Blog

L’histoire d'Hugo, 35 ans, souffrant d’une lésion méniscale

Par Nathalie Torloting le 1 décembre 2017
Cette semaine, nous avons décidé de vous parler d’Hugo, 35 ans, qui habite à Chambéry.

Tout commence en 2013. Alors qu’il pratique le kick boxing. Hugo remarque un claquement sonore mais indolore au niveau du ménisque interne de son genou droit lorsqu’il effectue des mouvements en pivot avec appui. Il passe une IRM qui diagnostique alors une lésion méniscale.

La lésion du ménisque est l'un des accidents les plus fréquents du genou. Elle peut se présenter sous forme de pincements, de fissures, de déchirures, ou de désinsertions. Le ménisque interne est plus souvent lésé que le ménisque externe.

Les lésions de type traumatiques, dont souffrent Hugo, affectent des sujets plutôt jeunes ou sportifs. Elles font généralement suite à un accident, mais peuvent être liées à un mouvement banal, comme le simple fait de se relever brutalement d'une position accroupie par exemple. Ce type de lésion peut aussi être provoqué par un mouvement de torsion du genou, comme cela arrive souvent lorsqu’on pratique un sport, comme le ski, le football ou le tennis …

Dans le cas d’Hugo, malgré le diagnostic, puisqu’il n’y a aucune douleur associée à la lésion méniscale, son chirurgien lui propose d’attendre avant d’envisager une méniscectomie.

4 ans plus tard, les douleurs apparaissent, en hyper-flexion principalement. Ces douleurs sont accentuées si elles sont associées une rotation. Il est impossible pour Hugo de s'accroupir ou faire la marche "en canard", et sa jambe se bloque de manière aléatoire lors du passage hyper-flexion à extension. Cela gêne non seulement la pratique sportive d’Hugo mais aussi sa vie professionnelle puisque Hugo est mécanicien en usine.

Cette fois, l’orthopédiste décide de pratiquer une arthroscopie en mai 2017. Les suites de l’opération sont difficiles (douleurs, blocage, raideur) malgré les séances de kiné deux fois par semaine.

Une IRM de contrôle fait apparaître une nouvelle fissure. Une deuxième arthroscopie est réalisée en septembre. 2 mois plus tard les symptômes persistent toujours … Une ultime IRM révèle l’existence possible d'un petit fragment méniscal luxé.

Hugo s’interroge. Il voudrait une confirmation de l’interprétation de l’IRM, Il décide de demander un deuxième avis sur le site deuxiemeavis.fr.

C’est un éminent spécialiste en chirurgie orthopédique qui lui répond sous 3 jours.

Le spécialiste est d’accord avec ses confrères sur les diagnostics et opérations réalisées, et explique à Hugo dans le détail l’analyse de son cas.

Le spécialiste pense également pouvoir confirmer les conclusions du radiologue sur la présence d’une languette méniscale persistante, suspectée sur la dernière IRM. L’aspect évocateur de languette concorde très bien avec les symptômes d’Hugo (claquements et douleur précise).

Le spécialiste rassure également Hugo : il n’y a pas d’atteinte cartilagineuse significative, ce qui est un élément de bon pronostic. Le spécialiste pense que les douleurs vont s'estomper avec le temps même si une nouvelle arthroscopie lui semble utile mais pas tout de suite, car Hugo est encore un peu proche de la précédente et il y a un risque d’aggraver la réaction inflammatoire actuelle.

Le spécialiste lui conseille également d'éviter toute activité du genou douloureuse. Il peut par contre continuer à pratiquer le vélo, le vélo elliptique, la natation en battement de pieds si ces exercices ne sont pas douloureux, pour remuscler un peu les quadriceps.

Hugo est rassuré. Cet avis est précis, détaillé, et lui permet d'avoir une vision éclairée sur son problème de ménisque ainsi que sur la démarche à suivre pour se soigner.

Souhaitons à Hugo « un peu de patience ». Les choses devraient rentrer dans l’ordre …
Retour à la liste des articles
Catégories :
- Associations de patients (2)
- Cancer (6)
- Histoires de patients (9)
- Partenariats (1)
- Spécialités (2)
- Télémédecine (4)
- Traitements (9)