Le corps après le cancer : de la dépossession à la reconquête

Par Fanny Bernardon le 8 juillet 2019
Retrouver son corps après un cancer
Le cancer est une épreuve autant physique que psychologique. Un marathon plus exactement, et même après avoir franchi la ligne des 42km, une seconde course prend le relais. Celle de la rémission, du retour à la vie normale, de la remise en forme du corps et de la guérison de l’esprit.

Parmi toutes ces étapes, que signifie se réapproprier son corps ? Quels en sont les leviers ?

Un corps fragile et fort à la fois


Traverser des traitements aussi lourds que la chimiothérapie, la radiothérapie ou la chirurgie bouleversent complètement le rapport à son propre corps. Contraint à recevoir des soins lourds en effets secondaires et en séquelles, le patient peut percevoir son corps comme une simple machine à réparer, dépossédée de ses droits. La douleur peut aussi engendrer une déconnexion au corps dans un but protecteur, de sorte qu’il se sente comme anesthésié. 

Dans le même temps, c’est ce même corps qui a vaincu la maladie : il est en rémission. Il a su mobiliser des ressources dont le patient ne se doutait parfois même pas. « Je ne sais pas comment j’ai fait pour supporter tout cela » entend-on parfois. 
Alors le corps : fort ou fragile ? En réalité, il n’y a pas d’incompatibilité. Et c’est avec cette nouvelle représentation que la personne va maintenant vivre. Son corps est à la fois fort, doté d’une force insoupçonnée, et fragile, qui mérite tous ses soins et son attention.

Mon corps d’avant ou mon nouveau corps ?


Une fois les traitements terminés, le corps peut retrouver naturellement son apparence d’avant : les cheveux, les cils, les sourcils, les poils et parfois les ongles repoussent. Si le patient a perdu du poids, il peut le regagner progressivement. Il se « retrouve », particulièrement grâce au visage qui reprend tout son relief et donc sa singularité. 

Cependant, certaines chirurgies ont pu amener des changements irréversibles, par exemple une mastectomie pour les cancers du sein ou une chirurgie du visage pour les cancers ORL. Des opérations reconstructrices sont alors proposées, mais le corps ne sera plus jamais le même. 

Certains patients décident alors d’en prendre le contre-pied et se font tatouer au dessus de leurs cicatrices pour les embellir ou les intensifier afin de marquer cette épreuve dans leur chair, de leur propre gré cette fois-ci. La technique du tatouage 3D créée à San Francisco et importée en France par Alexia Cassar permet de donner l’illusion d’un mamelon là où une partie du sein a été retiré. La socio-esthétique (soins esthétiques et soutien social auprès de personnes malades) et les médecines complémentaires ont également toute leur place dans le but de restaurer une image positive du corps et donc sa confiance en soi.

3 réflexes bons pour votre corps


Pratiquer une activité sportive régulière, adopter un régime alimentaire sain et exclure les facteurs de risque connus du cancer (tabac, alcool) : la fin des traitements est propice à l’adoption de ces 3 comportements qui protègent de la rechute de certains cancers et favorisent une bonne santé. Un professionnel de santé peut vous accompagner dans cette transition de mode de vie ainsi que dans la résolution de questions que beaucoup se posent après la maladie: comment vivre avec des séquelles physiques ? Comment regagner confiance en soi ? Comment retrouver une sexualité épanouie ?


Source : Institut National du Cancer


Au final, les soins physiques procurés au corps d’une personne qui a vécu le cancer participent de sa reconstruction à la fois individuelle et sociale car c’est en s’aimant soi-même que l’on peut renouer avec ses cercles sociaux ou professionnels. Un corps qui n’est plus perçu ou considéré comme un simple véhicule en conduite automatique incarne la reconquête de la personne sur sa propre santé. Vous ne maîtrisez pas tout mais vous pouvez avoir un impact sur votre santé par une hygiène de vie au quotidien.

Un médecin expert de votre maladie répond à vos questions en moins de 7 jours après analyse de votre dossier