image Maladies de l'oreille

Otites chroniques

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 23 juillet 2020 - Revue par Docteur Natalie Loundon

  • Qu'est-ce que des otites chroniques ?

    Le terme otite chronique est utilisé pour désigner une maladie inflammatoire prolongée de l’oreille moyenne. Le terme « chronique » en médecine fait référence à une durée de plusieurs semaines consécutives. L’oreille moyenne est la partie de l’oreille localisée entre le tympan et l’oreille interne, cette cavité est doublée d'une muqueuse respiratoire, sécrétante et où se trouvent rangés les osselets. Cette zone est normalement aérée et drainée par la trompe d’Eustache (conduit qui lie le nez à l’oreille moyenne). L’oreille moyenne peut être le siège de pathologies aiguës, en général dans la petite enfance, comme les otites moyennes aiguës et les otites séreuses transitoires (accumulation de glue/morve dans l’oreille moyenne), mais cette maladie de l’oreille moyenne peut persister et devenir chronique.

    La présence d’otites chroniques témoigne d’un dysfonctionnement de l'oreille moyenne, soit parce que la ventilation par la trompe d’Eustache se fait de façon anormale, soit par maladie de la muqueuse respiratoire ; dans les cas complexes, toutes les causes peuvent se combiner.

    L'accumulation de glue dans l’oreille moyenne est en général associée à l’inflammation du nez et de sa muqueuse, comme en cas d’allergies ou de maladie de la muqueuse (maladie ciliaire) avec la présence de sécrétions abondantes ou épaisses qui ne se drainent pas. L’hypertrophie des végétations adénoïdes, obstruant mécaniquement la trompe d’Eustache au niveau de la fosse nasale, ou encore par anomalie de formation de la trompe, peut aussi entraîner l’accumulation de sécrétions et/ou la rétraction du tympan par défaut de ventilation de la région derrière le tympan.

    Un dysfonctionnement chronique va modifier l’aspect de la membrane tympanique avec soit une perforation, soit une rétraction pouvant déboucher sur des infections et écoulements chroniques, un cholestéatome ; les complications découlent du caractère persistant de la maladie d’oreille moyenne : écoulements d’oreille (otorrhée), surdité de transmission par accumulation de glue (otite séreuse), par anomalie tympanique, ou par érosion des osselets.

    Le type le plus fréquent d’otites chroniques est l’otite séromuqueuse chronique.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour des otites chroniques ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour des otites chroniques ?

    Le deuxième avis dans le cas d'otites chroniques a un intérêt, car si elles ne sont pas soignées, elles peuvent se compliquer en perte de l’audition ou anomalie séquellaire du tympan. Un diagnostic précoce permet de prévenir, de traiter ou de limiter les séquelles des otites chroniques. Un deuxième avis permet aussi de confirmer le premier diagnostic et le plan thérapeutique. Il permet enfin d’expliciter tous les traitements actuels et donner des informations supplémentaires sur l’arsenal thérapeutique disponible.


    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour des otites chroniques ?

    • Est-on sûr du diagnostic d'otites chroniques ?
    • Est-on sûr du type d’otites chroniques que mon enfant développe ?
    • Quelles sont les traitements proposés pour des otites chroniques ?
    • L’opération va t-elle être inévitable ?
    • Y a-t-il des complications envisageables suite à l’opération ?
    • La maladie est-elle curable par un traitement médicamenteux ?
    • Y a-t-il des risques que mon enfant soit atteint d’une autre pathologie sous-jacente ?
    • Doit-il y avoir un suivi sur le long terme ?
    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes des otites chroniques ?

    Les spécialistes des otites chroniques à consulter sont les médecins généralistes ou pédiatres dans un premier temps puis un oto-rhino-laryngologiste.
  • Quels sont les symptômes des otites chroniques ?

    Les contextes de découverte et les signes d’otites chroniques sont divers et peuvent se combiner :
    • otite séreuse persistante sur plusieurs examens,
    • rétraction du tympan plus ou moins localisée,
    • perforation du tympan,
    • cholestéatome,
    • écoulements d’oreille intermittents ou persistants (glue/pus),
    • surdité de transmission,
    • acouphènes,
    • otalgies (douleurs),
    • craquements/claquements dans l’oreille,
    • exceptionnellement : vertiges, paralysie faciale, complications neuro méningées ou vasculaires.

    Un des symptômes les plus fréquents est l’hypoacousie (terme médical qui signifie diminution de l’audition). Chez le nourrisson, les signes sont difficiles à repérer, l’enfant peut se toucher l’oreille à cause d’une gêne auditive ou d’une pesanteur ou douleur dans l’oreille. Un enfant plus grand, avec une rhinite chronique peut aussi renifler très fréquemment, ronfler, avoir le nez bouché, avoir de la fièvre ou encore présenter des troubles digestifs associés à son infection. Les symptômes peuvent être multiples. Si votre enfant est sujet à des otites séreuses chroniques, il est important de rester vigilant, et si des signes associés se manifestent, ne pas hésiter à consulter afin de le soulager rapidement et pour éviter les complications.
  • Comment diagnostiquer des otites chroniques ?

    Le repérage des otites chroniques peut être fait par le médecin généraliste ou le pédiatre à son cabinet via un examen otoscopique la plupart du temps. Le diagnostic est établi par un ORL, qui complétera l’examen complet sous microscope par une audiométrie (examen qui évalue la qualité de l’audition) et une tympanométrie (examen qui permet de définir la mobilité du tympan).
  • Comment soigner des otites chroniques ?

    Le traitement des otites chroniques est médical et/ou chirurgical. Il est important de repérer les facteurs qui causent le dysfonctionnement de l’oreille moyenne et les infections à répétition : recherche et traitement d'une hypertrophie des adénoïdes, recherche et traitement d’une allergie, carence en fer, déficit immunitaire, etc… Et prise en compte de l'environnement qui peut favoriser les infections ORL.

    Les traitements de première intention sont les soins de la fosse nasale :
    • lavage de nez au sérum physiologique,
    • mouchages,
    • anti-inflammatoires locaux (fosse nasale).
    On peut aussi selon les cas proposer :
    • anti allergiques/désensibilisation,
    • traitement martial,
    • dérivés soufrés,
    • éviction de la collectivité.
    Si malgré le traitement médical les signes persistent et/ou s’il existe des raisons mécaniques au dysfonctionnement de la trompe d’Eustache (hypertrophie des végétations), un traitement chirurgical peut être proposé. Le traitement peut être l'ablation des végétations adénoïdes et/ou la pose d’aérateurs trans-tympaniques (ATT). La pose d’aérateurs trans-tympaniques consiste à placer des petits tubes sur la membrane tympanique pour ventiler l’oreille moyenne.

    L’autre intervention qui est compatible avec la mise en place de l’aérateur transtympanique est l’adénoïdectomie. Dans ce cas, on fait une ablation des végétations adénoïdes (en arrière de la fosse nasale).

    Le traitement chirurgical est une option secondaire dans le cas où le traitement médicamenteux est inefficace ou bien si l’otite chronique se complique.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies de l'oreille