L’histoire de Gilles, 73 ans, souffrant de DMLA

Par Olivia Derrien le 25 septembre 2020
témoignage DMLA

Après avoir été diagnostiqué et traité pour une DMLA il y a quelques années, Gilles* souffre aujourd’hui d’une rechute. Il se questionne sur l’intérêt du traitement proposé par son médecin.



Le diagnostic de DMLA

 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie chronique qui touche la vision. Elle correspond à un vieillissement trop rapide de la zone centrale de la rétine appelée la macula. La rétine est la partie de l’oeil qui envoie les images reçues au cerveau via le nerf optique. Sa partie centrale, la macula, est spécialisée dans la lecture des détails et des couleurs du centre de l’image. Le centre du champ de vision disparaît donc progressivement pour la personne atteinte de DMLA, ce qui est très invalidant. La DMLA a une fréquence qui augmente avec l’âge et qui touche près de 30 % des personnes de plus de 75 ans. Deux formes sont connues pour cette pathologie : la forme sèche, pour laquelle il n’y a pas de traitement curatif et la forme humide

 

Gilles est atteint de la forme humide de la DMLA qu’on appelle aussi DMLA exsudative. Des vaisseaux sanguins se développent dans la macula et viennent perturber son fonctionnement. Sa maladie a débuté il y a 6 ans sur son oeil gauche. Progressivement il a remarqué qu’il avait une vision déformée des objets. Son ophtalmologue pose le diagnostic de DMLA suite à un examen appelé “fond d’oeil” et il propose un traitement par injection. Il reçoit une injection d’un médicament directement dans l’oeil tous les mois durant plusieurs mois. Ces injections sont plutôt douloureuses alors Gilles décide de consulter un autre ophtalmologue. Ce dernier trouve que la maladie de Gilles s’est stabilisée, il lui conseille donc de cesser les injections et de prendre un complément alimentaire spécial qui contribue au maintien de la vision

 

Malheureusement, à la suite d’une nouvelle visite de contrôle chez l’ophtalmologue, une dégradation est constatée au niveau de l’oeil de Gilles. Le médecin lui préconise de reprendre un traitement par injection, à savoir une injection dans l’oeil par mois pendant trois mois. L'idée de recevoir à nouveau un traitement douloureux inquiète Gilles. Il souhaiterait être certain de l’efficacité des injections. Il sollicite deuxiemeavis.fr qu’il a connu par sa mutuelle afin de se décider à suivre le traitement préconisé. 

 

Un deuxième avis qui confirme le traitement proposé en première intention

 

En quelques heures, Gilles reçoit un deuxième avis d’un Professeur en ophtalmologie. Il confirme qu’il s’agit d’une DMLA humide et que le traitement proposé par son ophtalmologue est conforme au traitement habituel de cette pathologie. Le médecin expert indique à Gilles qu’après les trois injections prescrites, il faudra très certainement en refaire mais à une fréquence moins élevée, qui sera évaluée en fonction de la gravité de sa DMLA.

 

Le médecin expert est formel : il est absolument nécessaire de reprendre les injections et de les poursuivre. Sans traitement, la DMLA risque fortement de mal évoluer, et d'avoir des conséquences irréversibles sur la vue de son oeil. Il lui conseille également de poursuivre les compléments alimentaires tous les jours afin de préserver l’autre oeil. 

 

Gilles est très satisfait de l’avis rendu grâce à deuxiemeavis.fr. Les explications claires du médecin expert le conforte dans le choix de poursuivre les injections. 

 

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours de soin.

 

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !



*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier