La colposcopie en 3 questions

Par Philippine Picault le 5 août 2020
colposcopie
La colposcopie est un examen gynécologique qui consiste à regarder le col de l’utérus et le vagin à l’aide d’un colposcope et de réaliser une biopsie.

Dans quel cas cet examen est-il pratiqué ? Comment se déroule une colposcopie ? Est-ce douloureux ? Pourquoi passer une colposcopie ?
Dans cet article, on vous dit tout sur la colposcopie !


Quand réaliser une colposcopie ?

Dans la majorité des cas, un examen colposcopique est demandé en raison d’un frottis cervico-vaginal de dépistage qui évoque l’existence d’anomalies cellulaires (frottis anormal).
Toutefois, cet examen peut également être réalisé pour suivre les résultats d’un traitement, en raison d’une lésion du col utérin, d’un saignement génital ou encore en cas de pertes génitales abondantes inexpliquées.

Le but d’une colposcopie est d’orienter le gynécologue afin d’effectuer une biopsie à l’endroit le plus suspect. L'examen peut être réalisé à l'hôpital, en cabinet de ville ou dans un centre de santé.


Comment se déroule une colposcopie ?

Lors de l’examen gynécologique, la patiente est allongée sur le dos. Le médecin écarte ses parois vaginales à l'aide d'un spéculum (instrument en métal) et applique deux colorants.
Ces colorants font réagir les cellules normales et anormales qui changent alors de couleur. Cela permet de mettre en évidence les zones où se situent les lésions :
  • Lugol colore en marron foncé les muqueuses normales,
  • L’acide acétique blanchit les cellules anormales.
À l'aide d'une loupe binoculaire appelée colposcope, le gynécologue explore le col de l'utérus et le vagin en grossissant l'image. Le contraste créé par les colorants le guidera sur les zones anormales.
A l’aide de petites pinces aiguisées, il va prélever un petit échantillon de tissu. La biopsie est le moment essentiel de la colposcopie, puisqu’elle va permettre de prélever un fragment de la muqueuse du col de l’utérus.

Cet examen dure environ 10 minutes. Bien qu’il puisse provoquer un léger saignement, il n’est pas douloureux car la prise est très superficielle et ne nécessite pas d’anesthésie.


Quels résultats attendre d’une colposcopie ?

Le gynécologue pourra avoir une impression visuelle immédiate sur l’état des lésions prélevées, mais seule une étude au microscope des tissus dans un laboratoire d'histopathologie permettra d’obtenir un diagnostic avec certitude.

Les résultats et la décision de traitement interviendront environ une semaine après la colposcopie. Un compte-rendu, parfois accompagné de photo, sera réalisé mentionnant l'aspect et le grade des lésions.

La biopsie peut révéler un cancer du col de l’utérus qui nécessitera des examens complémentaires pour connaître le degré d’extension de la maladie.

Néanmoins, la biopsie n’est pas synonyme de cancer. Elle peut également détecter des lésions bénignes qui peuvent disparaître spontanément, ou être traitées avant d’aboutir à un cancer.


Votre colposcopie a détecté une lésion ? Un deuxième avis médical peut vous permettre de préciser le diagnostic ou le traitement. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !



Sources :
  • Collège national des gynécologues et obstétriciens français : http://www.cngof.fr/interventions-gynecologiques/352-la-colposcopie-exploration-du-col-uterin
  • Société Française de Colposcopie et de Pathologie Cervico-Vaginale (SFCPCV) : http://www.societe-colposcopie.com

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier