témoignage fracture de la main
Témoignages

L’histoire de Ludivine, 37 ans, souffrant d’une fracture de la main

Suite à une fracture de la main, Ludivine* doit subir une opération en urgence, mais de fortes douleurs persistent après l’intervention. Une nouvelle consultation dans un autre hôpital montre que la première opération a été mal réalisée et on lui propose de la réopérer. Aujourd’hui, Ludivine souhaite faire le point sur la première opération afin de comprendre ce qu’il s'est passé. 

 

L’opération de la fracture d’un métacarpe

 

Ludivine consulte en urgence à la suite d’une chute : elle souffre d’une fracture du 5e métacarpien, un os du petit doigt de la main et doit se faire opérer en urgence. Elle ressort avec un plâtre et de très vives douleurs. Lors d’un contrôle radiologique deux semaines après l’opération, la patiente évoque auprès du médecin de fortes douleurs, des fourmillements, des gonflements, ainsi qu’une sensation de chaleur au niveau de sa main très serrée dans le plâtre. Pour lui, il n’y a pas de problème particulier. Deux semaines plus tard, on lui retire son plâtre et Ludivine ressort de l’hôpital toujours extrêmement douloureuse et avec son petit doigt qu’elle ne peut presque plus bouger. Elle est très déçue de ce dernier rendez-vous où sa douleur n'est pas prise en compte, elle ne se sent pas écoutée. 

 

Un ami lui conseille de prendre rendez-vous dans une clinique de la main, ce qu’elle fait le jour même. Ludivine se sent davantage comprise et comprend mieux les douleurs qu’elle ressent. La chirurgienne qu’elle rencontre lui explique qu’elle souffre d'algodystrophie : une réaction de l’articulation qui provoque douleur, gonflement et enraidissement à la suite d’un traumatisme ou d’une opération. Selon elle, la technique opératoire utilisée n’est pas la bonne, car pas suffisamment stabilisante. Elle remarque que l’os a bougé entre les différentes radiographies effectuées. De même que le plâtre n’aurait pas dû être utilisé, selon cette spécialiste, cela ne se fait plus car cela comprime. 

La chirurgienne lui propose une nouvelle opération, mais il est possible qu’elle ne retrouve pas toute la mobilité de son petit doigt. 

 

Une nouvelle opération est alors réalisée très rapidement. Une plaque et des vis sont posées pour réduire la fracture. Une attelle est également mise en place à sa sortie de l’hôpital. Une attelle que Ludivine peut régler si elle se sent gonflée. Les douleurs qu’elle ressent après cette seconde opération sont incomparables à la première. Elle retrouve également une mobilité du petit doigt et se sent beaucoup plus rassurée par cette deuxième prise en charge.

La radio de contrôle est satisfaisante et confirme la réussite de l’opération. Ludivine peut démarrer la rééducation avec trois séances de kinésithérapie par semaine. Mais après 5 mois de rééducation, le petit doigt de Ludivine est toujours raide. Elle craint de garder ce handicap à vie. Elle se pose beaucoup de questions sur ses deux opérations subies : quelle est la responsabilité de la première opération dans ses séquelles ? Et a-t-elle bien fait de se faire réopérer ? Une troisième opération est-elle nécessaire pour redonner de la mobilité à son petit doigt ? 

Elle découvre par la presse l’existence de deuxiemeavis.fr permettant de confier son dossier médical à un spécialiste. Elle décide de se saisir de ce service pour mieux comprendre ce qu'il s’est passé lors de la première opération et trouver des réponses à ses questions concernant ses séquelles. 

 

Un deuxième avis pour faire le point sur le parcours de soin

 

En trois jours seulement, Ludivine reçoit l’avis d’un professeur, chirurgien orthopédiste. La première intervention de Ludivine était justifiée, mais mal réalisée : la fracture a été mal réduite et la fixation instable. De plus, les consignes post-opératoires étaient inadaptées. Pour l'expert, le résultat initial n’était vraiment pas satisfaisant. En ce qui concerne la deuxième intervention, elle s’est faite selon les règles avec un très bon résultat : le contrôle radiographique montre une fracture réduite et une fixation stable. La récupération dans ce genre de cas se fait entre 3 et 6 mois après l’opération. Cependant, Ludivine souffre d'algoneurodystrophie et la récupération peut donc durer entre 6 mois et un an. L'expert rassure Ludivine, c’est une complication classique de sa pathologie et il lui faudra de la patience avant de voir le résultat final, qui ne pourra être apprécié qu’un an après la deuxième opération. 

En attendant, il est nécessaire de continuer la rééducation de façon régulière et prolongée. Le médecin expert lui conseille quatre à cinq séances par semaine. Il évoque également la possibilité pour la patiente de porter une orthèse dynamique amovible sur mesure pour son 5e doigt. Cela permettra de travailler la flexion et l’extension des doigts. 

 

L’expert suggère également à Ludivine une prise en charge de la douleur, notamment par un centre antidouleur, ainsi qu'une prise en charge psychologique. En effet un tel accident peut avoir un retentissement psychologique important qu’il ne faut pas négliger.

 

Pour conclure, le médecin expert explique à la patiente que lorsque le résultat sera stable, il pourra être souhaitable de retirer le matériel posé pendant l’opération car une plaque au niveau de la main peut-être gênante à long terme. Cela pourra être réalisé sans urgence.  

 

Ludivine est ravie de l’avis du médecin expert qui répond parfaitement à ses questions. Elle comprend beaucoup mieux sa situation et se sent prête à prendre des décisions pour la suite de sa prise en charge. 

 

Nous souhaitons bon courage à Ludivine pour la suite de son parcours de soins

 

Vous vous posez aussi des questions sur votre traitement ? Un deuxième avis médical peut vous être utile. N’hésitez pas à en parler à votre médecin !




*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Par Olivia Derrien - Publication le 18/06/2021

Catégories
Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
témoignage syndrome de brugada

L'histoire de Vincent, 41 ans, atteint du syndrome de Brugada

Vincent* est atteint d’une maladie héréditaire. Papa de deux enfants, il s’inquiète de savoir à quel moment il est nécessaire de les faire dépister. Grâce à deuxiemeavis.fr, il a obtenu une réponse...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 23/07/2021

témoignage mélanome

L'histoire de Lakshmi, 67 ans, souffrant d'un mélanome

Originaire du Sri Lanka, Lakshmi* vit à la Réunion depuis de nombreuses années. Retraitée depuis peu, cette adepte de méditation et de marche vit avec la maladie depuis plusieurs années. En effet,...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Marion Bonne le 16/07/2021

témoignage syndrome des loges aigu

L'histoire de Célia, 31 ans, souffrant d'un syndrome des loges aigu

Célia* est sportive de haut niveau et s'entraîne de façon très régulière. Ces deux dernières années, deux épisodes de douleurs et gonflements de ses bras ont eu lieu après un entraînement. Les...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 09/07/2021

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Deuxiemeavis.fr - Paris Biotech Santé - 29 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris

Rejoignez-nous !

Marion