L'histoire d'Henri, 70 ans, atteint de coxarthrose

Par Mathilde Franc le 31 janvier 2020
temoignages coxarthrose
5 ans après avoir été diagnostiqué d’une coxarthrose (arthrose de la hanche), Henri* cherche à éviter la chirurgie orthopédique. Il décide de faire appel à deuxiemeavis.fr. Le médecin expert qui analyse son dossier est clair : il y a bien une alternative. 


Le diagnostic de coxarthrose

La hanche est une articulation qui fait la jonction entre le fémur - os de la cuisse - et l’iliaque - os du bassin. A ce niveau du corps, les os sont couvert par un tissu permettant leur glissement les uns contre les autres : le cartilage. La coxarthrose, plus couramment connue sous le nom d’arthrose de la hanche, est caractérisée par la dégradation progressive et irréversible de ce cartilage. La conséquence de ce phénomène est que les os sont directement en contact les uns avec les autres et cela cause inflammation, douleurs, boiterie et raideurs

La coxarthrose étant irréversible, aucun traitement médical ne peut l’arrêter mais il existe des moyens de diminuer sa progression et d’alléger les douleurs qui en résultent. En particulier, une bonne hygiène de vie, la perte de poids et de la rééducation permettent de ralentir l’avancée de l’arthrose et la prise d’antalgiques réduit les douleurs et inflammations. Lorsque les douleurs et l’impact sur la qualité de vie du patient sont trop importants, il faut avoir recours à une procédure chirurgicale et mettre une prothèse

Henri souffrait de crises de gouttes - une forme particulière d’arthrite qui provoque de vives douleurs de manière récurrente à une ou plusieurs articulations - au niveau de la hanche gauche depuis 15 ans. C’est après une marche intense en Mongolie il y a cinq ans que ses douleurs se sont aggravées et qu’il a été diagnostiqué d’une coxarthrose. Depuis, sa hanche se bloque régulièrement et il est dans l’incapacité presque totale de marcher après une journée où il aurait marché plus de deux heures ou fait une demi-journée de jardinage. Pour autant, Henri souhaite trouver une alternative à l’opération.


Une alternative à l’opération chirurgicale

Henri a connu le site deuxiemeavis.fr par sa mutuelle qui le prend en charge à 100%. 
Sept jours après avoir envoyé une demande de deuxième avis, Henri a reçu une réponse détaillée du médecin expert sur les options qui s’offrent à lui avant d’avoir recours au placement d’une prothèse de hanche

Confirmant le diagnostic établi, le médecin expert répond de manière très claire : il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une opération chirurgicale à ce stade de la maladie, Henri doit d’abord épuiser un traitement médical complet. Il conseille ainsi à Henri de faire faire une infiltration de sa hanche, en suivant un traitement à définir en fonction de la présence ou non de liquide dans son articulation. Ensuite, il insiste sur la nécessité de suivre une rééducation axée sur le gain d’amplitude, le renforcement de l’éventail fessier et des muscles pelvitrochantériens (qui rattachent la jambe au tronc). Il ajoute à cette rééducation du travail aérobie et conseille à Henri de remplacer marche et course à pieds par du vélo et de la natation. Il l’invite également à perdre quatre ou cinq kilos et à porter des semelles amortissantes dans des chaussures possédant déjà des semelles épaisses. 

Grâce à ce deuxième avis, Henri est soulagé de pouvoir remettre à plus tard la question du recours à une opération chirurgicale tout en ayant les moyens de soulager ses douleurs et l’impact de sa maladie sur sa vie de tous les jours. 

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours ! 

Si vous vous retrouvez dans l’histoire de Henri, tout comme lui, demandez un deuxième avis sur votre maladie.


*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier