Consultations complexes, suis-je concerné ?

Par Marion Berthon le 10 avril 2019
consultation médicale complexe
Que vous sollicitiez votre médecin pour un rhume ou pour une maladie neurodégénérative, la consultation n’est pas la même tant au plan de l’expertise engagée que pour le temps dévolu à l’accompagnement du patient. Consultation traditionnelle ou consultation complexe, par quelle visite êtes-vous concerné ?

Les consultations dites « complexes » et « très complexes »


La convention médicale de 2016 a fait émerger deux nouvelles classes de consultations : les consultations dites « complexes » et les consultations dites « très complexes ». Parmi les consultations complexes, on compte les consultations à fort enjeu de santé publique comme la première visite de contraception pour les jeunes filles de 15 à 18 ans, les trois visites obligatoires de suivi du nourrisson et les deux consultations annuelles de suivi de l’obésité pour les enfants de 3 à 12 ans. Sont également classifiées comme complexes, les consultations de suivi des pathologies lourdes ou chroniques telles que les consultations de suivi des enfants autistes et des personnes atteintes de sclérose en plaque, d’épilepsie, de scolioses graves… Les consultations dites « très complexes » regroupent quant à elles les consultations initiales d’information et de mise en place d’une stratégie thérapeutique pour les personnes atteintes de pathologies lourdes ou chroniques telles que le cancer, le VIH, les pathologies neurologiques graves (maladie de Parkinson, Alzheimer…), mais aussi pour les nouveau-nés grands prématurés ou souffrant d’une malformation congénitale, ou encore les consultations de repérage des signes de troubles du spectre autistique. Ces visites initiales qui ont pour finalité d’établir le protocole thérapeutique nécessitent pour les médecins d’y consacrer plus de temps qu’à une visite classique d’une durée moyenne de 15 minutes.

La liste des consultations dites « complexes » et « très complexes » est longue et ne cesse d’être révisée. Dernières entrées dans la classe des consultations longues et très complexes en février 2019, la consultation réalisée au domicile du patient par le médecin traitant pour des maladies neurodégénératives ou des soins palliatifs et la première consultation au domicile d’un patient atteint d’une affection de longue durée (ALD) ou âgé de plus de 80 ans qui serait en incapacité de se déplacer et qui souhaiterait déclarer le médecin sollicité comme médecin traitant.

A nouvelles consultations nouveaux tarifs


Une grille tarifaire spécifique a été conçue pour revaloriser le coût de ces consultations qui nécessitent une expertise et une disponibilité accrues : chez les médecins du secteur 1 et dans les consultations publiques des hôpitaux, les consultations complexes sont ainsi facturées 46 euros, les consultations très complexes 60 euros et les visites à domicile très complexes 70 euros. Elles sont prises en charges par l’Assurance maladie à hauteur de 70 % (moins 1 euro au titre de la participation forfaitaire) comme pour les consultations classiques habituellement facturées 25 €. Les 30 % restants demeurent à la charge des patients ou de leur mutuelle, sauf pour les personnes concernées par une ALD justifiant une prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale. Les médecins du secteur 2 et les consultations privées des hôpitaux fixent leurs tarifs librement « avec tact et mesure » (pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article Consultations médicales en ville : combien vais-je payer ?).

En créant ces nouvelles classes de consultations, l’Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux ont fait le choix de valoriser l’expertise médicale. Cette nouvelle grille tarifaire ne modifie pas le taux de remboursement par l’Assurance maladie ni le reste à charge pour les patients couverts par une complémentaire santé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier