L’histoire d’Hélène, 76 ans, atteinte d’un lymphome de Hodgkin

Par Olivia Derrien le 27 septembre 2019
témoignage lymphome de Hodgkin
La maladie d’Hélène a été diagnostiquée il y a 7 ans, elle souffre d'un cancer du système lymphatique : la maladie de Hodgkin. Après 10 mois de traitement par chimiothérapie, Hélène est en rémission complète. Malheureusement, l’année dernière elle subit une rechute, les traitements n’ont plus l’effet escompté et lui provoquent des complications cardiaques. 

Diagnostic : la maladie de Hodgkin


La maladie de Hodgkin est un lymphome, un cancer qui touche le système lymphatique. Certains lymphocytes deviennent anormaux, prolifèrent et viennent ainsi attaquer le système lymphatique. Tous les sites facilitant la circulation de la lymphe peuvent alors être touchés : les ganglions lymphatiques, les amygdales, la rate, le thymus, la moelle osseuse. Les premiers symptômes reconnus sont souvent l’augmentation du volume des ganglions lymphatiques, généralement au niveau du cou, mais aussi au niveau de l’aine et sous les aisselles. Le diagnostic se fait de façon formelle à l’aide d’une biopsie ganglionnaire, c’est-à-dire un prélèvement d’un échantillon de tissu malade. Les traitements mis en place pour les patients atteints de la maladie de Hodgkin sont alors la chimiothérapie et la radiothérapie.

Rechute et échec de la chimiothérapie


Suite à sa rechute, Hélène a reçu deux traitements par chimiothérapie qui n’ont apporté aucune amélioration. Un troisième traitement a été amorcé mais les résultats n’ont pas été plus satisfaisants. Ces dernières cures ont eu des effets négatifs sur le coeur d’Hélène. En effet, elle souffre désormais de bradycardie - un pouls plus lent - dû à un déficit de conduction entre les oreillettes et les ventricules. Hélène a dû subir une intervention afin de se faire poser un pacemaker et rétablir un rythme cardiaque normal. 

Par ailleurs, afin de recevoir tous ses traitements, Hélène avait un PAC, autrement appelé “chambre implantable” qui est un petit boitier que l’on place sous la peau et qui est relié à une veine afin de faire passer les perfusions sans abîmer les veines du bras. Ce petit boitier a entraîné pour Hélène la formation d’un thrombus veineux et une petite embolie pulmonaire, il a donc fallu lui retirer et mettre en place un traitement anticoagulant. Tout cela a beaucoup entravé la qualité de vie de cette ancienne infirmière qui jusque là était assez active. 

Deuxième avis sur la maladie de Hodgkin


Aujourd’hui l’équipe médicale d’Hélène envisage pour elle un nouveau traitement de chimiothérapie associant deux produits pour une action en synergie. Cependant cette perspective inquiète la patiente qui a connu beaucoup de déconvenues suite à son dernier traitement. Va-t-elle de nouveau avoir des complications cardiaques ? Le traitement sera-t-il efficace cette fois-ci ? 

D’autre part, afin de lui administrer cette nouvelle chimiothérapie, il va être nécessaire de poser un cathéter veineux central sur le bras à Hélène en remplacement de son boîtier PAC. Cela l’inquiète beaucoup, elle craint de nouvelles complications telles qu’elle en a connu avec le PAC et d’être gênée par ce cathéter qu’elle aura au niveau du bras. 

Afin de se rassurer Hélène se renseigne sur internet et découvre l’existence de deuxiemeavis.fr. Via le site, elle a pu demander un avis à un hématologue de son choix et en 7 jours elle a reçu son avis. 

Le médecin expert confirme l’intérêt d’essayer le traitement proposé par son équipe médicale même s’il pense qu’il a peu de chance d’être efficace car la patiente a déjà reçu l’un des deux produits et semble y être résistante. Il rassure Hélène : avec ce traitement, les risques de complications cardiaques sont faibles d’autant plus qu’elle possède désormais un pacemaker
Après cet essai, l’hématologue préconise d’essayer une chimiothérapie dite “palliative”, c’est-à-dire qu’elle permettrait, sans obtenir de réponse en termes cancérologiques, de contrôler la maladie avec une bonne qualité de vie.
Le médecin expert explique également à Hélène que des traitements de chimiothérapie par voie orale existent et qu’ils ont montrés leur efficacité sur les lymphomes de Hodgkin, cela éviterait le recours à la voie veineuse. 
Enfin si la voie veineuse doit être envisagée, il conseille effectivement la pose d’un cathéter veineux central, qui pour quelques cures sera bien toléré, bien qu’il puisse être plus gênant au niveau du bras que le petit boîtier qu’elle a précédemment connu.


Hélène est très satisfaite de l’avis du médecin expert. Les consultations à l’hôpital sont en général rapides et elle n’a pas toujours le temps d’exprimer ses craintes et de poser les questions qui la préoccupent. Grâce à deuxiemeavis.fr elle s’est sentie écoutée et les réponses personnalisées et détaillées de l’expert l’ont rassurée. Elle se sent plus en confiance pour la suite et pourra démarrer son nouveau traitement de façon plus sereine. 


Nous souhaitons bon courage à Hélène pour la suite de son parcours !


Si vous vous retrouvez dans l’histoire d’Hélène, tout comme elle, demandez un deuxième avis sur votre maladie.

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier