Je souhaite l'avis d'un expert

Diverticulose colique

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

Définition
1|

Qu'est-ce qu'une diverticulose colique ?

La diverticulose colique est une maladie qui touche le côlon (gros intestin). Elle est caractérisée par la présence de diverticules sur la paroi du côlon, c’est-à-dire des poches qui sortent à travers la paroi externe du côlon. Chez 80 % des patients, les diverticules sont localisés dans le côlon sigmoïde (partie inférieure du côlon, du côté gauche du bassin). Une fois qu’il s’est formé, un diverticule ne peut pas disparaître spontanément. On peut dénombrer un à des centaines de diverticules chez une même personne. Généralement, la taille et le nombre des diverticules augmentent avec le temps.

Les complications possibles de la diverticulose colique sont :
  • la diverticulite, c’est-à-dire l’inflammation ou l’infection des diverticules. Les données épidémiologiques montrent que 30 % des patients atteints de diverticulose colique développent une diverticulite.
  • La péritonite, c’est-à-dire l’infection du péritoine, membrane qui tapisse l’abdomen.
  • L’hémorragie diverticulaire. On la détecte par la présence de sang dans les selles.

La diverticulose colique est une pathologie fréquente dont la prévalence est d’autant plus élevée que l’âge augmente. Elle touche seulement 5 % des moins de 40 ans, mais plus de 60 % des plus de 45 ans. La cause exacte de la diverticulose colique n’est pas identifiée. Les études montrent que cette maladie est corrélée avec le lieu de vie, et notamment avec une diète urbaine et occidentale. Une alimentation pauvre en fibres serait un facteur de risque.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une diverticulose colique ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une diverticulose colique ?

Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une diverticulose colique car il s’agit d’une pathologie fréquente qui peut avoir un retentissement important sur la qualité de vie. Quand des symptômes sont présents, ils peuvent être facilement confondus avec ceux d’autres pathologies comme le syndrome de l’intestin irritable. Bien qu’il existe des recommandations sur la prise en charge de cette pathologie, le traitement idéal peut faire l’objet de discussion en particulier la chirurgie. S’agissant d’une pathologie bénigne (non tumorale), la décision de chirurgie doit être mûrement réfléchie pour que la balance bénéfice/risque soit en faveur de la chirurgie. Il existe par ailleurs de nombreuses informations contradictoires sur le sujet : sur les risques évolutifs par exemple (risque de perforation notamment) ou sur les règles hygiéno-diététiques à adopter (régime, aliments interdits,…) qui nécessitent parfois des éclaircissements aux vues des dernières données de la littérature scientifique.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quel est le degré de sévérité de ma maladie ?
  • Comment soulager les douleurs existantes ?
  • Que faire si des douleurs surviennent ?
  • Une chirurgie est-elle nécessaire dans mon cas ?
  • Quels sont les risques de la chirurgie ?
  • Y a-t-il un risque de poche/stomie après cette chirurgie ?
  • Faut-il adopter un régime particulier ?
  • Y a-t-il des médicaments (antibiotiques, probiotiques, anti-inflammatoires) permettant d'éviter les récidives des crises de diverticulite ?
  • Comment peut évoluer ma diverticulose colique ?
  • Un diagnostic de syndrome de l’intestin irritable est-il bien exclu dans ma situation ?
Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quels sont les spécialistes de la diverticulose colique ?

  • Un gastroentérologue. C’est le spécialiste de l’appareil digestif (œsophage, estomac, intestin grêle, côlon, rectum, anus, foie, pancréas, vésicule biliaire).
  • Un chirurgien digestif. C’est le spécialiste des interventions sur les organes abdominaux (comme la rate, le foie, les intestins, la vésicule…).
4|

Quels sont les symptômes d'une diverticulose colique ?

La diverticulose colique est majoritairement asymptomatique, ce qui rend la maladie compliquée à diagnostiquer. De plus, les symptômes non spécifiques de la diverticulose colique sont identiques à bon nombre de symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Aussi les circonstances du diagnostic sont souvent fortuites, à l’occasion d’un examen radiologique ou d’une coloscopie réalisée suite à des troubles du transit (constipation…) ou pour la recherche d’une tumeur. Il arrive que cette maladie ne soit jamais diagnostiquée.

Lorsqu’il y a des symptômes, ce sont :
  • des douleurs abdominales,
  • des troubles du transit : constipation et/ou diarrhées.
5|

Comment diagnostiquer une diverticulose colique ?

Le diagnostic requiert :
  • une tomodensitométrie abdominale (scanner). Elle permet d’obtenir des images en coupe du côlon et des diverticules.
  • Une échographie, si le scanner ne peut pas être obtenu.
  • Un lavement baryté peut également être réalisé. Il s’agit d’injecter dans le rectum et le côlon un produit contenant du baryum puis de prendre des clichés radiographiques afin d’obtenir une image contrastée des contours du côlon. Même s’il est désagréable, cet examen n’est pas douloureux.
6|

Comment soigner une diverticulose colique ?

La diverticulose colique non compliquée ne nécessite pas de traitement particulier, en dehors d’un traitement purement symptomatique. Un traitement antispasmodique de type Spasfon peut être prescrit afin de soulager les symptômes intestinaux. En matière de prévention, on peut recommander de consommer des repas bien équilibrés et riches en fibres, et de boire en quantité suffisante. En effet, les fibres et les liquides permettent de ramollir les selles et limitent une pression trop forte contre la paroi du côlon.

Mise à jour le 15/09/2020 - Revue par le Professeur Eddy Cotte

Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
L’histoire de Claire 40 ans, souffrant d’une diverticulose colique

Témoignages

L’histoire de Claire 40 ans, souffrant d’une diverticulose colique
Voir d’autres témoignages

Maladie du colon :

  • Rectocolite Hémorragique et autres Colites indéterminées
  • Cancer du côlon
  • Tumeur neuroendocrine du colon
  • Polypose adénomateuse familiale
  • Polype intestinal
  • Rectite radique
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Pour aller plus loin…
Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q