téléexpertise, où les médecins sollicitent à distance l’avis d’un confrère spécialisé. 

Deuxiemeavis.fr propose une télémédecine sur dossier : le patient remplit un questionnaire médical personnalisé, transmet son dossier médical (examens, comptes rendus de consultation…) et reçoit un avis détaillé d’un médecin expert de sa maladie en moins de 7 jours. Il s’agit d’un acte médical asynchrone, c’est-à-dire qui n’a pas lieu en direct

Cette télémédecine sur dossier propose aux personnes malades un autre rapport au temps :
  • Un temps d’expression allongé : avec le service deuxiemeavis.fr, la parole du patient n’est plus restreinte dans le temps. Le questionnaire médical personnalisé donne la possibilité à la personne malade de présenter sa maladie ainsi que ses attentes en termes de qualité de vie, ce qui permet au médecin expert d’apprendre à la connaître dans sa globalité. De plus, en posant ses questions par écrit, le patient dispose de tout le temps qu’il souhaite pour poser toutes les questions qu’il juge nécessaires, sans stress
  • Un temps d’attente raccourci : bien loin des 61 jours de délai d’attente moyen pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, les patients qui font appel à deuxiemeavis.fr reçoivent un avis sur dossier de la part d’un médecin expert dans un délai maximum de 7 jours. Ce temps d’attente raccourci permet aux personnes malades de prendre des décisions rapidement, dans des délais compatibles avec la prise en charge de leur maladie.
Lorsqu’elles consultent un médecin, les personnes malades sont en droit d’attendre une écoute de qualité. Avec la télémédecine, elles peuvent exposer leurs symptômes et leurs attentes à leur rythme et d’ainsi se donner les moyens de prendre part à la décision médicale.



SOURCES :
  • M. Kim Marvel PhD, Ronald M. Epstein MD, Kristine Flowers MD, Howard B. Beckman MD, Soliciting the Patient’s Agenda, have we improved?, JAMA. 1999, 283-287:
    http://arabic.hadassah-med.com/media/2003617/11SolicitingthePatientsAgenda.pdf
  • Beckman HB, Frankel RM, The effect of physician behavior on the collection of data, Ann Intern Med.1984;101:692-696.
  • Code de la Santé publique, Article L6316-1 :
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000038887059&cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20190727

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier