témoignage angine de poitrine
Témoignages

L’histoire de Malika, 76 ans, souffrant d’une angine de poitrine

Enseignante à la retraite, Malika*, 76 ans, vit dans le sud-est de la France. Très suspicieuse vis-à-vis du monde médical et des effets secondaires des médicaments, elle vit depuis une dizaine d’années avec une douleur dans la poitrine qui survient principalement le matin au réveil ou lors d’un effort intense. Essoufflée et fatiguée, son médecin n’a pourtant rien trouvé d’anormal aux tests d’effort et aux électrocardiogrammes de suivi. La douleur s’accentuant depuis un an, Malika se résigne à en parler enfin à son médecin, car les sensations sont très désagréables et perturbent son quotidien

 

Le diagnostic d’une angine de poitrine

 

Son médecin traitant lui prescrit une coronarographie qui permettra de vérifier l’ensemble des artères coronaires, placées tout autour du cœur. Malika gère son stress et effectue l’examen avant de retourner voir son médecin traitant quelques semaines plus tard avec les résultats.

A la grande surprise du médecin généraliste, le médecin ayant effectué l’examen n’a pas jugé utile de dilater les artères ni de poser des stents, afin de maintenir écartées les parois des artères. Malika est très ennuyée et comprend que son médecin n’est pas satisfait de la qualité de l’examen réalisé. Il pose néanmoins le diagnostic d’angine de poitrine. Les douleurs sont ainsi dues au fait que son cœur est mal oxygéné en raison du rétrécissement des artères coronaires.

 

Un deuxième avis médical éclairant

 

Au cours d’une recherche sur internet, Malika découvre le site deuxiemeavis.fr et comprend que ce service pourrait l’aider à obtenir des réponses fiables sur sa situation et sur son problème de santé. Malika initie sa demande en choisissant un médecin qui lui inspire confiance et envoie son dossier médical par la poste au service d’accompagnement des patients. Le service le numérise et le met en ligne pour elle. Une alerte dans sa boite email le lendemain lui indique que l’avis du médecin est déjà disponible. 

Les éléments du dossier médical de Malika attestent bien d’une angine de poitrine traduite par des douleurs thoraciques, confirmée par une épreuve d'effort clairement positive (anormale). 

L'angine de poitrine est une complication faisant suite à un rétrécissement chronique du calibre d’une artère qu'on appelle aussi sténose. La sténose entraîne une diminution de l'apport sanguin au muscle myocardique. Malika souffre d’une sténose à 50 % sur l’artère interventriculaire antérieure (IVA) : cette artère étant l’artère principale du cœur. Même si les images de la coronarographie ne sont pas de bonne qualité, le médecin constate que celle-ci est bouchée.

Le médecin coronarographiste avance l'hypothèse d'un spasme, mais il n’a pas fait de test pour confirmer ou infirmer cette suspicion. Pour le médecin expert, des failles et des manquements certains ont eu lieu pendant l’examen. Le coronarographiste a manqué de rigueur : il aurait dû pousser les investigations pour déterminer le nombre de stents à poser et leurs localisations précises sur les artères bouchées. Un test d’effort positif n’est jamais à prendre à la légère. Le médecin expert n’a donc aucun doute sur le fait que Malika a une maladie coronaire nécessitant une meilleure évaluation des lésions pour déterminer quelles artères doivent avoir un stent. Cette exploration et cette mesure se font à l'aide d'un appareil (guide) capable de mesurer la pression à l'intérieur des artères ; cette technique est appelée "fractional flow reserve" (FFR). En cas de résultat positif, ce même guide est utilisé pour poser le stent.

Manifestement, le traitement médical de Malika n’est pas adapté et le médecin traitant a eu raison de s’inquiéter des résultats de cette coronarographie. 

A la lecture de l’avis, Malika est très satisfaite de réaliser que son médecin traitant a eu une bonne intuition quant au diagnostic et aux incohérences des résultats fournis lors de l’examen demandé. L’avis du médecin expert la rassure, même si l’idée de refaire cet examen ne l’enchante pas. Elle écrit dans la messagerie de son espace patient pour savoir si elle doit faire cet examen rapidement.

Le médecin sait que certains patients sont très laxistes vis-à-vis de leur santé, une légère tendance à la procrastination les poussant à remettre à plus tard ce qui pourrait être fait dans l’immédiat. A la lecture du message de Malika, la réponse est ferme : ses symptômes de Malika sont anormaux, il y a donc urgence à ne pas rester passive face à cette situation. Les instructions sont claires et précises. Malika risque des complications brutales imprévisibles dont les conséquences peuvent être graves. Devant cette alerte, Malika partage immédiatement le compte-rendu obtenu sur deuxiemeavis.fr avec son médecin traitant afin d’obtenir une prescription médicale en urgence

 

Nous lui souhaitons bon courage pour la suite de son parcours.

 

Si vous vous retrouvez dans l’histoire de Malika, demandez un deuxième avis sur votre maladie.

 

*Pour des raisons de confidentialité et de protection de la vie privée, le nom des personnes a été changé.

Par Marion Bonne - Publication le 19/11/2021

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

sopk : symptômes, diagnostic & traitement
Webinaire
PARLONS DU SOPK : symptômes, diagnostic & traitement
Lundi 3 octobre de 17h à 18h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Témoignages
endométriose

L'histoire d'Emma 22 ans, souffrant d'endométriose

Emma* a toujours beaucoup souffert pendant ses règles, mais depuis quelques mois les douleurs sont constantes et d'autres symptômes sont apparus. Après quelques examens, le diagnostic est posé : elle...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 16/09/2022

conflit osseux de la cheville

L’histoire de Joao, 32 ans, souffrant d'un conflit osseux (ou tissulaire) de la cheville

Suite à des douleurs répétées à la cheville qui le gênent pour faire du sport et jusque dans l’exercice de son métier, Joao* a été diagnostiqué d’un conflit osseux (ou tissulaire) de la cheville. Le...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Mathilde Lamolinerie le 09/09/2022

péricardite récidivante

L'histoire de Nathan, 16 ans, souffrant d'une péricardite récidivante

Depuis un an, Nathan* souffre de péricardites à répétition. Sa maman est très inquiète car, à ce jour, aucune cause n'a était retrouvée et sa scolarité se trouve grandement entravée par les...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Olivia Derrien le 02/09/2022

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avis Les médecins experts Les maladies La prise en charge Témoignages Blog
Mentions légales Politique de confidentialité C.G.S

Copyright © Carians 2022, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion