chirurgie bariatrique pour les adolescents : quelles complications
Gastro-entérologie

La chirurgie bariatrique pour les adolescents : est-ce possible ?

Peut-on proposer une sleeve, un bypass ou un anneau gastrique à un enfant ou à un adolescent souffrant d’obésité ? Dans de très rares cas seulement. Etat des lieux des recommandations à suivre pour la chirurgie de l'obésité des moins de 18 ans.

 

Adolescence, obésité et chirurgie bariatrique

 

En France, 3,5 % des enfants et des adolescents de 3 à 17 ans souffriraient d’obésité. Un chiffre multiplié par 4 ces quarante dernières années. Cette progression a fait bondir le nombre de jeunes candidats à la chirurgie bariatrique, car le surpoids a de nombreuses répercussions sur la vie quotidienne et sur la santé : dépression, diabète, hypertension artérielle, troubles hormonaux et orthopédiques notamment. 

L’Assurance maladie rapporte que 459 enfants de moins de 18 ans ont subi une chirurgie bariatrique entre 2009 et 2013. Pour 48 % d’entre eux, il s’agissait de la pose d’un anneau gastrique, pour 38 % d’une sleeve gastrectomie et pour 14 % d’un bypass gastrique. Des statistiques encore bien éloignées de celles des Etats-Unis, qui auraient pratiqué des chirurgies bariatriques sur des milliers d’adolescents ces 30 dernières années, mais qui interrogent sur le bien-fondé de telles opérations chez les moins de 18 ans.

 

Pour quels mineurs la chirurgie bariatrique peut-elle être envisagée ?

 

Chez les adultes souffrant d’obésité, les critères d’éligibilité à la chirurgie bariatrique sont très stricts. Pour les mineurs, la chirurgie de l’obésité n’est pas recommandée en France, comme dans la plupart des pays, exception faite pour de très rares patients répondant à des critères bien précis. 

La Haute Autorité de santé (HAS) a émis des recommandations concernant les opérations bariatriques chez les enfants de moins de 18 ans. En premier lieu, elle proscrit ces interventions pour les enfants de moins de 13 ans. Pour les adolescents de 13 à 18 ans, la HAS recommande de n’envisager la chirurgie bariatrique qu’en dernier recours, « après l’échec d’une prise en charge pluriprofessionnelle suivie et adaptée ». 4 critères d’éligibilité sont retenus : avoir au minimum 15 ans, présenter une croissance osseuse et une puberté suffisamment avancées, avoir un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 35 kg/m2 avec une maladie associée ou un IMC supérieur à 40 kg/m2, disposer d’un développement psychologique suffisant pour appréhender une chirurgie bariatrique.

Si la chirurgie bariatrique donne de très bons résultats en termes de perte de poids, il s’agit d’une opération lourde, qui présente des risques opératoires et peut entraîner de lourdes complications médicales, psychologiques et esthétiques à long terme. Tout au long de la vie, la prise alimentaire sera modifiée et un suivi médical sera indispensable. La plupart des chirurgies bariatriques sont irréversibles.

 

Les traitements recommandés pour l’obésité des enfants et adolescents

 

L’obésité simple (IMC supérieur à 30 kg/m2), l’obésité sévère (IMC supérieur à 35 kg/m2) et l’obésité morbide (IMC supérieur à 40 kg/m2) de l’enfant et de l’adolescent doivent être accompagnées par des professionnels de santé. Un suivi multidisciplinaire peut être mis en place, associant médecin spécialiste de l’obésité, nutritionniste, STAPS (diplôme en sciences et techniques des activités physiques et sportives) spécialisé en activité physique adaptée, psychiatre, psychologue, et coordonné par le médecin traitant de l’enfant. Chez les moins de 18 ans, l’IMC ne doit pas uniquement être quantifiée par un rapport poids/taille, mais son interprétation doit prendre en compte les courbes d’âge et de sexe. Dans certains cas, l’objectif du suivi ne sera pas de faire perdre du poids mais de ralentir la progression de la courbe et d’améliorer la qualité de vie des enfants et des adolescents.

Si votre enfant ou votre adolescent souffre d’obésité, la chirurgie bariatrique ne doit être envisagée qu’en dernier recours. Si vous vous posez la question, sachez vous entourer des bons professionnels de santé (certains critères sont indispensables pour bien choisir ses spécialistes en chirurgie bariatrique), informez-vous sur le déroulement de l’opération et n’hésitez pas à demander un deuxième avis afin de répondre à toutes vos interrogations.

 

SOURCES :

  • Haute Autorité de Santé, Chirurgie de l’obésité pour les moins de 18 ans : à n’envisager que dans des cas très particuliers, 2016, https://www.has-sante.fr/jcms/c_2621051/fr/chirurgie-de-l-obesite-pour-les-moins-de-18-ans-a-n-envisager-que-dans-des-cas-tres-particuliers
  • Deuxiemeavis.fr, fiche maladie Chirurgie bariatrique, 2020, https://www.deuxiemeavis.fr/pathologie/chirurgie-bariatrique

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

Par Marion Berthon - Publication le 22/02/2021

Catégories
Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Gastro-entérologie
troubles digestifs enfant

Les troubles digestifs de l'enfant

« Maman, papa, j’ai mal au ventre ! ». Une phrase que les parents entendent fréquemment et qui reflète le plus souvent des troubles digestifs sans gravité, mais parfois aussi des atteintes plus...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 26/04/2021

les maladies digestives des personnes âgées

Les 10 maladies digestives les plus courantes chez les personnes âgées

Avec le temps, les personnes âgées développent des troubles et des maladies du système digestif spécifiques : occlusion intestinale, dénutrition, incontinence fécale, diverticulose, cancers… Devant...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 19/04/2021

troubles digestifs quand consulter

Troubles digestifs : quand consulter ?

Nausées, vomissements, diarrhées, constipation, votre système digestif fait des caprices. Quand peut-on considérer qu’il s’agit de troubles digestifs passagers qui disparaîtront aussi vite qu’ils sont...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Marion Berthon le 12/04/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert