Témoignages

L'histoire de Johanna, 28 ans, souffrant de reflux gastro-oesophagiens

Depuis plus d’un an, la vie de Johanna* est rythmée par des douleurs gastriques et des remontées acides. Dernièrement, son gastro-entérologue lui a dit qu’elle ne pouvait plus rien faire pour elle. Johanna s'est sentie démunie et s'est tournée vers Deuxiemeavis.fr pour tenter de trouver des solutions. 

 

Le diagnostic de reflux gastro-oesophagien

 

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) correspond à une partie du contenu gastrique qui remonte dans l’oesophage. Ce reflux peut être physiologique, c’est-à-dire qu’il est normal lorsqu’il est peu fréquent, bref et non douloureux. Cela arrive parfois après un repas copieux, la nuit ou dans certaines positions. En revanche, le reflux devient pathologique lorsqu’il est fréquent et qu’il dure dans le temps.

 

Les symptômes d’un reflux gastro-œsophagien sont les brûlures ressenties en arrière du sternum, des régurgitations acides ainsi que des douleurs épigastriques. Parfois, ces symptômes peuvent être accompagnés d’une toux chronique ou d’un enrouement de la voix.

 

Le reflux gastro-œsophagien peut entraîner des complications. On observe parfois une inflammation de l’oesophage avec des douleurs à la déglutition et parfois des saignements. L’ulcère oesophagien est aussi l'une des complications possibles de cette pathologie. En outre, une irritation prolongée de la muqueuse pourrait conduire à des modifications des cellules de la muqueuse et dans les cas les plus graves, les cellules altérées peuvent devenir cancéreuses

 

Dans le cas de Johanna, les douleurs et brûlures gastriques sont quotidiennes. Le diagnostic de gastrite avec reflux de bile chronique est posé suite à une fibroscopie oeso-gastro-duodénale par son gastro-entérologue. Cet examen permet d’explorer les voies digestives hautes : l’oesophage, l’estomac et le début de l’intestin grêle appelé le duodénum.

 

Un traitement par inhibiteur de la pompe à protons (IPP), qui permet la réduction de l’acidité gastrique est mis en place. C’est le traitement classique du reflux gastro-œsophagien. Les douleurs de la patiente sont atténuées mais sont toujours présentes ainsi que les reflux acides. Lors de son dernier contrôle par fibroscopie, le gastro-entérologue de Johanna lui indique qu’elle doit adapter son traitement en fonction de ses symptômes et avoir une vie moins stressante afin d’améliorer son reflux, mais qu’il n’y a plus rien à faire. Johanna est désespérée car son quotidien est réellement impacté par sa maladie et elle n’a plus aucune solution.

 

Elle décide de faire appel à Deuxiemeavis.fr afin de consulter le médecin spécialiste de son choix sur ce problème de santé qui entrave sa qualité de vie

 

Un deuxième avis rassurant et éclairant

 

En deux jours, Johanna a reçu l’avis détaillé et complet d’un Professeur en gastro-entérologie. Pour l’expert, elle souffre effectivement d’un reflux gastro oesophagien, mais il ne pense pas que la bile soit responsable de ses symptômes. La quantité de bile retrouvée dans l’estomac lors des fibroscopies lui apparaît comme normale. L’inflammation de l'estomac n’est que minime, ce qui ne montre pas de critère de gravité. De même, l’expert ne voit pas d'inflammation de l’oesophage, le reflux n’a donc pour l’instant pas de conséquences importantes sur sa santé.

 

Cependant, le professeur explique à Johanna qu’au vu des symptômes assez sévères et du handicap que cela lui cause, un suivi médical régulier est nécessaire pour vérifier que le reflux n’ait pas de conséquence à plus long terme sur son oesophage.

 

L’expert explique à la patiente que son reflux est très certainement dû à une malposition cardio tubérositaire : c’est-à-dire un problème au niveau de la jonction entre l’oesophage et l’estomac, ce qui cause une défaillance du système anti-reflux. Pour lui, cette malformation pourrait être expliquée par le surpoids de Johanna, car elle n’a aucun autre facteur de risque du RGO.

 

En ce qui concerne le traitement par IPP, il est le plus adapté à la pathologie de Johanna. Mais l’expert lui conseille d’essayer de changer de molécule tout en restant dans la même famille de médicament, cela pourrait être plus efficace. Toutefois, si les symptômes persistent, il pourrait être intéressant pour elle de réaliser un examen de pH-métrie qui permettrait de confirmer la réalité du reflux et éventuellement d’obtenir des informations sur la nature de ce qui remonte dans l’œsophage.

 

Le médecin expert explique également à Johanna que si elle répond bien au traitement médicamenteux, un traitement chirurgical peut être envisagé.

 

L’expert rassure la patiente, il n’y a pas de risque à court terme pour sa santé, ses examens sont très rassurants.

 

Johanna est satisfaite de l’avis médical qu’elle a obtenu via deuxiemeavis.fr. Les explications claires du médecin expert l’ont rassurée et elle a désormais tous les conseils nécessaires à l’amélioration de ses symptômes.

 

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours

 

Si vous vous retrouvez dans l’histoire de Joanna, demandez un deuxième avis sur votre maladie.


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Par Olivia Derrien - Publication le 05/02/2021

Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence
Catégories
Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
temoignage insuffisance renale

L'histoire de Maurice, 85 ans, souffrant d'insuffisance rénale

Depuis 20 ans, Maurice*, agriculteur bordelais à la retraite, est très prudent concernant sa santé. Souffrant comme sa mère d’une maladie génétique héréditaire appelée polykystose rénale, il suit...

Lire la suite

Par Marion Bonne le 26/02/2021

temoignage endometriose

L'histoire d'Anais, 33 ans, souffrant d'endométriose

Depuis cinq ans, Anaïs*, 33 ans, souffre de douleurs lancinantes particulièrement fortes avant ses menstruations. Sa dernière grossesse a empiré les douleurs ressenties dans le bas du ventre....

Lire la suite

Par Marion Bonne le 19/02/2021

temoignage retard de croissance intra uterin

L'histoire de Pia, 5 ans, souffrant d'un retard de croissance intra-utérin

Pour Pia*, le diagnostic de retard de croissance a été posé alors qu’elle était encore dans le ventre de sa maman, on appelle cela un RCIU (Retard de Croissance Intra-Utérin). Aujourd’hui, l’équipe...

Lire la suite

Par Olivia Derrien le 12/02/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q