Select...

troubles du langage enfant
Orientation, information, accompagnement

Votre enfant souffre de troubles du langage, que faire ?

Ils ne semblent pas réagir quand on les appelle, communiquent très peu, prononcent mal certains sons, ont des difficultés à assembler des mots pour faire une phrase, ne parviennent pas à construire un récit, présentent des retards d’apprentissage de la lecture. Aux différents stades d’évolution de leur enfant, les parents peuvent être alertés par certains signes évocateurs de troubles du langage et des apprentissages. Mais quand faut-il vraiment s’inquiéter ? Vers qui se tourner en cas de trouble du langage avéré ?

 

Le rôle des parents dans le repérage des troubles du langage

 

Quand un enfant présente des troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA), fréquemment appelés « troubles dys », les parents tiennent souvent le rôle de lanceurs d’alerte. Présents au quotidien avec leur enfant, ils savent repérer d’éventuels retards de développement, une stagnation du langage ou des modifications du langage oral et écrit.

Il peut s’agir de difficultés de langage (vocabulaire limité, phrases peu construites, défauts de prononciation…), de difficultés d’apprentissages de la vie quotidienne (boutonner ses vêtements, lacer ses chaussures…), de difficultés d’apprentissages de la vie sociale (peu d’interactions avec ses camarades ou avec les adultes…), de difficultés d’apprentissages scolaires (difficultés dans l’apprentissage de la lecture ou de l’écriture…).

En moyenne, un enfant par classe est concerné par des troubles du langage. Ces anomalies du développement cognitif peuvent avoir des conséquences durables sur la vie quotidienne et scolaire de l’enfant. Il est primordial de les identifier le plus tôt possible pour améliorer et atténuer ces troubles et apporter un soutien adéquat au développement de l’enfant.

Les parents, mais aussi le pédiatre, le médecin traitant, le médecin scolaire, les professionnels de la petite enfance, les enseignants ont un rôle prédominant dans ce repérage.

 

Vers qui s’orienter quand son enfant présente des troubles du langage ?

 

Repérés précocement, ces troubles peuvent bénéficier d’une prise en charge adaptée et être atténués. Mais vers qui se tourner ? Là encore, les parents sont au cœur du dispositif d’accompagnement de l’enfant, en lien avec l’équipe enseignante et l’équipe de soins.

Un premier bilan pourra permettre d’identifier les causes du retard de langage. Surdité, troubles visuels, autisme, dysphasie, bégaiement, déficience intellectuelle, troubles neurologiques, troubles psychologiques…, les troubles du langage et des apprentissages peuvent avoir de nombreuses origines à ne pas négliger.

Dans un premier temps, des mesures pédagogiques peuvent être prises. Si ces mesures donnent lieu à des évolutions du langage insuffisantes, une prise en charge par des professionnels de santé doit être envisagée.

La prise en charge des enfants souffrant de troubles spécifiques du langage et des apprentissages est graduée en 3 niveaux, selon la complexité des troubles identifiés. Les situations simples peuvent être prises en charge par des professionnels de santé de proximité, comme le médecin de l’enfant, un orthophoniste et un psychologue. Pour les situations complexes, plus difficiles à diagnostiquer ou associées à d’autres troubles, une équipe pluridisciplinaire spécialisée de proximité, composée d’un médecin spécialiste des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, d’un psychologue et d’un rééducateur spécialisés, est recommandée. Les situations très complexes doivent quant à elles être prises en charge au sein d’un centre de référence des troubles spécifiques du langage et des apprentissages (CRTLA) avec une équipe composée d’un médecin, d’un orthophoniste, d’un psychologue, d’un psychomotricien, d’un ergothérapeute, d’un enseignant, tous spécialistes des troubles spécifiques du langage et des apprentissages.

Quand ils bénéficient d’une prise en charge précoce et adaptée, les troubles du langage et des apprentissages des enfants peuvent être atténués. Un deuxième avis pourra vous aider à consulter des experts du langage et des apprentissages et à affiner le diagnostic des troubles de votre enfant.

 

SOURCES :

  • Haute Autorité de santé (HAS), Comment améliorer le parcours de santé d’un enfant avec troubles spécifiques du langage et des apprentissages, 2018 : https://www.has-sante.fr/jcms/c_2822893/fr/comment-ameliorer-le-parcours-de-sante-d-un-enfant-avec-troubles-specifiques-du-langage-et-des-apprentissages
  • Société française de pédiatrie, avec le soutien de la Direction générale de la Santé, Les troubles de l’évolution du langage chez l’enfant : guide pratique, 2007 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette_troubles-2.pdf
  • Assurance maladie, Reconnaître les troubles de l’expression orale de l’enfant, 2021 : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/trouble-expression-langage-oral-enfant/reconnaitre-signes-parole

Publication le 11/08/2021 par Marion Berthon

Catégories
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Découvrez nos webinaires

webinaire maladies thyroide
Webinaire
Maladies de la thyroïde : comprendre et traiter les troubles
Mardi 28 mai de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Tous les articles : Orientation, information, accompagnement
Don de sang : de quoi s’agit-il ?

Don de sang : de quoi s’agit-il ?

De tous les dons de vie, le don de sang est le plus courant. Et pourtant, nous manquons régulièrement de sang, d’autant que les besoins ont augmenté depuis une quinzaine d’années avec l’allongement de...

Lire la suite, 3 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 06/06/2024

Le rôle du médecin traitant

Le rôle du médecin traitant

Depuis le 13 août 2004, la loi oblige désormais les assurés sociaux à choisir un médecin traitant. Il s'agit d'un référent pour le patient car c'est lui qui doit assurer son suivi médical et...

Lire la suite, 2 min de lecture

Par Nathalie Torloting le 30/05/2024

Comment vivre avec une maladie chronique ?

Comment vivre avec une maladie chronique ?

Après des semaines voire des mois de questionnements, de symptômes invalidants, d’examens médicaux, le diagnostic est tombé : vous êtes atteint d’une maladie dite chronique. Rassuré de pouvoir enfin...

Lire la suite, 4 min de lecture

Par Fanny Bernardon le 09/05/2024

Plus d'articles
Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Je souhaite l'avis d'un expert

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris