rémission cancer
Cancer

Rémission après un cancer : comment la vivre ?

Juin 2015 a marqué la fin de mon traitement de chimiothérapie. Après 6 mois de marathon physique et psychologique, je peux reprendre ma vie d’avant. Ou presque : je continuerai d’être étroitement surveillée à l’hôpital pendant 5 ans. 

En quoi consiste la surveillance d’une personne qui a eu un cancer ? Que signifie être en rémission ? Dans cet article, découvrez la vie après un cancer à la lumière de mon expérience vécue d’ancienne patiente en oncologie.

Rémission : quand le cancer n’est plus visible 

La rémission signifie que les symptômes ressentis et que les signes cliniques visibles sur imagerie médicale ont diminué (rémission partielle) ou disparu (rémission complète).

Le TEP-scan (type de scanner) réalisé à l’issue de ma première cure de chimiothérapie a révélé l’absence de cellules tumorales là où elles étaient présentes un mois auparavant. La chimiothérapie fonctionnait, quel soulagement ! Mon oncologue m’a déclarée en rémission complète, ce qui n’empêchait pas que je doive continuer mon protocole de traitement jusqu’au bout. Cela signifiait plutôt que je répondais au traitement et que la stratégie thérapeutique choisie par l’équipe médicale fonctionnait.

Surveillance post-cancer : je ne suis pas malade mais je suis toujours une patiente

A l’issue de mon traitement, mon oncologue m’a expliqué que je devrais revenir deux fois par an pendant cinq ans à l’hôpital pour faire certains examens (prise de sang et scanner). A la fin de cette période, le risque pour moi de développer un nouveau cancer serait identique à celui d’une personne qui n’en aurait jamais eu.

Pendant ce temps de surveillance, le risque est celui de la récidive. Aussi appelée rechute, faire une récidive implique que l’intégralité des cellules cancéreuses n’avait pas été éliminée par les traitements et que le cancer revient. Ce risque diminue au cours du temps et devient négligeable au bout de 5 ans pour une majorité de cancers.

Quant au mot guérison, il est rarement prononcé par l’oncologue. Tout simplement parce que le risque de récidive n’est jamais nul. Or la guérison implique la disparition totale et définitive du cancer.

La vie après le cancer : entre légèreté et conscience

La vie après un cancer est remplie de paradoxes. Je suis en rémission mais je ne suis pas guérie, je ne suis plus malade mais je suis toujours une patiente en Affection Longue Durée (ALD). Aujourd’hui, mon cancer est comme un vieux cauchemar lointain. Je suis reconnaissante qu’il m’ait davantage fait grandir que souffrir. Certains vivent un vrai cancer blues : j’ai réussi, avec l’aide de mon entourage, à laisser cette épreuve me façonner en une personne plus combative, résiliente, et plus joyeuse aussi.

Avoir un cancer à 21 ans m’a fait prendre conscience de l’impact que je peux avoir sur ma santé. Je suis soigneusement les recommandations en terme de dépistage (par exemple frottis tous les 3 ans ou encore examens dermatologique et dentaire annuels) et j’ai adopté une hygiène de vie qui limite les facteurs de risque connus du cancer. Je cherche l’équilibre délicat entre légèreté et conscience, et surtout je mets mon expérience vécue au service d’autres patients !



Sources :
Institut National du Cancer

Par Fanny Bernardon - Publication le 04/09/2019

Catégories
Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Cancer
don de sang de cordon

Le don de sang de cordon en 6 questions

Saviez-vous qu’au moment d’une naissance, le sang du cordon ombilical et du placenta peut être recueilli pour soigner des patients ? Réalisée pour la première fois en 1988, la greffe de sang de cordon...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 06/01/2021

le don de moelle osseuse

Le don de moelle osseuse en 6 questions

Recevoir une greffe de moelle osseuse est parfois le seul espoir de guérison pour les malades. Différent par bien des aspects du don de plaquettes et du don de plasma, donner de sa moelle osseuse...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 30/12/2020

don de plasma

Le don de plasma en 6 questions

Moins connu que le don de sang, le don de plasma fait partie des dons de vie, aux côtés du don de plaquettes et du don de moelle osseuse. Il est une aide indispensable pour certains malades, enfants...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 16/12/2020

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Deuxiemeavis.fr - Paris Biotech Santé - 29 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris

Rejoignez-nous !

Marion