Blog

L’innovation française au cœur d’une révolution du traitement du cancer de la prostate

Par Nolwenn Degeselle le 14 avril 2017
Chaque année en France, entre 50 000 et 72 000 nouveaux cas de cancer sont recensés. Les traitements pour ce cancer sont multiples : la surveillance active pour les cas les moins agressifs, la prostatectomie – c’est-à-dire l’ablation totale de la prostate – ou encore la radiothérapie. Aujourd’hui, contrairement au cancer du sein par exemple, le cancer de la prostate ne bénéficiait pas de la solution de la tumorectomie (ablation uniquement de la tumeur).

Focal One la solution innovante française pour le traitement du cancer de la prostate


Permettre aux chirurgiens de pouvoir traiter le cancer de la prostate par tumorectomie et non plus uniquement par prostatectomie, tel est l’objectif de la thérapie focale. En quoi consiste cette solution ? Focal One est un dispositif médical qui permet à l’aide d’ultrasons focalisés de traiter le cancer de la prostate de manière locale.

Comment cela fonctionne ?


La solution du traitement par ultrasons localisés développée par une entreprise française repose sur l’obtention de lésions cellulaires à l’aide d’une chaleur qui va venir détruire les cellules cancéreuses le tout guidé par l’IRM récente et par l’échographie réalisée en simultané. Le principal avantage réside dans la destruction des tumeurs sans pour autant avoir recours à l’ablation totale de la prostate qui possède encore des cellules saines.

Préserver la qualité de vie : objectif n°1 de cette solution


Ce traitement, non invasif permet d’améliorer la qualité de vie suite au traitement du cancer de la prostate. En effet, là où il fallait 45 séances de radiothérapies pour éradiquer le cancer, cette solution permet en une seule intervention (et une nuit d’hospitalisation à de détruire la tumeur. Ce sont ainsi des déplacements évités, éprouvants pour les patients.
Dans la vie de tous les jours, la solution par thérapie focale permet de réduire les effets secondaires dus au traitement du cancer :
  • Baisse des troubles d’incontinence et de dysfonctionnement érectiles par rapport à la radiothérapie : les ultrasons engendreraient 4 fois moins d’effets secondaires.
  • Baisse des problèmes liés à l’anesthésie : l’intervention étant faite en anesthésie locale
  • Réduction des risques infections et douleurs potentielles due à la nature non invasive de l’intervention.
Retour à la liste des articles
Catégories :
- A propos d'un deuxième avis (2)
- Associations de patients (2)
- Cancer (6)
- Spécialités (1)
- Télémedécine (3)
- Traitements (3)